Covid-19 : une source de stress pour 68% des jeunes

Lecture

À l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé Mentale le 10 octobre dernier, HEYME, la mutuelle des jeunes, a publié un sondage mené auprès des étudiants pour évaluer leur moral au quotidien, notamment suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Cette année est sans aucun doute une année qui a engendré une explosion d’émotions chez les citoyens du monde entier. Entre stress, pensées négatives ou encore idées suicidaires… 2020 va rester gravée dans l’histoire. Tout ce mal-être se ressent essentiellement chez les jeunes qui, selon les données de l’enquête menée par HEYME, identifient plusieurs sources de stress dans leur quotidien. 

Le ressenti habituel des étudiants 

Selon le sondage effectué par HEYME, les étudiants ont une bonne estime d’eux-mêmes. En effet, 77% indiquent avoir une bonne image d'eux-mêmes. Néanmoins, ce sentiment positif vient à l’encontre de quelques sentiments négatifs qu’ils éprouvent chaque jour également : 

  • 55% ont régulièrement des pensées négatives 
  • 49% éprouvent régulièrement des phases de déprime 
  • Plus de 6 étudiants sur 10 éprouvent régulièrement un sentiment de tristesse 
  • Près d'un étudiant sur 10 a régulièrement des pensées suicidaires, dont 2% en a souvent

Pour en savoir plus

Découvrez les chiffres du sondage

mené l'année dernière !

Ces données restent inquiétantes, surtout lorsque l’OMS affirme que le suicide est la deuxième cause de décès chez les 15-24 ans

Les troubles de sommeil sont également l’un des problèmes les plus fréquents chez les étudiants. Effectivement , 55% des interrogés déclarent rencontrer des problèmes de sommeil et 38% d’entre eux les lient au stress.

Les différents facteurs de stress chez les étudiants

Pourquoi les jeunes éprouvent-ils autant de stress dans leur vie de tous les jours ? Eh bien il faut savoir que plusieurs motifs sont à l’origine de ce stress qui envahit de plus en plus la jeunesse. 

Le principal facteur de stress relevé par les jeunes sont les études. En effet, les périodes d’examens provoquent du stress pour 54% des étudiants et 49% ont peur de l’échec scolaire

D’autre part, 43% des jeunes avouent être stressés par leurs problèmes financiers et 21% par des problèmes de santé

Pour les aider à gérer ce stress, les étudiants ont recours à leurs proches ou bien à une activité sportive, néanmoins ce n’est pas le cas de tout le monde. En réalité, 15% des jeunes confessent chercher du réconfort dans les drogues par exemple. D’ailleurs, la consommation d’alcool et de tabac augmente chez cette génération lorsque cette dernière se trouve en période de stress (examens, recherche d’emploi…).

L’impact de la crise sanitaire sur la santé mentale des étudiants

Comme si le stress éprouvé au quotidien ne suffisait pas, vient maintenant s’ajouter le stress provoqué par la crise de la Covid-19. En effet, plus de 6 étudiants sur 10 (68%) considèrent que ce contexte sanitaire est source de stress, notamment en ce qui concerne leur avenir

  • 64% craignent l’avenir
  • 55% ont peur pour leur recherche d’emploi
  • 53% ont le sentiment de passer à côté de leur vie d’étudiants

D’ailleurs, 39% pensent que cette crise a déjà un impact sur leur vie actuelle et 29% sont certains qu’elle aura un impact dans le futur.

Malgré ces craintes en ce qui concerne l’avenir, les jeunes ne semblent pas avoir peur du virus. En effet, 37% d’entre eux n’expriment pas de crainte vis-à-vis de la crise, 11% disent ne pas se sentir concernés par cette dernière et 5% ne pas y croire. 

Toutefois, 54% des étudiants restent vigilants et font preuve de responsabilité par crainte de contaminer un proche fragile.

Une chose est sûre, et comme dirait si bien le président de la République Emmanuel Macron, « c’est dur d’avoir 20 ans en 2020 ». 

Adriana Da Cruz

Partager