Les 20 métiers qui recrutent dans l’environnement

De nombreuses professions embauchent dans le domaine de l’environnement et de l’économie verte ? Diplomeo vous dévoile les 20 métiers qui recrutent dans le domaine de l’environnement.

Quels sont les métiers qui recrutent dans l'environnement ?

Le développement durable, l’environnement, l’écologie, l’économie verte. Des notions au cœur des débats ces dernières années. Plus d’un an après la COP21 et alors que les efforts pour la préservation de la planète sont de plus en plus importants dans de nombreux pays, nombre d’entreprises, d’associations et de collectivités territoriales innovent en matière d’environnement.

Un développement qui permet aux métiers de l’environnement d’émerger et d’offrir de nouvelles possibilités d’embauches. Voici une liste de 20 métiers qui recrutent dans le domaine de l’économie verte.

Trouvez votre formation dans l'environnement

Découvrez la liste des écoles qui recrutent

Traitement de l’eau

Selon une étude Adzuna publiée fin septembre 2016, le domaine d’activité qui représente le plus grand vivier d’offres d’emploi vert en France est le marché de l’eau. Selon Adzuna, « 21,4 % des offres d’emploi liées à la protection de l’environnement concernent le traitement des eaux usées ».

« Le traitement de l’eau est un domaine qui recrute particulièrement depuis 4 ans et qui est en pleine évolution, témoigne Valérie Le Chenadec, directrice développement durable à l’université Paul Valéry Montpellier 3. Les communes sont très sensibilisées sur cette thématique, elles recrutent donc de plus en plus de personnel. »

Agent de qualité de l’eau, animateur de SAGE, conducteur d’appareils de traitement des eaux, ingénieur de satèse, préleveur d’eau, responsable d’une station d’épuration des eaux, etc. : les métiers sont nombreux dans le domaine d’activité du traitement de l’eau. Voici 5 métiers qui offrent des opportunités de recrutement dans les années à venir.


Ingénieur traitement des eaux

Le métier

Organiser, mettre en place, conduire et suivre des projets liés au traitement de l’eau. Telle est la mission principale de l’ingénieur traitement des eaux. Qu’il travaille dans le secteur privé ou dans le public, ce professionnel doit veiller à ce que la qualité de l’eau soit conforme à la règlementation en vigueur.

« C’est un métier nécessaire pour répondre aux objectifs de développement durable, d’accès à l’eau potable pour tous, mais aussi, de protection de la biodiversité. Ce genre de profil va être très recherché dans les collectivités territoriales », commente Valérie Le Chenadec.

Les études pour devenir ingénieur traitement des eaux

Pour devenir ingénieur traitement des eaux, plusieurs possibilités existent. De nombreuses écoles d’ingénieurs peuvent conduire à cette profession, de même que d’autres écoles spécialisées dans le domaine de l’environnement. Certaines universités proposent aussi des masters pouvant mener à ces métiers. Dans tous les cas, vous devez avoir un diplôme de niveau bac+5 si vous souhaitez être ingénieur traitement des eaux.


Technicien de station d’épuration

Le métier

Toutes les agglomérations de plus de 10 000 habitants disposent d’une station d’épuration. Et toutes les stations d’épuration ont besoin de plusieurs techniciens. Ce sont eux qui ont pour mission de faire tourner le système d’épuration. Ils analysent et interprètent les prélèvements des échantillons d’eau et de boues qui sont faits dans la station.

Les études pour devenir technicien de station d’épuration

Pour devenir technicien de station d’épuration, vous devez être titulaire, au minimum, d’un CAP. Le CAP Agent de qualité de l’eau est très adapté, tout comme les bacs professionnels Industrie de procédés et Électrotechnique énergie équipements communicants. Ensuite, vous devrez passer un concours de catégorie C d’agent technique, ce métier étant une profession de la fonction publique.


Technicien de mesure de la qualité de l’eau

Le métier

Ce technicien de laboratoire d’analyse des eaux a pour mission première d’analyser et de contrôler les qualités physiques, chimiques et biologiques de l’eau. Il réceptionne et enregistre des échantillons d’eaux recueillis par les préleveurs. Puis, il analyse la qualité de l’eau et saisit toutes les données sur ordinateur pour les transmettre à son responsable.

