Liste des formations pour devenir conseiller en évolution professionnelle

 

Conseiller en évolution professionnelle

Lecture

En 2013, l’État a mis en place un nouveau dispositif dans le cadre de loi pour la sécurisation de l’emploi. En plus du Compte Personnel de Formation (CPF), le gouvernement l’a accompagné du Conseil en Évolution Professionnelle (CEP) qui permet à toute personne de recevoir gratuitement les services d’un conseiller en évolution professionnelle

Qu’est-ce qu’un conseiller en évolution professionnelle ?

Il s’apparente au métier de conseiller en mobilité de carrière ou de responsable de la gestion des carrières. Il fait partie du domaine des ressources humaines.

Depuis quelques années, cette profession a pris de l’ampleur, car un plus grand nombre de personnes souhaitent se reconvertir au milieu de leur carrière pour changer de secteurs d’activité ou de métier.

Quelles sont les missions ?

Son rôle premier est de conseiller et d’accompagner un salarié ou une personne en recherche d’emploi dans son projet professionnel. Chaque prise en charge est individuelle et personnalisée, car chaque projet est différent. Il peut intervenir à tous les niveaux du projet : de l’idée à la construction, à l’évolution et à la transition.

Pour proposer un service adéquat, il va analyser et identifier les potentielles qualifications et formations professionnelles susceptibles de répondre au projet. C’est à travers des entretiens individuels qu’il pourra se faire une idée des envies de la personne. Cela aboutit à un bilan de compétences sur lequel il peut se baser pour aider son client. Puis, il met en place un plan d’action pour réaliser leur reconversion. 

Il peut également organiser des sessions collectives pour aider les personnes d’une même équipe ou d’une entreprise.

Ses compétences lui confèrent la possibilité de participer au processus de recrutement d’un nouveau salarié. Il peut être amené à côtoyer le DRH et l’assistant de recrutement.

Les spécialités

Il peut aussi bien accompagner un salarié qu’un demandeur d’emploi. Le conseiller peut travailler dans le public et le privé.

Le dispositif mis en place par le gouvernement permet au conseiller de travailler au sein de Pôle Emploi. De plus, la mobilité interne au sein de la fonction publique est très répandue. Ainsi, il peut travailler auprès des salariés dans leur démarche pour changer de structures publiques.

Dans le secteur privé, le conseiller interviendra auprès du département RH ainsi que dans le bureau des mobilités internes. Généralement, ce sont de grandes entreprises qui possèdent ce type de bureau, car ils sont implantés partout dans le monde. Il peut intégrer une entreprise d’intérim afin d’aider les intérimaires à trouver la bonne mission.

Quelles sont les compétences requises ?

Pour exercer ce métier, des qualités sont nécessaires pour mener à bien l’accompagnement :

  • Être à l’écoute : le conseiller doit savoir écouter son interlocuteur afin de comprendre ses attentes, son parcours professionnel et répondre correctement à ce qu’il recherche.
  • Être pédagogue : son aide sur un projet doit être comprise. Il doit pouvoir expliquer simplement les raisons qui le poussent à le lancer dans cette formation ou ce métier en fonction du projet professionnel.
  • Avoir des connaissances sur le travail en France : il doit effectuer des veilles quotidiennes sur la législation du travail ainsi que sur les formations disponibles pour apporter la meilleure solution.

Quel est le salaire et quelles sont les perspectives d’avenir ?

Généralement, le conseiller a un niveau bac +4/5 ou beaucoup d’expériences professionnelles. Ainsi son salaire tourne aux alentours de 2 500 € net par mois.

Son expérience au sein du département des ressources humaines peut lui permettre de se diriger vers l’un de ces métiers :

Quelles formations intégrées pour devenir conseiller en évolution profesionnelle ?

La seule formation directe pour devenir conseiller en évolution professionnelle est de passer par un centre de formation professionnelle. Néanmoins, ces diplômes ne sont pas toujours des titres RNCP reconnus par l’État.

Un diplôme dans le domaine de la psychologie, de la sociologie et des ressources humaines sont les principaux moyens pour exercer ce métier. Un minimum de bac +4 est recommandé bien que vous pouvez exercer avec un bac +2, mais de l’expérience dans un domaine similaire est nécessaire. Voici quelques exemples de formations :

Pour travailler dans le public, vous devez passer le concours de la fonction publique de catégorie A ou B.

Consultez la liste des formations pour devenir conseiller en évolution professionnelle