Présidentielle 2017 : les études et formations des candidats

par Wally Bordas

Quelles sont les études effectuées par les candidats aux élections présidentielles de 2017 ? Quels diplômes ont-ils obtenus ? Diplomeo vous présente le cursus de tous les candidats.

Faut-il forcément être passé par Sciences Po Paris et par l’ENA pour se présenter à l’élection présidentielle ? François Hollande, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, François Mitterrand, Valéry Giscard d’Estaing… : les anciens présidents de la République ont des cursus d’études très variés. Et les candidats à l’élection présidentielle de 2017 aussi ! Voici les parcours d’études, les diplômes et les formations effectués par tous les candidats.

Nathalie Arthaud

Nathalie Arthaud

Nathalie Arthaud, la candidate de Lutte ouvrière (LO), a suivi un cursus sport-études en volley. Par la suite, elle passe et réussit le concours pour devenir enseignante. Elle obtient également son Capes ainsi qu’une agrégation d’économie et gestion.

Après avoir enseigné dans des quartiers difficiles, notamment en banlieue lyonnaise et parisienne, elle devient conseillère municipale de Vaulx-en-Velin. En 2012, elle succède à Arlette Laguiller en tant que candidate de Lutte ouvrière à la présidence de la République.

François Asselineau

François Asselineau

François Asselineau, le candidat de l’UPR (Union Populaire Républicaine), était très bon élève. Après une mention très bien délivrée au bac scientifique, il obtient son diplôme à HEC Paris et termine sa formation à l’ENA, dans la promotion Léonard-de-Vinci, dont il sort deuxième.

Il commence sa carrière comme inspecteur des finances. Il collabore ensuite à plusieurs reprises dans les ministères des différents gouvernements de droite, à partir de 1995. Il est actuellement inspecteur général des finances et professeur dans plusieurs écoles de commerce françaises.

Jacques Cheminade

Jacques Cheminade

Jacques Cheminade, le fondateur de Solidarité et Progrès, est diplômé de HEC Paris. Il a également obtenu une licence de droit et a étudié à l’ENA dans la promotion Jean-Jaurès, en 1969.

Il commence sa longue carrière de fonctionnaire à la DREE (Direction des relations économiques extérieures du ministère de l’Économie. Jacques Cheminade s’est déjà présenté deux fois à l'élection présidentielle, en 1995 et en 2012.

Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan

Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, obtient son diplôme à Sciences Po Paris en 1982. Puis, il se lance des études de droit et obtient sa licence deux années plus tard. Il parvient ensuite à valider un DESS de gestion de l’entreprise et marché financier à l’université Paris-Dauphine et termine ses études à l’École nationale d’administration (promotion Liberté-Égalité-Fraternité).

Il commence sa vie professionnelle en tant qu’administrateur civil dans plusieurs cabinets ministériels. En politique, il s’engage avec le RPR et commence sa carrière d’élu local à Yerres, en Essonne, en 1995. En 2007, Nicolas Dupont-Aignan annonce son départ de l’UMP et crée le parti Debout la République.

François Fillon

François Fillon

Après une scolarité quelque peu turbulente au collège puis au lycée, François Fillon obtient son baccalauréat littéraire, tout juste avec la moyenne. Intéressé par le métier de journaliste, il effectue plusieurs stages d’été à l’AFP, au cours de ses études de droit.

Il obtient une maîtrise de droit public, puis un diplôme d’études approfondies (DEA) dans le même domaine, à l’université Paris Descartes. Il commence sa carrière politique en tant qu’assistant parlementaire aux côtés de Joël Le Theule en 1976 avant d’être élu député quelques années plus tard.

Benoît Hamon

Benoît Hamon

Après son baccalauréat, Benoît Hamon s’est orienté vers des études universitaires. Et c’est à l’université de Bretagne-Occidentale qu’il a obtenu sa licence d’histoire.

Très vite adhérent à l’Unef (Union nationale des étudiants de France), le gagnant de la primaire de gauche devient le président du syndicat étudiant avant de devenir assistant parlementaire. L’ancien ministre de l’Éducation nationale fait également partie de ceux qui ont fondé les Jeunes socialistes en 1993.

Jean Lasalle

Jean Lasalle

Jean Lasalle a fait des études de technicien agricole en se spécialisant dans l’hydraulique et l’aménagement du territoire. Il est président du parc national des Pyrénées de 1989 à 1999. Il est élu maire pour la première fois à 21 ans, puis conseiller général du canton d’Accous (Pyrénées-Atlantiques).

Il décide de quitter le MoDem en 2016 après plusieurs années passées au sein du parti et annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2017.

Marine Le Pen

Marine Le Pen

La candidate du Front National a obtenu une maîtrise de droit (mention carrières judiciaires) à l’université Panthéon-Assas. Elle valide ensuite un DEA en droit pénal. Puis, elle intègre l’école de formation professionnelle des barreaux de la cour d’appel de Paris (EFB) et obtient le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA).

Elle débute sa carrière d’avocate en 1992 en s’inscrivant au barreau de Paris. Six ans plus tard, elle quitte le barreau et rejoint le service juridique de FN. C’est en 2002 qu’elle commence véritablement sa carrière politique au sein de la cellule « idées-images » du FN lors de la campagne présidentielle.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron, ancien ministre de l’Économie, a obtenu son bac scientifique au lycée Henri-IV avec la mention très bien. Il poursuit ensuite une prépa hypokhâgne et khâgne dans le même établissement. Après avoir raté le concours d’entrée à l’École normale supérieure, il obtient une maîtrise puis un DEA de philosophie à l’université Paris-Nanterre.

Il poursuit ensuite son cursus à Sciences Po Paris avant d’entrer à l’École nationale d’administration (ENA). Il a d’ailleurs fait partie de la promotion Léopold-Sédar-Senghor. Par la suite, le chef de file du mouvement « En Marche » entre en politique au MDC avant de rejoindre le PS.

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon

Le candidat du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, a obtenu une licence de philosophie à la faculté de lettres et de sciences humaines de Besançon. Il passe ensuite son Capes (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré) de lettres modernes.

Après avoir été correcteur dans une imprimerie et travaillé dans une station-service au cours de ses études, il devient professeur de français dans un lycée technique. Il collabore par la suite en tant que journaliste à La Dépêche du Jura et à La Voix Jurassienne. Puis, il entre en politique en tant que chef de cabinet de Claude Germon, à l’époque maire de Massy.

Philippe Poutou

Philippe Poutou

Philippe Poutou, le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), n’a pas de diplôme. Cet ouvrier syndicaliste n’a pas réussi a obtenir son bac pro mécanique.

Après avoir été intérimaire et surveillant de collège, il est embauché chez Ford en tant que réparateur en CDI. En juin 2011, sa carrière de syndicaliste prend une nouvelle tournure : il est désigné pour la première fois candidat du NPA pour l’élection présidentielle de 2012.

Retour en haut de page