Un métier très recherché au sein des collectivités locales ou des services décentralisés de l’État. Certaines sociétés privées dans le domaine de la distribution d’eau ou des laboratoires privés peuvent également offrir de belles opportunités de recrutement.

« La mesure de la qualité de l’eau est un sujet qui devient important. Ce type de profil est donc très recherché. Des sociétés comme Veolia ou les collectivités territoriales peuvent avoir des demandes dans ce domaine. Mais pour un jeune diplômé qui veut se lancer dans la vie professionnelle, mieux vaut privilégier les entreprises privées », témoigne Jens Bicking, fondateur et gérant d’Elatos, cabinet de recrutement spécialisé dans l’environnement.

Les études pour devenir technicien de mesure de la qualité de l’eau

Si vous souhaitez exercer cette profession, vous devez obtenir un diplôme de niveau bac+2. Après votre bac S ou STL, vous pouvez vous lancer en BTSA Gestion et maîtrise de l’eau, en BTS Métiers de l’eau ou Analyses de biologie médicale, en BTS Bioanalyses et contrôles ou Biophysicien de laboratoire, en DUT Chimie, Génie chimiques-génie des procédés, Biologie appliquée ou Météorologie-contrôle qualité. Une licence pro industries chimiques et pharmaceutiques, spécialité Analyse pour les métiers de l’eau (AME) peut vous permettre d’obtenir un diplôme de niveau bac+3.


Conducteur d’appareils de traitement des eaux

Le métier

Le conducteur d’appareils de traitement des eaux a pour mission de veiller au bon fonctionnement des vannes, des filtres et autres pompes. Il doit donc assurer l’entretien régulier de ces appareils et intervenir en cas de défaillance. Il peut également avoir pour tâche d’effectuer des prélèvements d’eau pour que des analyses soient faites.

Les conducteurs d’appareils de traitement des eaux sont également recherchés au sein des collectivités locales. Quelques sociétés spécialisées dans le domaine du traitement des eaux peuvent également recruter.

« Cette profession recrute moins que d’autres. La recherche de profils non qualifiés n’est pas nécessairement en hausse, car la pression est très importante sur les acteurs du traitement de l’eau. Les profils bac+2/bac+3 sont les plus recherchés dans le traitement de l’eau », commente Jens Bicking.

Les études pour devenir conducteur d’appareils de traitement des eaux

Le métier de conducteur d’appareils de traitement des eaux nécessite certaines connaissances. Ainsi, l’obtention d’un CAP Agent de qualité de l’eau peut être un réel plus pour vous. Si vous souhaitez aller plus loin, le bac pro Industrie de procédés et le bac pro Électrotechnique énergie équipements communicants sont également adaptés.


Hydrobiologiste

Le métier

L’hydrobiologiste est un ingénieur spécialiste de la qualité des eaux. Sa mission première est de faire des prélèvements et d’analyser l’état biologique des rivières, des lacs, des fleuves et autres cours d’eau. Il réalise des bilans à partir de ses prélèvements et préconise des solutions pour améliorer la qualité de l’eau.

Les hydrobiologistes sont recherchés dans les agences de l’eau, les directions régionales de l’environnement, les bureaux d’études ou organismes de recherches (tels que le CNRS). Ils peuvent aussi travailler pour des entreprises privées comme Véolia ou des associations. Les hydrobiologistes sont des professionnels très recherchés, car ils ont des qualifications très précises.

« On parle beaucoup de cette profession, mais pour l’instant, on ne recrute pas encore énormément. C’est un métier très pointu, très ciblé, la demande va certainement évoluer, mais est-ce qu’elle va prendre une ampleur de grande importance : j’émets un point d’interrogation », témoigne Jens Bicking.

Les études pour devenir hydrobiologiste

Pour devenir hydrobiologiste, vous devez obtenir un diplôme d’ingénieur spécialisé en biologie. Certaines écoles d’ingénieurs proposent des formations qui vous formeront directement à cette profession. À l’université de sciences, certains masters vous permettront également de vous former à la profession d’hydrobiologiste.

Trouvez votre formation dans le domaine de l'environnement

Découvrez la liste des formations environnement

Traitement des déchets

Le traitement des déchets est également un domaine qui recrute. Selon l’enquête Adzuna, 13,2 % des offres d’emploi vert concernent ce domaine d’activité. Selon l’étude du moteur de recherche d’offres d’emploi, le salaire moyen dans le traitement des déchets serait de 29 481 euros bruts annuels.

