Lila Bret : « Mes 5 conseils pour devenir un bon pâtissier »

Lila Bret, finaliste de l’émission « Le Meilleur Pâtissier », sur M6, donne 5 conseils aux lecteurs de Diplomeo qui souhaitent devenir de bons pâtissiers.

Lila Bret et son gâteau
Lila Bret, la finaliste de l'émission « Le Meilleur Pâtissier ».

Il y a quelques semaines, Lila Bret répondait aux questions de Diplomeo suite à son beau parcours dans l’émission « Le Meilleur Pâtissier », sur M6. Au passage, la finaliste nous a donné une liste des 5 conseils pour devenir un bon pâtissier.

« N'étant moi-même pas encore une vraie professionnelle, mais ayant tout de même une petite expérience, voici les conseils que je peux donner pour progresser en pâtisserie. »

La passion pour la pâtisserie

« Il faut être passionné ! C’est le point le plus important. C’est un métier qui est très dur, il ne faut pas compter ses heures ni croire que l’on va gagner des milles et des cents. Il ne faut pas rêver. Un gâteau, à produire, ça coûte cher, et à vendre, ça ne coûte pas beaucoup plus cher. La passion est donc importante lorsque l’on est pâtissier ! »

Commencer tôt

« Il faut commencer jeune. Moi, je m’estime déjà vieille pour le métier. C’est une profession où on apprend à 16 ans. Quand on est jeune, on est plus docile, plus ouvert à l’apprentissage. Lorsque l’on travaille en laboratoire ou en boutique, le métier n’est pas le même que lorsque l’on est dans sa petite cuisine et que l’on fait des gâteaux par plaisir.

« La pâtisserie, c’est de la chimie »

Pour avoir fait un stage il n’y a pas longtemps, je sais que je n’ai pas cette docilité d’accepter qu’on me traite comme un apprenti. Commencer tôt est donc une bonne chose. Pour l’évolution, pour la progression, plus on apprend jeune, mieux on apprend. Cela permet ensuite vraiment d’exploser là-dedans.

J’aurais rêvé de faire les Meilleurs Ouvriers de France, mais je ne pourrais jamais le tenter puisque je suis trop vieille et que je ne peux plus me permettre de perdre de temps.
Plus vous commencez tôt, plus vous aurez de chances de briller dans ce métier. »

Faire des études

« Pour exercer le métier de pâtissier, il faut obligatoirement un CAP pâtisserie. Il y a aussi plein d’autres possibilités pour poursuivre ses études, il ne faut pas s’arrêter au CAP. Plus vous ferez d’études, plus vous apprendre de choses. Même si on apprend sur le tas, tous les grands pâtissiers ont suivi une formation. Il y a par exemple des mentions complémentaires, des brevets techniques des métiers, des brevets professionnels ou encore des brevets de maîtrise.

Il ne faut pas s’arrêter au premier diplôme, il faut pousser la curiosité, aller au bout ! »

La curiosité : une belle qualité

« Pâtissier est une profession dans laquelle il faut être curieux. Si on ne l’est pas, on n’ira pas chercher le pourquoi du comment. La pâtisserie, c’est de la chimie. Si on connaît la molécule de chocolat, on sait comment elle réagit, et on la maîtrisera forcément.

« Chaque professionnel aura quelque chose à vous apprendre »

Il faut aussi aller faire des recherches sur internet, poser des questions aux pâtissiers amateurs, professionnels, etc. Tous les pâtissiers échangent les uns avec les autres et s’entraident, c’est génial. Il ne faut pas hésiter à chercher sur le web, sur Youtube, Facebook. Cela m’a beaucoup aidé à progresser. »

Faire beaucoup de stages

« Pour faire des stages, toutes les entreprises sont bonnes. Le pâtissier du coin aura forcément beaucoup de choses à vous apprendre. Le mieux est de profiter de ses études pour rencontrer le plus de pâtissiers possibles. Faites des stages dans des entreprises différentes. Chaque professionnel aura quelque chose à vous apprendre. Vous aurez une vision plus large du métier, vous serez donc mieux formé. Chaque entreprise a une manière différente de travailler, vous apprendrez donc de chacune d’elles. »

Wally Bordas