Reconversion professionnelle : ne vous posez plus de questions !

Vous pensez changer de métier ou vous êtes en plein processus de reconversion ? Vous ne savez pas comment vous y prendre ni par quoi commencer ? Soufflez un peu, voici les réponses aux questions que vous vous posez certainement !

Au bout de quelques années à occuper le même poste, certains indépendants décident de changer de cap pour finalement renouer avec leur passion ou démarrer une activité plus en phase avec leurs attentes ou la réalité du marché. Et si vous osiez enfin ?

À quel âge penser à ma reconversion ?

Il n’y a pas d’âge pour entamer une reconversion professionnelle ! On note toutefois quelques grandes tendances qui laissent à penser que le changement de perspectives s’opère généralementaprès 40 ans. Un phénomène finalement assez logique, si l’on considère qu’une envie de reconversion implique d’avoir déjà passé un certain nombre d’années à exercer sa précédente activité.

Le bilan de compétences est-il un passage obligé ?

Il n’est pas rare qu’un professionnel envisage de changer de métier sans forcément avoir une idée précise en tête au moment de prendre sa décision.

Et même avec un projet clairement défini, il peut être très utile de réaliser un bilan de compétences afin de mieuxcerner ses attentesetdéfinir les compétencesà acquérir pour atteindre son objectif. 

Pour le professionnel qui connaît exactement la direction à prendre, le bilan de compétences reste toutefois le plus souvent accessoire.

Qu’est-ce qu’implique une reconversion professionnelle ?

Une reconversion nécessite parfois dequitter son poste actuel,mais ce n’est pas toujours le cas. En effet, certains dispositifs comme le régime micro-entrepreneur/auto-entrepreneur permettent de mener une activité indépendanteen parallèle d’une activité de salarié.

Si ce statut sert souventauxsalariés à arrondir leurs fins de mois, il peut également être l’occasion de tester son projet en limitant les risques.

Par ailleurs, la formation professionnelleest souvent le meilleur moyen pour acquérir les compétences nécessaires au démarrage d’une nouvelle activité.

Est-il possible de se faire aider financièrement ?

Il existe des aides spécifiquement dédiées aux salariés en reconversion qui souhaitent suivre une formation. La plus intéressante est leCongé Individuel de Formation(CIF) qui permet au salarié de s’absenter de son poste actuel pour suivre une formation.

Un peu moins avantageux, leCompte Personnel de Formation(CPF) permet au salarié de suivre une formation sur ses heures de travail.

Enfin, à noter qu’il est également possible de demander à Pôle Emploi leversement de ses indemnités chômage(ARE) durant sa période de formation.

Combien de temps prend une reconversion ?

Il va sans dire qu’on ne change pas de métier en l’espace de quelques semaines. Une reconversion professionnelle demande en effet du temps et de la planification. Entre le processus de réflexion, l’exploration des différentes voies, la prise de décision, la formation professionnelle et la création de l’activité ou la recherche d’emploi, il peut s’écoulerentre 6 mois et 24 mois!

Quel statut adopter pour ma nouvelle activité ?

Les salariés qui ont le désir de se réorienter vers une activité indépendante doivent réfléchir austatut juridiquequ’ils vont adopter. Mis à part le régime micro-entrepreneur, qui comporte son lot d’avantages et d’inconvénients, les différents statuts exigent la tenue d’une comptabilité parfois très exigeante.

Il est néanmoins possible de contourner le problème en optant pour leportage salarial. Cette solution de plus en plus populaire permet au salarié en reconversion de conserver le « confort » du salariat, tout en bénéficiant d’une liberté total e dans le cadre de son activité.

Que penser du portage salarial ?

Créé dans les années 1980, leportage salarialse situe à mi-chemin entre l’indépendance et le salariat. Pour pouvoir profiter dece statut, le « salarié porté » doit obligatoirement justifier d’unevraie autonomiele rendant apte à prospecter et d’un certainniveaud’expertise et de qualificationafin de répondre aux exigences de ses clients (d’où l’intérêt de bien se former en amont!).

L’un des grands avantages du portage salarial réside dans l'accompagnementproposé au salarié. En plus de la prise en charge de ses obligations comptables et d’une protection sociale complète, il bénéficie généralement de l’accès à des formations, desévénements professionnels et un réseau avec lequel collaborer et échanger.

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter leguide du portage salarialde Cadres en Mission !

La rédaction