Sondage : Instagram, toujours numéro 1 dans le cœur des jeunes

Lecture

Depuis de nombreuses années, les réseaux sociaux ont une place importante dans la vie des jeunes. Mais comment s’en servent-ils ? Découvrez les applications que la génération Z utilise le plus, le temps qu’elle y passe et bien plus encore à travers notre enquête menée auprès de 4682 répondants âgés de 16 à 25 ans !

Crédit Diplomeo

Quatre ans après son premier sondage portant sur les réseaux sociaux, Parole aux Jeunes by Diplomeo continue d’enquêter sur les pratiques de la jeunesse en ce qui concerne le web, ainsi que l’impact que ces dernières peuvent avoir sur leur quotidien. Que font-ils sur les réseaux sociaux ? Sont-ils accros ? Y partagent-ils leur vie privée ? Zoom sur les chiffres de cette année.

Un top 3 inchangé depuis 2018 

Roi des réseaux sociaux, Instagram maintient sa première place dans le cœur des jeunes, juste devant Snapchat et Facebook ! Alors qu’il y a 4 ans, Facebook était loin devant Instagram et Snapchat dans la course aux réseaux sociaux préférés de la nouvelle génération, il perd encore en notoriété cette année et reste troisième du classement. D’année en année, le nombre de jeunes qui utilisent Facebook diminue (54% contre 61% l’an dernier), à l’inverse d’Instagram et Snapchat qui maintiennent leur première et deuxième place du podium. 

Aujourd'hui, Instagram est utilisé par 82% de jeunes, suivi de très près par Snapchat. Comme l’année dernière, l’application du petit fantôme attire toujours autant (74%). Et pour cause, le fait de pouvoir partager des photos ou des vidéos qui disparaissent au bout de quelques secondes suscite un grand engouement chez la jeunesse. Pourtant, cette ferveur autour de Snapchat n’est pas suffisante pour détrôner Instagram, le chouchou des jeunes pour la troisième année consécutive. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs à travers le monde, l’application de partage de photos et de vidéos s’est bâti un empire grâce à ses membres très dévoués. Entre tendance, mode, voyages, célébrités, influenceurs… Instagram est sans aucun doute la plus belle acquisition de Facebook

Utilisation des réseaux sociaux chez les jeunes

  Instagram Snapchat Facebook Twitter TikTok Pinterest LinkedIn
Total fin 2017 64%  82% 93% 53% - 32% 44%
Total fin 2018 73% 73% 67% 33% 4% 18% 22%
Total fin 2019 81% 74% 61% 33% 10% 17% 23%
Total cette année 82%  74% 54% 39% 38% 23% 22%

Facebook : l’application « old school »

Le réseau social de Mark Zuckerberg est en chute libre… Après avoir été utilisé par 93% des jeunes fin 2017, puis 67% fin 2018 et 61% fin 2019, Facebook semble disparaître peu à peu de la vie des plus jeunes. Cette année, 54% d'entre eux déclarent utiliser Facebook. Un chiffre qui est donc en baisse par rapport aux années précédentes. D’ailleurs, l’application peut dire merci aux jeunes adultes entre 20 et 25 ans, qui lui permettent de se maintenir à la troisième place du podium des réseaux sociaux préférés des jeunes. En effet, seulement 28% des 16-18 ans utilisent Facebook, contre 68% de leurs aînés. Évidemment, l’utilisation de certaines applications dépend de l’âge de l’utilisateur. Par exemple, LinkedIn, qui est un réseau professionnel, va plus facilement être utilisé par des jeunes en études supérieurs davantage confrontés au monde de l’emploi et plus à même d’être à la recherche d’un stage, d’une alternance ou d’un contrat de travail, que par des jeunes lycéens. Les chiffres en sont la preuve, 31% des jeunes qui ont entre 20 et 25 ans utilisent LinkedIn, contre 4% de ceux âgés entre 16 et 18 ans.

Même pour communiquer avec leurs proches, les 16-18 ans préfèrent opter pour une autre plateforme que Facebook. Rien que 30% d’entre eux l’utilisent via l'application Messenger pour envoyer des messages, contre 67% des 20-25 ans. À l’inverse, 66% des plus jeunes préfèrent communiquer à travers Snapchat, ce qui est le cas pour seulement 43% des plus âgés. 