« Tout ce qui touche à la valorisation des déchets est en vogue et va continuer à se développer, expose Jens Bicking. Dans la valorisation énergétique et le recyclage des déchets, les profils de techniciens sont très recherchés. »


Technicien de traitement des déchets

Le métier

Donner une nouvelle vie aux déchets. Telle est la mission du technicien en traitement des déchets. Ce professionnel a pour mission de s’assurer du bon déroulement de tout le processus de traitement des déchets. Et cela va de la collecte, au traitement, en passant par le tri. Le but final étant d’éliminer les déchets, ou de les valoriser (les réutiliser, les recycler, les réemployer).

« Les techniciens sont très recherchés dans le domaine de la valorisation des déchets. Les opportunités de recrutement sont multiples et ces prochaines années, cela risque de continuer », témoigne Jens Bicking.

Les études pour devenir technicien de traitement des déchets

Pour exercer la profession de technicien de traitement des déchets, vous devez être, au minimum, titulaire d’un diplôme de niveau bac+2. Les BTS et les DUT dans le domaine de la chimie, de la biochimie, de la biologie, de l’électromécanique, de l’hydraulique ou de la plasturgie sont très appropriés. De même, le DEUST environnement et déchets peut-être une bonne alternative. Par la suite, une année en licence professionnelle à l’université pourrait vous aider à perfectionner votre formation. La licence pro chimie analytique, contrôle, qualité, environnement, la licence pro génie des procédés pour l’environnement ou la licence pro métiers de l’énergétique, de l’environnement et du génie climatique sont par exemple très appropriées.


Ingénieur études méthanisation

Le métier

L’ingénieur études méthanisation a pour mission de mettre en place les installations qui vont transformer les déchets biodégradables en biogaz et en compost. Il réalise des études de faisabilité, rédige des dossiers techniques et participe au montage financier et administratif. Son objectif final est de valoriser les matières biodégradables.

« Il y a avait un énorme boum il y a quelques années dans tout ce qui touche au biogaz, car le recyclage prend une dimension énorme. Mais ces dernières années, on constate beaucoup plus de demandes sur le côté opérationnel, même si des ingénieurs sont toujours recherchés », souligne Jens Bicking.

Les études pour devenir ingénieur études méthanisation

Pour devenir ingénieur études méthanisation, vous devez au minimum avoir obtenu votre diplôme d’ingénieur (bac+5). Les écoles d’ingénieurs spécialisées dans l’agronomie ou le génie énergétique-environnement sont très adaptées pour s’orienter vers cette profession.


Conseiller en gestion des déchets

Le métier

Le conseiller en gestion des déchets a pour mission d’accompagner les entreprises et les collectivités et de les aider à optimiser la gestion de leurs déchets. Il identifie les règles qui la société ou la collectivité ne respecte pas et propose des actions pour y remédier.

« Ces profils sont assez recherchés par les collectivités. Ils permettent de faire réfléchir les différents acteurs aux différents processus qui permettent un meilleur recyclage », appuie Jens Bicking.

Les études pour devenir conseiller en gestion des déchets

Pour devenir conseiller en gestion des déchets, deux possibilités :

  • un bac+2 (BTS/DUT) pour avoir le niveau technicien en environnement et déchets
  • un bac+5 (école d’ingénieurs) pour avoir le niveau ingénieur en environnement

Trouvez votre formation dans le domaine de l'environnement

Découvrez la liste des formations environnement

Prévention des risques environnementaux

Le vivier d’offres d’emploi y est de plus en plus conséquent. Le domaine de la prévention des risques environnementaux cherche de nombreux professionnels : techniciens et ingénieurs. L’étude Adzuna précise que 15 % des offres d’emplois verts en 2016 concernent ce domaine.

