À la recherche de l'Ecole de psychomotricien qui vous fera réussir ?

Trouvez et intégrez votre Ecole de psychomotricien

en fonction :

Ecole de psychomotricien 

Avant d’exercer le métier de psychomotricien, vous devez passer par une formation spécifique, seulement proposée par des établissements reconnus. Diplomeo vous explique comment !

Qu’est-ce qu’une école de psychomotricien ?

Ces écoles, appelées aussi Institut de Formation Psychomotricien, proposent un diplôme qui forme au métier de psychomotricien ou psychomotricienne. Cette profession paramédicale découle de la discipline de la psychomotricité qui s’intéresse aux fonctions motrices en lien direct ou indirect avec la pensée et les fonctions cérébrales.

Ainsi les étudiants sont formés pour intervenir dans l’ensemble de ces fonctions qui se reflètent principalement sur le corps comme les tics, un trouble de l’organisation spatio-temporelle, un trouble du comportement… Ils peuvent agir auprès d’une diversité de population : de l’enfant, à l’adolescent, à l’adulte et auprès des personnes âgées.

Il existe 8 spécialités différentes :

  • Santé publique
  • Anatomie
  • Physiologie neuromusculaire et notions de neuro-physiopathologie
  • Psychologie
  • Psychiatrie de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte
  • Psychomotricité générale
  • Pédiatrie et neuro-pédiatrie
  • Pratiques psychomotrices (relaxation, conscience corporelle, pratiques théâtrales, toucher thérapeutique, expressivité du corps…)

Comment intégrer un institut ?

Son intégration aboutit à l’obtention d’un diplôme d'état de niveau bac +3 pour devenir psychomotricien. Il est seulement validé par l’un des 14 instituts agréés par le préfet de la région et le ministère de la Santé. Ces instituts sont des écoles privées de santé ou une faculté de médecine.

Son accès se fait principalement par un concours externe. C’est ce même ministère qui va décider du nombre de places disponibles pour l’année à venir en fonction de la ville. Quelques établissements disposent de places réservées pour les étudiants en PACES. Les places sont extrêmement limitées comme pour toutes disciplines médicales.

La préparation au concours peut se faire grâce à une prépa IFP, que des instituts proposent et qui vous aident sur les deux épreuves écrites. Le prix est néanmoins élevé, c’est donc un critère à prendre en compte.

Le concours d’entrée

Il est commun à toutes les écoles. Il est accessible pour toute personne titulaire du baccalauréat ou les lycéens en terminale intéressés par ce parcours. Les frais de concours varient selon l’établissement entre 100 et 250 €.

Les épreuves d’admission sont composées de :

  • 2 épreuves écrites de 2h
    • biologie (programme de SVT de terminale S)
    • français (contraction de texte)
  • 1 entretien oral

L’admission parallèle

Une entrée en deuxième année est possible sous plusieurs conditions et seulement pour certains établissements. Seules les personnes ayant validé la première année des formations suivantes peuvent être dispensées de rentrer en 1ère année :

Les épreuves d’admission sont différentes, car elles doivent certifier des compétences des candidats qu’ils ont acquis dans leur formation précédente. Ainsi, l’examen est composé d’épreuves correspondant aux 6 modules vus en première année :

1er module
  • Santé publique
  • Notions élémentaires de pathologie et/ou pharmacologie
  • Notions sur la pédagogie et le système scolaire et éducatif français
2ème module

Anatomie (Anatomie, Neuro-anatomie et/ou Éléments de sémiologie)

3ème module

Physiologie

4ème module

Psychologie

5ème module

Psychiatrie

6ème module

Psychomotricité

Les frais de scolarité 

Ils sont à prévoir si vous êtes accepté en formation initiale. Il varie selon les écoles et se situe entre 1 300 et 4 000 € par an.

Quels sont les cours suivis ?

La formation est divisée en 3 années complémentaires. Chaque année, des compétences et des connaissances sont mises en avant. Trois grandes parties définissent le programme : une partie théorique, pratique et professionnalisante.  

  • En première année, les étudiants sont amenés à apprendre les bases fondamentales dans chaque discipline. L’enfant est le sujet évoqué cette année-là. Ainsi, un stage d’observation auprès de l’enfant conclut le 1er cycle.
  • En deuxième année, l’objectif est d’approfondir et de compléter les connaissances acquises l’année précédente. Les étudiants sont initiés à la pratique de soins et d’évaluation. L’apprentissage se centre sur les adultes et les personnes âgées. Leur stage de fin d’année leur permet d’accompagner un professionnel au quotidien.
  • La dernière année constitue la partie professionnalisante. Le 3ème cycle continue l'apprentissage de la prise en charge des adultes et des personnes âgées. Le stage de fin d’études est l’occasion d’utiliser les outils thérapeutiques et de se confronter à la réalité du travail.

Pour valider son diplôme, les étudiants sont évalués sous contrôle continu. Deux épreuves finales sont les dernières parties avant l'obtention du diplôme. Elles comprennent une épreuve de mise en situation devant un jury puis l’écriture d’un mémoire et une soutenance.

L’alternance est une option offerte par quelques établissements.

Que faire après une école de psychomotricien ?

Le diplôme délivré par l’école vous permet d’exercer directement en tant que psychomotricien reconnu par l’État. Vous pouvez travailler dans différentes institutions de santé telles que les hôpitaux, les cabinets, les centres de rééducation

Vous pouvez également vous lancer à votre compte en tant que freelance.

Consultez la liste des 63 formations en Ecole de psychomotricien en France