Et ce n’est pas tout ! En plus d’être le réseau social le moins fréquenté par la génération Z, Facebook est également le plus supprimé cette année (10%), devant Twitter (8%), Instagram (6%) et Snapchat (6%). Pourtant, les jeunes semblent y être plus attachés puisqu’ils sont de moins en moins nombreux à supprimer leurs réseaux sociaux au fil du temps. Il y a deux ans, 38% des sondés avouaient avoir dit bye-bye à au moins l’un de leurs comptes. Le chiffre tombait à 33% l’an dernier et est à 28% seulement aujourd’hui.

Cette année, près d’un jeune sur 10 a donc supprimé au moins un réseau social, et ce pour diverses raisons : 

  • 58% parce qu’ils ne les utilisaient plus
  • 50% parce que le contenu ne les intéresse pas 
  • 25% parce qu’ils ne partageaient plus rien
  • 24% parce qu’ils passaient trop de temps dessus
  • 20% pour protéger leurs données personnelles 

Suppression des réseaux sociaux chez les jeunes 

  Facebook Twitter Instagram  Snapchat TikTok Pinterest LinkedIn
Total fin 2018 17% 12% 6% 9% - 4% 3%
Total fin 2019 12% 8% 6% 9% 4% 3% 1%
Total cette année 10% 8% 6% 6% 5% 2% Moins de 1%

Une montée en puissance pour TikTok ! 

Cette année, TikTok peut dire merci au confinement qui lui a permis d'agrandir sa communauté en boostant le nombre de téléchargements de l'application. L’année dernière, seulement 10% des jeunes utilisaient TikTok contre 38% cette année. Très en vogue, l’application chinoise de partage de vidéo a fait un carton plein en occupant et divertissant les personnes pendant le tout premier confinement, en mars et avril derniers.

Danse, défi, mode, humour… TikTok peut tout faire et c’est pour cela que l’application plaît autant ! Le réseau social fait fureur, notamment auprès de la gent féminine. En effet, 46% des filles utilisent TikTok contre 30% des garçons. Le contraste entre les tranches d’âge est également flagrant : les jeunes entre 16 et 18 ans (57%) utilisent beaucoup plus TikTok que ceux qui ont entre 20 et 25 ans (26%). Ceci s'explique par le fait que TikTok est depuis longtemps très populaire auprès des jeunes adolescents. Il est donc normal que les chiffres de TikTok explosent puisque les plus jeunes d'il y a quelques années font maintenant parti de la génération Z interrogée. 

Utiliser les réseaux sociaux oui, mais à bon escient ! 

Instagram, Facebook, Snapchat, Twitter… Toutes ces applications figurent naturellement sur les smartphones de la nouvelle génération. La plupart des jeunes ont d’ailleurs au moins un compte sur les réseaux sociaux. 38% ont deux comptes ou moins, 45% entre 3 et 5 comptes et 14% entre 6 et 10 comptes. Mais à quoi leur servent-ils ? Les raisons sont diverses et variées, mais les applications mobiles sont surtout utilisées à des fins ludiques. En effet, 85% des jeunes s’en servent pour discuter avec leurs amis, 74% pour passer le temps et 58% pour se détendre.

Bien que les réseaux sociaux aient donc un côté plutôt récréatif, un grand nombre de jeunes utilisent également ces derniers pour se renseigner. De fait, ils sont 73% à s’informer à travers les supports sociaux. Le plus utilisé pour s’informer est Instagram (36%). Il est suivi par Twitter (29%) et Facebook (28%). Encore une fois, cette dernière est l’application la moins utilisée par les plus jeunes. Seulement 11% des 16-18 ans utilisent la création de Mark Zuckerberg pour s’informer, contre 38% des 20-25 ans. 

À lire aussi

Découvrez le sondage mené l'an dernier

Mais les réseaux sociaux ont bien d'autres utilités ! 20% s’en servent pour partager leur vie, 16% les utilisent pour débattre sur un sujet et 15% avouent les utiliser pour « stalker » les gens. Cette pratique est plus répandue chez les femmes (18%) que chez les hommes (12%).

Certains se servent également de leurs réseaux sociaux pour travailler (36%). Parmi les supports les plus utilisés pour travailler, les jeunes indiquent principalement se servir d’Instagram (14%) et LinkedIn (12%). 11% de ceux qui se servent des réseaux comme outils de travail utilisent également Facebook. 

