Les étudiants et la cuisine : cauchemar ou love story ?

Comment les étudiants cuisinent-ils ? Équipements de pros ou ustensiles niveau zéro ? Plutôt gros budget ou dépenses riquiqui ? Diplomeo vous répond grâce à l'étude de Cuisine Ta Mère !

Crédit Diplomeo

Les étudiants sont adeptes de junk food, boudent les plats maison et dînent toujours à l’extérieur avec leurs copains...? Rien n’est moins sûr ! Découvrez les révélations de l’étude de Cuisine Ta Mère « Dans la cuisine des étudiants » réalisée auprès de jeunes de 18 à 28 ans.

Équipements, ustensiles : une panoplie cuisine plutôt complète

Tous les étudiants ne sont pas logés (ni nourris) à la même enseigne ! C’est le premier constat à tirer de l’étude, qui s’est intéressée aux équipements des étudiants pour se concocter des petits plats. Si 30 % des jeunes ont une cuisine séparée dans leur logement, 62 % des étudiants ont une kitchenette dans leur couloir ou dans leur pièce principale.

Du côté de leurs équipements de cuisine, le moins que l’on puisse dire est que les étudiants ne font pas franchement les difficiles. Loin les cocottes minute, mixeurs et autre rice cooker, priorité à l’essentiel ! 83 % d’entre eux possèdent des plaques de cuisson et 56 % ont un four de type conventionnel.

Côté ustensiles, les étudiants ne sont pas dans une situation déplorable : 62 % des étudiants ont plusieurs casseroles, des poêles, des couteaux et un plat à four. 26 % sont tout de même « en mode survie », dotés du strict minimum !

Dîner chez soi, petits plats élaborés, mais budget serré

Coût de la vie étudiante oblige, les repas à l’extérieur ne sont pas tous les jours de mise pour les jeunes. 83 % des jeunes interrogés prennent d’ailleurs toujours ou souvent leur repas du soir à la maison.

Dans tous les cas, les étudiants semblent faire confiance à leur talent culinaire : 60 % d’entre eux mangent des repas faits maison et 83 % se donnent même une note de cuisine supérieure ou égale à 3 sur 5 !

Beaucoup d'interrogés déclarent quand même se serrer la ceinture au quotidien : 85 % des étudiants ont un budget inférieur à 50 euros par semaine. Seuls 2 % peuvent se permettre de remplir un caddie ou d’aller au restaurant avec un budget supérieur à 70 euros par semaine !

Entre partiels, transports et autonomie, pas facile pour les étudiants de prendre soin de leur alimentation. Même si la majorité semble manger dans de bonnes conditions, un étudiant sur 10 considère ne pas manger suffisamment.

Métro boulot... Resto ? Risotto ? Ravioli bolo ? À chaque étudiant son food-crédo !

Alice Meyer