« Le domaine des risques environnementaux touche beaucoup de secteurs : le nucléaire, la production d’énergie, l’aménagement des territoires, etc. Les recrutements sont très nombreux ces dernières années », témoigne Jens Bicking. Une affirmation que confirme Jean-Luc Ciulkiewicz, secrétaire national du syndicat de l’environnement : « La gestion des risques naturels et des effets du changement climatique a besoin de compétences, que ce soit dans le domaine des études, de la prévision des effets, de l’élaboration des mesures, ou de la médiation avec la population… »


Responsable qualité sécurité environnement

Le métier

Le responsable qualité sécurité environnement met en œuvre les mesures liées à la qualité, la sécurité et l’environnement de l’entreprise. Avec sa direction, il conçoit et négocie la politique QSE de l’entreprise. Il met ensuite en œuvre cette politique, analyse les risques, et réalise le suivi de ses actions.

« Sur beaucoup d’aspects, comme la qualité de l’air, l’eau, les déchets, la pollution, il existe une réglementation de plus en plus stricte. Les responsables QSE et les personnes dont le but est de limiter l’impact environnemental sont donc très recherchés par les entreprises, et ils le seront encore plus dans les années à venir », décrypte Jens Bicking.

Les études pour devenir responsable qualité sécurité environnement

Pour devenir responsable qualité sécurité environnement, vous devez obtenir un diplôme de niveau bac+5. Les écoles d’ingénieurs sont recommandées si vous souhaitez vous orienter vers cette profession, toutefois, certains masters universitaires vous permettront également d’y accéder.


Chargé d’études environnement

Le métier

Déterminer l’impact d’une construction sur la faune, la flore, mais aussi, les activités économiques. Telle est la mission principale du chargé d’études en environnement. Ce professionnel pilote les projets tout en ayant le souci de la protection et du respect de l’environnement.

« Les chargés d’études en environnement sont des profils tout à fait recherchés et le seront encore à l’avenir. L’objectif pour les entreprises et les collectivités est de se conformer aux attentes des autorités de contrôle qui ont un regard de plus en plus important sur les risques industriels et environnementaux », commente Jens Bicking.

Les études pour devenir chargé d’études environnement

Pour devenir chargé d’études dans le domaine de l’environnement, vous devez obtenir un diplômé de niveau bac+5. Les cursus universitaires dans le domaine de la géographie, la géologie, la biologie ou l’hydrogéologie sont très appréciés. Les écoles d’ingénieurs spécialisées dans l’environnement peuvent également vous offrir une formation idéale.


Ingénieur environnement et risques industriels

Le métier

Anticiper les risques écologiques, respecter les normes écologiques et neutraliser les possibilités d’accident : telles sont les missions principales de l’ingénieur environnement et risques industriels.

« Les profils bac+5 sont sollicités dans le domaine des risques industriels. C’est une activité qui a le vent en poupe. Les ingénieurs environnement et risques industriels ont donc des possibilités pour trouver un emploi », décrypte Jens Bicking.

Les études pour devenir ingénieur environnement et risques industriels

Pour devenir ingénieur environnement et risques industriels, vous devez obtenir un diplôme de niveau bac+5. Deux possibilités :

  • l’université avec les masters de biologie ou de chimie
  • les écoles d’ingénieurs spécialisées en chimie, géologie, hydrologie ou environnement

Si vous souhaitez poursuivre, certaines écoles proposent des mastères spécialisés en maitrise des risques industriels.


Inspecteur des sites

Le métier

L’inspecteur des sites ou inspecteur de l’environnement doit inspecter les sites classés, discuter avec les propriétaires de ces sites et porter des projets pour en classer de nouveaux. Il a pour mission de garantir le respect des réglementations de la protection de l’environnement.

« Les collectivités locales, les autorités de contrôle ou les entreprises comme Veritas peuvent recruter des inspecteurs des sites. Mais il n’y a pas une foule de recrutement, car c’est un métier très spécifique », expose Jens Bicking.

Les études pour devenir inspecteur des sites

Pour devenir inspecteur des sites, vous devez passer par une école d’ingénieurs et obtenir votre diplôme de niveau bac+5. Les Mines de Douai, de Nantes, d’Albi ou d’Alès sont des écoles fortement recommandées.


Agent d’assainissement radioactif

Le métier

Ce professionnel de l’assainissement est chargé d’intervenir sur des zones radioactives dans lesquelles des incidents ont été détectés. Il est chargé de préparer des solutions décontaminantes et installer des matériels de ventilation et de filtration d’air.

