Licence de géographie et d’aménagement : que faire après ?

Lecture

Urbanisme, aménagement, environnement, démographie ou géopolitique, la licence de géographie permet d’accéder à de nombreux domaines d’activité. Diplomeo vous fait un résumé des débouchés après un bac+3 en géographie.

L’aménagement du territoire, un enjeu écologique

Avec le projet du Grand Paris, les politiques ont mis l’aménagement du territoire au centre des préoccupations des villes. Dans le rapport « Aujourd’hui mon territoire, chiffres clés 2020 » et édité par l’ADEME, « 96 % des élus locaux prennent en compte la transition écologique dans l’action de leur collectivité ».

Les communes doivent maintenant prendre en compte de nombreux paramètres afin de proposer un cadre de vie en adéquation avec les enjeux écologiques. Le Plan local d’urbanisme (PLU) des villes doit maintenant contenir des points qui répondent aux enjeux environnementaux, sociétaux et économique. C’est le cas, par exemple avec la présence d’espaces verts, de la protection d’espaces naturels ou encore la gestion des déchets et le développement de productions d’énergies renouvelables.

Alors que les collectivités territoriales sont au cœur de l’aménagement du territoire, les entreprises privées interviennent à travers les énergies, la qualité de l’air, la construction ou la gestion des déchets.

Qu'est-ce que la licence de géographie et d’aménagement ?

De niveau 2 au RNCP, la licence de géographie et d’aménagement s’intéresse aux différents aspects du territoire urbains et ruraux, notamment à son développement et son aménagement. Comme la plupart des licences, elle offre un programme généraliste et intègre aussi les enjeux socio-économiques. Au côté des connaissances techniques, les étudiants apprennent des méthodes et des outils pour réaliser des cartographies, des enquêtes ou des diagnostics territoriaux.

En fonction des universités, les étudiants peuvent choisir un parcours spécifique dès la deuxième année, afin de se spécialiser dans un domaine comme l’environnement. D’autres établissements font le choix d’associer la géographie à une autre discipline, avec le système de majeur/mineur : économie, histoire, anthropologie, informatique… Cette spécificité permet aux étudiants de poursuivre vers plusieurs domaines d’activité après ce bac+3.

Trouvez votre Licence de géographie

Liste des formations

Quels sont les débouchés après une licence de géographie et d’aménagement ?

Grâce au 180 crédits ETCS accumulés, les jeunes diplômés peuvent poursuivre vers une formation de niveau bac+5. Ils peuvent également se diriger vers le monde du travail, mais les portes seront plus restreintes car la licence reste un cursus peu professionnalisant.

Continuer à l’université

Les universités françaises proposent plusieurs formations après une licence en géographie et aménagement. Les jeunes diplômés peuvent se tourner vers divers domaines.

La licence pro géographie

Après la 2ème année ou l’obtention de la licence, les étudiants peuvent postuler une licence professionnelle, métiers de l’aménagement du territoire. Cette formation d’un an permet aux étudiants d’acquérir des compétences professionnelles, grâce à la possibilité de réaliser une alternance ou un stage. Les étudiants ressortent avec une expérience professionnelle, qui fait défaut à la licence et complique l’insertion sur le marché du travail. 

Les IUT françaises proposent plusieurs spécialités comme les territoires urbains ou de l’aménagement durable. Voici quelques exemples de licences pro :

  • Urbanisme environnement Géomatique
  • Aménagement du territoire urbains
  • Assistant à chef de projet en aménagement de l'espace
  • Conception et gouvernance de projets d'aménagement durable
  • Aménagement, urbanisme et développement territorial durables
  • Aménagement paysager

Trouvez votre Licence pro en géographie

Liste des formations

Le Master géographie

La suite logique de la licence est le master en géographie. Chaque université propose une ou plusieurs formations pour les personnes ayant choisi la géographie et l’aménagement. Le master est l’occasion pour les jeunes diplômés de se diriger vers une spécialité. Outre l’aménagement du territoire, ils peuvent intégrer des masters en géomatique, en ingénierie, en énergie, en transports et mobilité ou en environnement. Voici quelques de masters :

  • Master Géographie des Changements Environnementaux et Paysagers
  • Master Géographie, aménagement, environnement et développement
  • Master Sciences Géomatiques pour l’environnement et l’Aménagement 
  • Master Territoires Ruraux - Ingénierie du développement
  • Master Aménagement et Projets de TERritoires 
  • Master Villes, Habitat et Transition Écologique 
  • Master Géographie, aménagement, environnement et développement
  • Master Transports Mobilités 
  • Master Transport, Mobilité, Environnement et Climat
  • Master Sols, Eau, Milieux, Environnement
  • Master Gestion de l'énergie

Trouvez votre Master en géographie

Liste des formations

Les écoles spécialisées

Retrouvez notre dossier spécial sur les concours des écoles d'ingénieurs

Après l’obtention d’une licence en géographie, les jeunes diplômés ont la possibilité d’intégrer des écoles d’ingénieurs, d’architecture et d’urbanisme. Dans ces établissements, de nombreuses formations leur sont ouvertes comme en génie civil, en architecture, en aménagement ou en urbanisme. On retrouve des diplômes d'ingénieur en :

  • Double-cursus en architecture et ingénierie
  • Génie civil
  • Topographie
  • Génie électrique
  • Génie urbain
  • Géomatique

Trouvez votre École d'ingénieurs

Liste des formations

Se réorienter

Grâce au caractère pluridisciplinaire de la licence de géographie, il est possible de changer de filière. Les connaissances en urbanisme peuvent servir dans certains domaines comme la science politique, la sociologie, le monde de la culture et du patrimoine et l’enseignement. Voici quelques exemples de cursus :

Et le travail ?

Vous souhaitez travailler dans l'environnement ? Diplomeo a réalisé une liste des métiers de l'environnement qui embauchent

Il est plus difficile d’intégrer le monde du travail après la licence, car ce n’est pas une formation professionnalisante. Elle reste théorique, ce qui peut freiner les entreprises. Il est, néanmoins, possible de passer les concours de la fonction publique de la catégorie C, B ou A, dans la filière de l’urbanisme. Outre les administrations locales, les jeunes diplômés peuvent se diriger vers une association de développement local ou un bureau d’étude sur l’aménagement.

Leur niveau d’étude permet seulement aux jeunes diplômés d’accéder à un poste d’assistanat. En voici quelques exemples :

  • Assistant d'étude
  • Assistant à chef de projet
  • Chargé de mission
  • Agent de développement local
  • Technicien territorial
  • Rédacteur territorial
  • ...

Lina Tran

Partager