Devenir Ostéopathe ou Kinésithérapeute ?

Vous recherchez une formation pour la rentrée prochaine et vous êtes intéressé par la kinésithérapie et l'ostéopathie ? Problème, vous ne connaissez pas vraiment la différence entre les deux ? Diplomeo vous explique tout ce que vous devez savoir avant de

kinésithérapie ou osthéopatie ?

Quelles sont les différences fondamentales entre ostéopathes et kinésithérapeute ? Quel métier conviendrait le mieux à mon profil ? Quelles sont les études pour exercer l’une de ces deux professions ? Tant de questions que de nombreux étudiants se posent au moment de choisir leur future formation médicale ou paramédicale et auxquelles Diplomeo répond aujourd’hui !

Si ces deux professions présentent des similitudes, elles comportent tout de même de nombreuses différences. Si vous êtes lycéen ou étudiant et que vous cherchez une formation pour la rentrée prochaine, vous vous posez surement des questions sur les pratiques, les études ou encore les qualités requises pour exercer. Nous répondons à toutes vos questions pour vous aider dans votre recherche de formation.

Kinésithérapeute : les mains du médecin

Le kinésithérapeute est un professionnel paramédical. Il intervient la plupart du temps à la suite de traumatismes comme des entorses ou des scolioses. Il s’occupe de soulager et de faire disparaître ces douleurs localisées à l’aide de techniques de massage, mais aussi de rééducation (mouvements de gymnastique, exercices dans l’eau ou sous une source de chaleur, etc.). Le traitement est long et s’étale sur une dizaine voire une quinzaine de séances. Le kinésithérapeute agit la plupart du temps sur prescription médicale. Les soins qu’il dispense sont gratuits, pris en charge par la sécurité sociale, l’assurance maladie et la mutuelle.

Ce métier est-il fait pour moi ?

Si vous envisagez de devenir kinésithérapeute, il vous faudra une bonne condition physique pour manipuler vos patients. Autre qualité requise pour exercer ce métier : vous devrez avoir une grande capacité d’écoute et d’analyse. Il est parfois compliqué pour les patients d’expliquer à leur kinésithérapeute d’où vient exactement leur douleur. A vous de poser les bonnes questions pour trouver l’origine des maux. Pour finir, un kinésithérapeute dispose également d’excellentes connaissances du corps humain. Il doit maitriser parfaitement les articulations, les muscles ainsi que les os.

Au 1er janvier 2013, 79 % des kinésithérapeutes français exercaient en libéral dans des cabinets privés. Ils s’installent souvent à plusieurs pour diminuer les frais et se partagent une patientèle.

Quelle formation faire pour devenir kiné ?

Pour exercer cette profession, il est nécessaire d’obtenir le Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute. La formation dure trois ans (Bac+3 reconnu Bac+2) et est dispensée dans des écoles agréées. Si elle peut s’effectuer directement après le baccalauréat, le concours d’entrée est relevé et de nombreux étudiants passent par une année de PACES ou une Classe Prépa Kiné.

Ostéopathe : du diagnostic à la rééducation

L’ostéopathe a un rôle plus complet. Il s’occupe de chaque étape, du diagnostic à la rééducation des patients. Il analyse l’ensemble du corps de la personne souffrante pour soigner une douleur précise (une tension à la nuque pouvant par exemple provenir d’un problème à la colonne vertébrale). La plupart des douleurs qu’il soigne proviennent d’ailleurs de la colonne vertébrale. Il s’occupe également de problèmes respiratoires, de migraines ou encore de douleurs d’articulations. Le principal atout de l’ostéopathe est ses mains. Il soigne ses patients grâce à des gestes précis, techniques et localisés.

Contrairement au kinésithérapeute, les séances sont payantes (au minimum 50 € et parfois jusqu’à 100 € voire plus) et prises en charge par très peu de mutuelles (les conditions peuvent changer en fonction des organismes). L’ostéopathe n’a généralement pas besoin de plus de 2 ou 3 séances pour venir à bout d’une douleur et les résultats sont rapides (autour de 48 heures). Cependant, certaines douleurs profondes et difficiles à localiser peuvent nécessiter un traitement plus lourd.

Ce métier est-il fait pour moi ?

Ce métier est fait pour vous si vous êtes passionné par le corps humain (os, articulations, muscles…), que vous aimez la biologie et que vous vous intéressez aux psychopathologies. Comme l’ostéopathe s’occupe d’effectuer le diagnostic de son patient, vous devrez faire preuve d’une grande autonomie, de patience, d’écoute et d’analyse.

Tout comme les kinésithérapeutes, les ostéopathes exercent en grande majorité en libéral, dans des cabinets privés (ils étaient 64 % au 1er janvier 2013). On les retrouve également dans des clubs sportifs, des maisons de retraite, des hôpitaux ou cliniques privées, etc.

Quelle formation faire pour devenir Ostéo ?

Pour devenir ostéopathe, il est nécessaire d’avoir le Diplôme d’Ostéopathe qui se prépare dans des écoles agréées. La formation est accessible aux titulaires d’un baccalauréat et dure entre 5 et 6 années selon les établissements qui la proposent. Il est également possible de passer par une Classe Préparatoire en Ostéopathie. Les médecins en activité ainsi que les internes en médecine ont eux la possibilité de passer le Diplôme interuniversitaire (formation en deux ans) pour obtenir le titre d’ostéopathe.

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page