« Les entreprises ont des besoins en recrutement dans le domaine de la radioprotection et la sûreté nucléaire. Le programme de modernisation du parc nucléaire d’EDF : la maintenance est très importante afin de prolonger la durée de vie des centrales. Cela implique d’importants enjeux de radioprotection. Il y a donc un besoin fort pour se doter de profils confirmés sur des aspects de maintenance, de travaux, de radioprotection et de sûreté », Jens Bicking.

Les études pour devenir agent d’assainissement radioactif

Pour exercer cette profession, vous devez être, au minimum titulaire d’un CAP agent d’assainissement et de collecte des déchets liquides. Un bac pro hygiène et environnement est également un très bon moyen de pouvoir devenir agent d’assainissement radioactif. Pour finir, les diplômés d’un BTS contrôle des rayonnements ionisants et application des techniques de protection sont également appréciés des employeurs.

Trouvez votre formation dans le domaine de l'environnement

Découvrez la liste des formations environnement

Performance énergétique et énergies renouvelables

Autre domaine qui recrute dans le domaine de l’environnement : celui de la performance énergétique et des énergies renouvelables. Selon l’étude Adzuna, 13,4 % des offres d’emplois dans le domaine de l’environnement concernent la performance énergétique des bâtiments, et 13,4 % concernent la production et la distribution des énergies renouvelables.

« Effectivement ces deux secteurs se développent bien, confirme Jens Bicking. La performance énergétique était un domaine qui n’existait pas il y a quelques années et qui a pris une dimension très importante. L’objectif : mettre en place, en entreprise et dans les collectivités, des solutions qui s’inscrivent dans une logique d’autoconsommation ou d’énergie renouvelable. C’est un vrai vecteur de croissance. Quelqu’un qui se lance dans des études d’informatique peut avoir de très belles possibilités dans le domaine de l’énergie. La plupart des entreprises ont besoin de bac+2/+3, mais aussi, d’ingénieurs bac+5 », ajoute-t-il.


Ingénieur études énergies renouvelables et efficacité énergétique

Le métier

La mission d’un ingénieur études énergies renouvelables et efficacité énergétique est de réaliser des études qui donnent la possibilité d’optimiser la consommation d’énergie. Il doit pousser à choisir des solutions plus écologiques et économiques afin de donner la possibilité aux bâtiments d’intégrer les énergies renouvelables.

« En France comme à l’étranger, les entreprises ont besoin d’ingénieurs dans ce domaine », certifie Jens Bicking.

Les études pour devenir ingénieur études énergies renouvelables et efficacité énergétique

Un bac+5 est obligatoire pour devenir ingénieur études énergies renouvelables et efficacité énergétique. Vous pourrez trouver des formations très adaptées au sein des grandes écoles d’ingénieurs, notamment celles spécialisées dans les métiers de l’environnement.


Technicien génie climatique

Le métier

Assurer la surveillance des équipements techniques, gérer leur entretien et assurer leur dépannage. Voilà la mission principale du technicien génie climatique. Ce professionnel doit intervenir en cas de panne sur une installation (climatisation, chauffage, ventilation, etc.).

« Tous les diplômés sont très courtisés pour ce genre de poste, atteste Jens Bicking. Il y a une vraie pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans ce domaine, les techniciens génie climatique sont donc très recherchés », ajoute-t-il.

Les études pour devenir technicien génie climatique

Pour devenir technicien génie climatique, vous pouvez commencer par vous orienter vers un bac professionnel énergétique. Par la suite, vous pourrez vous lancer dans un BTS fluide, énergie, environnement ou un DUT génie civil option génie climatique et équipements du bâtiment. Pour finir, vous pourrez terminer votre formation par une licence professionnelle énergie et génie climatique.


Agent de développement des énergies renouvelables

Le métier

L’agent de développement des énergies renouvelables est un acteur incontournable dans la dimension écologique des politiques locales. Sa mission est d’identifier et de quantifier le potentiel en énergie renouvelable des bâtiments d’une collectivité territoriale, de prévoir des travaux pour équipe ces bâtiments et de les suivre jusqu’à leur terme.

En plus de cette mission de mise en place et de suivi de projets, l’agent de développement des énergies renouvelables doit informer les habitants des politiques menées par la collectivité en matière d’énergies renouvelables et les sensibiliser sur le sujet.

