Voeux refusés sur Parcoursup : quelles solutions ?

Vos vœux ont été refusés lors de la première phase de réponses Parcoursup ? Pas de panique, Diplomeo vous donne toutes les solutions pour vous en sortir.

Ne pas être accepté : déception assurée ?

Crédit Diplomeo

La première phase de résultats de la plateforme Parcoursup a eu lieu le mardi 22 mai au soir : au lendemain de cette étape décisive, seule la moitié des 810 000 inscrits a vu au moins un de ses vœux accepté. Pour les autres, alors que la rentrée arrive à grands pas, l’idée de se retrouver sans formation en septembre fait monter la panique. Il existe pourtant plusieurs solutions qui permettent de rebondir et de se tirer de cette situation délicate.

Trouvez votre école sans passer par Parcoursup

Attendre la prochaine phase d’admission

Votre vœu préféré vous tenait vraiment à cœur et a été refusé ? Cette situation n’est pas facile et vous êtes certainement déçu, mais ne perdez pas espoir : gardez à l’esprit que Parcoursup propose plusieurs phases d’admission. Si vous êtes sur liste d’attente pour vos autres vœux, il vous reste encore une chance pour être accepté dans une formation : la phase complémentaire. D'ici là, n’hésitez pas à appeler les établissements dans lesquels vous postulez pour connaître votre place sur la liste d’attente : cela vous donnera une idée précise de votre situation et montrera votre réel intérêt pour la formation.

Deuxième phase de Parcoursup : à partir du 26 juin

Du 26 juin 2018 au 21 septembre 2018 inclus 

Cette phase complémentaire permet aux étudiants n'ayant pas obtenu de proposition de formation de formuler 10 nouveaux vœux dans les formations qui disposent de places disponibles. 

Lors de cette deuxième étape, certains candidats acceptés dans la formation que vous visez sont susceptibles de se désister pour choisir une offre qui leur convient mieux. Votre dossier remonte alors sur la liste d’attente et si vous êtes bien placé, vous serez peut-être accepté !

Autre avantage pour vous, si les candidats acceptés dans la formation que vous convoitez ne valident pas leur admission dans un délai de 7 jours à partir du mardi 22 mai, Parcoursup considère qu’ils l’abandonnent : des places sont libérées, vous remontez au classement, et avec un peu de chance, vous êtes pris. Il est donc très important de ne pas baisser les bras et de se connecter lors de cette deuxième phase d’admission.

Utiliser la procédure complémentaire pour formuler de nouveaux vœux

Cette phase complémentaire a été pensée pour les élèves qui n’ont pas été acceptés lors de la première phase d’admission classique. Elle offre une seconde chance d’être accepté dans une formation, qui ne faisait pas partie des vœux formulés par les élèves. En effet, certains établissements ont encore à cette période des places vacantes et proposent leurs formations sur Parcoursup. 

Cette procédure est pour vous si... :

  • tous vos vœux ont été refusés
  • vous êtes sur une ou plusieurs listes d’attente
  • vous vous êtes automatiquement désisté d’une formation en ne répondant pas dans les délais
  • vous n’avez pas formulé vos vœux dans les délais (du 22 janvier au 31 mars 2018)
  • vous ne vous êtes jamais inscrits sur Parcoursup

Vous avez jusqu’au 21 septembre 23 h 59 pour saisir vos « nouveaux » vœux, mais il vaut mieux ne pas attendre cette échéance, car les propositions partent très vite.

Se renseigner sur les formations hors Parcoursup

Beaucoup d’élèves pensent à tort qu’e Parcoursup est le seul moyen d’accéder aux études supérieures. Faux ! Nombre d’établissements proposent leurs formations en dehors de la plateforme Parcoursup, car leur mode de recrutement diffère. Pour autant, elles sont tout aussi diplômantes et il y en a pour tous les goûts : écoles de commerce, de communication, d’ingénieur, d’esthétique... Ultime avantage ? Ces écoles continuent de recruter pendant l’été, alors n’attendez plus et renseignez-vous sur les démarches à effectuer pour candidater.

Faire sa rentrée en décalé

Cette possibilité est encore assez méconnue des élèves et pourtant, elle permet de ne pas perdre une année : certains établissements proposent de commencer une formation en février. Idéal pour ceux qui ont entamé une année dans la mauvaise filière et souhaitent se réorienter au deuxième semestre ! La rentrée décalée peut se faire dans certains BTS, DUT, licences et masters, il est donc important de s’informer auprès des établissements pour connaître les possibilités.

