BTS Communication : un tremplin vers le journalisme

Vous avez débuté un cursus en communication et vous souhaitez poursuivre en journalisme ? C’est possible ! Découvrez comment faire de votre formation un atout !

étudiant en école de journalisme

S’il est nécessaire de bien différencier les deux cœurs de métiers que sont la communication et le journalisme, le BTS Communication et le Bachelor Com peuvent constituer une rampe de lancement idéale avant d’intégrer une formation en journalisme. Explications.

Le journalisme et la communication sont deux secteurs intiment liés, et pourtant très différents. Si la majorité des écoles de journalisme recrutent à Bac+3, il est donc nécessaire de bien choisir sa formation Postbac qui vous préparera aux mieux aux différents concours. La nature de votre diplôme, que ce soit en histoire, en économie, en droit ou en marketing n’est pas un critère de sélection. Néanmoins, un parcours de trois années dans le domaine de la communication peut vous apporter de réelles compétences journalistiques, avec des matières axées sur les techniques rédactionnelles, l’audiovisuel, le droit de la presse, l’expression écrite et orale, la théorie de l’information communication…

Par ailleurs, de plus en plus de formations proposent des parcours croisés entre communication et journalisme. C’est le cas du DUT Information Communication option Journalisme parmi lesquels on retrouve celui de Lannion qui est très réputé.

Les Masters comme alternative

Pour ceux qui souhaiteraient trouver une alternative aux écoles de journalisme, souvent très sélectives et couteuses (car les établissements privés), il existe aujourd’hui près d’une vingtaine de masters en communication et journalisme. Certains, très spécialisés, offrent la possibilité d’étudier le journalisme digital, le journalisme culturel, le journalisme scientifique, le journalisme juridique ou encore européen. Présentes à l’université, ces formations, bien qu’elles soient souvent moins pratiques que celles dispensées en école, s’imposent comme des options possibles aux nombreux établissements de formations journalistiques privées.

Témoignage

Sophie, 24 ans, journaliste :

« Depuis toujours, je sais que je veux être journaliste. J’ai donc pu réfléchir très tôt à la meilleure stratégie de formation à adopter. Je savais que pour présenter la plupart des concours d’entrée en école de journalisme, il était nécessaire d’être titulaire d’un Bac+3. J’avais donc le choix d’effectuer n’importe quelle licence.

J’ai choisi de me lancer dans un BTS Communication, car il me semblait que la formation serait plus appropriée à mon projet professionnel : cela m’a permis d’une part de comprendre le secteur, les codes et connaitre les relations entre journalistes et communicants. Bien que certains cours étaient inévitablement axée sur la stratégie de communication, les relations annonceurs, le management des entreprises, le marketing, la publicité, j’y ai trouvé mon intérêt : cela m’a en effet permis de développer des qualités rédactionnelles, de synthèse et d’enquête.

De plus, j’ai choisi de centrer mes stages sur le journalisme afin de profiter de cette occasion pour acquérir des compétences professionnelles et renforcer mon projet. Par la suite, j’ai intégré une 3e année de licence en communication spécialisée dans les médias et la médiatisation. J’y ai pu approfondir mes connaissances dans le domaine et ainsi préparer mes concours. L’année suivante, j’intégrai l’IICP en Master Journalisme Multimédia. Je pense véritablement que mon parcours était cohérent et qu’il m’a permis de comprendre toutes les ficelles de ces deux secteurs pour mieux m’adapter. »

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page