Les études pour devenir agent de développement des énergies renouvelables

Pour devenir agent de développement des énergies renouvelables, vous devez avoir un diplôme de niveau bac+2 à bac+5. Les BTS et DUT dans le domaine de la thermique, du génie climatique ou de l’environnement sont très appropriés pour obtenir le niveau bac+2. Ensuite, vous pourrez poursuivre en licence professionnelle pour vous spécialiser. Pour finir, un master dans le domaine des énergies renouvelables peut vous apporter un plus indéniable : cette formation peut être suivie en école d’ingénieurs spécialisée dans l’environnement.


Chef de projet éolien

Le métier

Le chef de projet éolien est chargé de choisir une localisation pour les différents projets qui concernent le développement de parcs d’éoliennes. Il doit étudier la faisabilité, prendre en compte les obstacles aux projets et trouver des solutions.

« Que ce soit dans l’éolien ou dans le photovoltaïque, il y a beaucoup de dynamisme. Les entreprises recrutent de plus en plus. Cela s’est particulièrement ressenti depuis un an », souligne Jens Bicking.

Les études pour devenir chef de projet éolien

Vous devez avoir un bac+5 si vous souhaitez exercer la profession de chef de projet éolien. L’idéal si vous souhaitez accéder à ce métier est d’effectuer un cursus en école d’ingénieurs généraliste ou spécialisée dans le domaine de l’environnement, des énergies renouvelables ou de l’aménagement territorial.

Trouvez votre formation dans le domaine de l'environnement

Découvrez la liste des formations environnement

Protection et entretien des espaces naturels

« Ce domaine d’activité recrute également, mais les profils ne sont pas nécessairement aussi qualifiés que dans les précédents ». Voilà comment Jens Bicking décrit les possibilités de recrutement dans la protection et l’entretien des espaces naturels.

En tous les cas, le dynamisme est là, si l’on en croit l’enquête d’Adzuna. L’étude révèle que 12,4 % des offres d’emploi vert disponibles sur son site en septembre 2016 concernent la protection et l’entretien des espaces naturels.


Agent d’entretien des espaces naturels

Le métier

Aménager et entretenir les espaces naturels comme les cours d’eau, les dunes, etc. Voilà la mission principale de l’agent d’entretien des espaces naturels. Son but : protéger les espaces naturels en respectant les règles de sécurité et la réglementation environnementale en vigueur.

Les études pour devenir agent d’entretien des espaces naturels

Pour devenir agent d’entretien des espaces naturels, le CAP agricole entretien de l’espace rural est très adapté. Le bac professionnel aménagements paysagers et le bac professionnel gestion des milieux naturels et de la faune sont également conseillés.


Agent technique en gestion et restauration des écosystèmes

Le métier

Effectuer des travaux d’aménagements et d’entretien écologique afin de mettre en valeur les espaces naturels. Voilà la mission principale de l’agent technique en gestion et restauration des écosystèmes. Ce professionnel intervient également en cas de travaux afin que les mesures environnementales soient respectées.

Les études pour agent technique en gestion et restauration des écosystèmes

Pour devenir agent technique en gestion et restauration des écosystèmes, vous pouvez vous lancer dans un CAP agricole entretien de l’espace rural. Le bac pro gestion des milieux naturels et de la faune et le bac pro aménagements paysagers sont également adaptés. Pour finir, le brevet professionnel travaux paysagers peut également vous convenir.


Chargé d’études naturalistes

Le métier

Analyser le milieu naturel, inventorier la faune et la flore, proposer des mesures pour les valoriser, mettre en œuvre ces mesures, gérer un site naturel et le faire connaître au grand public… : voilà les missions principales du chargé d’études naturalistes. Son but est de protéger et mettre en valeur toutes les espèces animales et végétales.

Les études pour agent technique en gestion et restauration des écosystèmes

Pour accéder à cette profession, vous devez obtenir un diplôme de niveau bac+5 dans le domaine de la biodiversité. Les masters en environnement, écologie, sciences de la vie, ou sciences de la terre sont très conseillés. Les écoles d’ingénieurs en agronomie proposent également des spécialisations qui mènent à cette profession.

Trouvez votre formation dans l'environnement

Découvrez la liste des écoles qui recrutent

Retour en haut de page