Une semaine pour renforcer l’insertion professionnelle des jeunes

À l’occasion de la semaine École-Entreprise, des points importants pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes sont apparus. Parmi eux : une aide pour trouver un stage, des partenariats avec des entreprises et de nouvelles formations en lycées professionnels, adaptées au monde de demain.

femme sui explique a un jeune sur ecran
Le Ministère a plusieurs cordes à son arc pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes.

Parce qu’il n’est pas toujours facile, au collège ou au lycée, de mettre un premier pied dans le monde de l’entreprise, le ministère de l’Éducation nationale a mis en place des dispositifs pour les aider et faire en sorte que cette découverte professionnelle guide leur orientation.

Favoriser le rapprochement entre l’école et l’entreprise

Pour favoriser les échanges entre les entreprises et les établissements scolaires, le ministère a plusieurs cordes à son arc, notamment les semaines dédiées et des accords et comités qui maillent tout le territoire.

Des semaines dédiées

Pour faire venir les acteurs du monde économique dans les lieux d’éducation, il existe plusieurs semaines autour de l’entreprise :

  • la semaine École-entreprise : pour sensibiliser les collégiens et lycéens au monde de l’entreprise et mettre en avant les échanges qui ont lieu toute l’année. Elle concerne 5 600 établissements scolaires et 11 000 entreprises.
  • la semaine de l’industrie : pour découvrir ce secteur et ses métiers avec des rencontres, des conférences, des animations, des interventions en classe, des portes ouvertes, des visites d’entreprises, etc. Plus de la moitié des événements de cette semaine s’adressent aux élèves.
  • la semaine de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin : avec des témoignages de femmes entrepreneurs auprès des collégiens, lycéens et étudiants. 454 femmes sont déjà intervenues auprès de 11 266 jeunes.
  • la semaine de l’économie sociale et solidaire : faire découvrir les valeurs de l’économie sociale et solidaire. La première édition est prévue du 13 au 18 mars 2017.

D’autres leviers toute l’année

Pour aider les jeunes à s’intéresser aux entreprises, à leurs activités, et faire se rencontrer les deux milieux, il existe d’autres leviers qui fonctionnent toute l’année :

  • des accords entre des associations, organisations professionnelles, entreprises…
  • des comités locaux École-entreprise pour réfléchir à des solutions adaptées aux enjeux d’un territoire
  • des pôles de stages (dispositif surnommé « Le réseau de ceux qui n’en ont pas ») pour aider les élèves à se faire un réseau de connaissances personnelles dans des entreprises locales afin de pouvoir faire jouer ces connaissances pour des stages
  • des campus des métiers et qualifications : des pôles de formation d’excellence pour mettre en réseau les acteurs de la formation

Aider les jeunes du secondaire à trouver un stage

L’un des grands enjeux de cette semaine de création de liens est aussi d’insister sur les dispositifs pour aider les jeunes à trouver un stage. Une nouveauté a été mise en place cette année : une plateforme baptisée « Tuto des stages ». Elle est dédiée aux jeunes de 3e et du lycée qui vont devoir trouver une entreprise pour les accueillir en stage d’observation ou de découverte des métiers. Concrètement, elle propose de répondre à des questions comme « Comment faire un CV ? », « Comment trouver son stage quand on a pas de réseau dans les entreprises ? », « Comment réussir sa première journée de stage ? », etc.

La plateforme apporte aussi des réponses :

  • aux élèves du secondaire
  • aux parents
  • aux enseignants chargés d’accompagner les jeunes dans la recherche de stage
  • aux entreprises qui envisagent d’accueillir un stagiaire. Le « Tuto des stages » les aide à construire les temps forts d’une semaine d’observation et aux tâches à donner au stagiaire.

500 nouvelles formations en lycées professionnels

La semaine École-Entreprise a également été l’occasion pour le ministère de l’Éducation nationale et sa locataire, Najat Vallaud-Belkacem, d’annoncer la création de 500 formations en lycées professionnels pour la rentrée 2017.

Pour répondre aux enjeux économiques locaux

« La carte des formations de l’enseignement professionnel et son élaboration conjointe avec les régions est un élément essentiel pour l’insertion professionnelle des jeunes : elle doit être adaptée aussi bien aux aspirations et aux projets des jeunes qu’aux besoins économiques des territoires », précise l’annonce du ministère. Au total, 500 formations, dans des domaines divers, vont être créées autour des métiers de demain et des métiers en tension, du CAP au BTS, en passant par des mentions complémentaires, des formations complémentaires d’initiative locale (FCIL).

Cette action s’accompagne de la création de 1 000 postes d’enseignants.

Voici des exemples de domaines des nouvelles formations qui verront le jour à la rentrée 2017 :

  • sécurité aéroportuaire
  • soudage
  • fibre optique
  • affaires sociales
  • paramédical
  • énergies renouvelables
  • numérique
  • objets connectés
  • oenotourisme
  • etc.

Consolider l’orientation en lycée professionnel

Déjà lancée, mais précisée lors de cette semaine, une mesure vise à renforcer l’orientation dans les lycées professionnels. Concrètement, les jeunes de bac pro ou de CAP pourront changer d’orientation jusqu’aux vacances de la Toussaint. La procédure est souple et réversible. En 2016, 2 950 jeunes qui ont déclaré s’être trompés de voie ont pu, grâce à ce dispositif, trouver la bonne.

Soizic Meur