Toutes ces distractions nécessitent de longues heures à naviguer sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas pour rien que les jeunes passent de plus en plus de temps sur internet : 48% y passent moins de deux heures par jour, 38% entre 3 et 5 heures et 14% plus de 5 heures. Des chiffres en hausse par rapport à l’année dernière. Mais, malgré un nombre d'heures considérables passées sur ces plateformes numériques, ils n'estiment pourtant pas en être dépendants : 

  • 42% pensent pouvoir s’en passer pendant quelques heures ou quelques jours
  • 28% pendant quelques semaines ou mois
  • 16% pendant plusieurs années
  • 13% pensent pouvoir s’en passer indéfiniment
  • 3% ne peuvent absolument pas s’en passer

D’autre part, parmi les 2% de jeunes qui n’utilisent pas les réseaux sociaux, un tiers ne les utilisent pas parce que c’est trop addictif. D’ailleurs, si l’on s’intéresse aux émotions et affects que les sondés associent aux réseaux sociaux, 14% d’entre eux y trouvent un sentiment de dépendance, mais aussi de la tristesse (17%), de la colère (16%), de la perte de confiance (14%) et de la jalousie (11%). Toutefois, ceux qui les associent à des ressentis positifs sont plus nombreux : 67% des jeunes éprouvent de l’amusement grâce aux réseaux sociaux, 64% affirment qu’ils attisent leur curiosité, 41% ressentent du plaisir et 32% de la joie. Pourtant, les réseaux sociaux sont loin d’être un endroit tranquille...

Réseaux sociaux : pour le meilleur et pour le pire 

Le côté obscur des réseaux sociaux n'est un secret pour personne. Si les jeunes semblent y trouver beaucoup d'ondes positives, un certain nombre d'entre eux deviennent malheureusement la cible d'internautes mal intentionnés. Parmi les sondés, 17% affirment avoir déjà été cibles de harcèlement sur les réseaux sociaux, contre 12% l’année dernière. Les filles sont plus nombreuses à en être victimes, puisque 22% affirment avoir subi du harcèlement contre 13% de garçons. 

En général, les jeunes qui ont été harcelés ont été la cible d’inconnus (58%), mais également de personnes qu’ils connaissent ou avec qui ils passent leurs journées. À commencer par leurs camarades de classe (39%), mais aussi des connaissances du net (20%), ainsi que leurs amis (17%). Encore une fois, les filles (45%) ont été davantage harcelées par leurs camarades de classe que les garçons (28%). 

Et certains réseaux sociaux semblent être des terrains privilégiés pour les harceleurs… De fait, les jeunes ont été notamment harcelés sur Facebook (57%), suivi d’Instagram (37%) et de Snapchat (30%). Sur Instagram, les filles (42%) ont été plus importunées que les garçons (28%). En ce qui concerne Twitter (13%) et TikTok (1%), la pratique y est moins habituelle.  

Globalement, les jeunes sont assez réservés sur le sujet, mais ils tentent tout de même d’en parler lorsqu’ils en ont l’occasion. Pour les jeunes qui ont déjà été victimes de harcèlement sur les réseaux sociaux, 47% en ont parlé à leurs amis, 31% à leurs parents, 10% à un professionnel et 6% à un professeur ou quelqu’un de leur école. Par ailleurs, 4 jeunes sur 5 pensent que les responsables des réseaux sociaux n’en font pas assez pour combattre le cyberharcèlement.

Des comptes privés pour mieux se préserver 

Comme pour le sujet du harcèlement, les jeunes ont tendance à rester assez discrets et tentent de se protéger sur internet. D’après notre enquête, 7 jeunes sur 10 ne partagent pas leur vie privée sur les réseaux sociaux. Ceux qui le font la partagent notamment sur Instagram (23%) et Snapchat (18%). Seulement 6% des interrogés la partagent sur Facebook. 

Et si le fait d’exposer plus ou moins leur vie sur les réseaux sociaux faisait de certains jeunes la cible parfaite pour les personnes malveillantes ? D’après les chiffres récoltés, on constate que les filles subissent plus de harcèlement sur les réseaux sociaux que les garçons. En parallèle, elles sont également plus nombreuses à partager leur vie privée sur internet (35%) que les garçons (24%). Faudrait-il donc privilégier les comptes privés ? Nombreux sont ceux dont les comptes sont ouverts à tous. Par exemple, 30% des jeunes entre 20 et 25 ans et 17% de ceux entre 16 et 18 ans ne possèdent que des comptes publics. Néanmoins, 76% des jeunes affirment que leurs comptes sont privés ! Un paramètre à ne pas négliger.  

Cette année encore, le constat est là : les réseaux sociaux ont une place prépondérante dans la vie des jeunes. Instagram, Snapchat, Facebook… Mais pour combien de temps ? L'ancien roi des réseaux sociaux va t-il être détrôné par TikTok, la nouvelle tendance 2020 ? Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau top 3 des réseaux préférés des jeunes !

Adriana Da Cruz

Partager