Les admissions se faisant hors Parcoursup, il faut également demander aux établissements leurs modalités de recrutement, qui varient d’une école à l’autre : sur dossier scolaire, entretien, concours...

Contacter directement la commission Parcoursup

La nouveauté, avec la plateforme Parcoursup, est qu'une commission spécialisée va être mise en place dès cette semaine dans chaque rectorat, qui pourra proposer des alternatives aux déçus, élaborées à partir des préférences rédigées par l'étudiant dans la section "Ma préférence". Cependant, aucun étudiant ne sera contacté directement, il vous faudra en faire la demande par mail, via le site Parcoursup.

Attention, cette procédure ne garantit pas à 100 % l’accès à la formation souhaitée. Il vous faudra également pouvoir prouver votre motivation, grâce par exemple, à des témoignages de vos proches.

Gagner en expérience et repostuler l’année prochaine

Parfois, le refus de vos vœux est dû à un manque d’expérience dans votre dossier. Ne pas être accepté dans la licence de vos rêves ne veut pas dire que vous allez perdre une année : bien au contraire. Profitez-en pour acquérir de nouvelles expériences et compétences qui vous permettront à coup sûr d’être pris l’année suivante. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Partir à l’étranger

De plus en plus appréciée par les élèves, l’expatriation pour quelques mois est une manière idéale d’acquérir de l’expérience. Quelles que soient votre destination et vos occupations durant ce séjour, elles vous apporteront nombre d’avantages : ouverture d’esprit, confiance en soi, nouvelles compétences linguistiques, ainsi que l’occasion de mieux vous connaître. Vous pourrez ainsi voir émerger de nouvelles idées concernant votre projet d’études. Faisant de vous quelqu’un d’ambitieux et de courageux, partir à l’étranger est un atout certain pour votre CV, et vous distinguera des autres candidats.

Trouver un emploi

Pour gagner en expérience, quoi de mieux que de décrocher un poste dans le domaine convoité ? Il est sûr que vous ne serez pas directement en haut de l’échelle au sein de l’entreprise, mais vous serez en immersion totale dans le secteur où vous voulez travailler après vos études. Alliant acquisition de savoirs et gain d’argent, cette solution peut s’avérer déterminante pour l’année suivante : vous aurez une longueur d’avance pour à nouveau candidater dans la formation qui vous intéresse.

Faire un service civique

Pourquoi ne pas profiter de cette année de réflexion pour vous engager dans une cause ? En pleine expansion, le service civique est la manière idéale de gagner en expérience tout en rendant un service engagé. Pour une durée de 6 à 12 mois, vous pourrez devenir chargé de mission au sein d’une entreprise, association ou collectivité, en France ou à l’étranger. Les services civiques proposés sont très variés et chacun peut y trouver son bonheur. Que le thème soit en lien avec votre projet d’études ou diffère totalement, il sera à tous les coups formateur et vous permettra de choisir votre voie pour l’année prochaine.

Décaler sa rentrée de quelques mois ne rime pas avec perdre une année. Gardez espoir, si vos vœux ont été refusés, parmi ces différentes solutions, une vous conviendra assurément pour rebondir.

Trouvez votre école sans passer par Parcoursup

Trouver de l’aide auprès des syndicats étudiants

Pour les déçus de Parcoursup, plusieurs syndicats étudiants et de parents d'élèves ont décidé de mettre en place des numéros d’appel ou sites dédiés. Ils visent à orienter ces personnes sans formation, à les conseiller et à les aider à trouver une place dans un établissement.

La nouveauté Parcoursup et ses changements, crééent forcement des déceptions, des frustrations voire des incompréhensions. C’est pour cela que deux services d’aide existent :  

  • Celui de la Fage (Fédération des associations générales étudiantes) : l'association lance sa plateforme pour accompagner les lycéens dans leur affectation : SOS Parcoursup.
  • Celui de l’Unef (Union nationale des étudiants de France), de l’UNL (Union nationale lycéenne), de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) et de PLUS (Passerelle lycée université solidaire. 

Anaïs Duval & Soizic Meur