Liste des formations pour devenir électromécanicien

 

Tout ce qu'il faut savoir sur le métier d'électromécanicien

Installer, surveiller, entretenir et dépanner : telles sont les missions de l’électromécanicien. Robots industriels, engins de levage, compresseurs, moteurs, etc. Ce professionnel exerce son savoir-faire sur l’ensemble des éléments électriques, mécaniques et électroniques d’équipements de transport, de bâtiments ou d’installation de production.

Qu’est ce que le métier d’électromécanicien ?

L’électromécanicien installe, contrôle, entretient, règle et répare les machines, appareils et instruments composés de pièces mécaniques, électriques et électroniques.
On trouve des électromécaniciens dans tous les secteurs d’activité ; usines, services de sécurité, transports, exploitations agricoles, secteurs sanitaires, chantiers de construction, production électrique, ateliers de mécanique, etc.

L’électromécanicien effectue un suivi de la disponibilité du matériel, nettoie, répare ou remplace les éléments défectueux. Il rédige des fiches techniques d’intervention et renseigne au niveau de la GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur).
Aussi, il participe à l’amélioration des procédures de maintenance, et participe à la mise en place de dispositifs plus performants pour augmenter le rendement et la longévité des machines.

Électromécanicien : qualités requises

La première qualité dont doit disposer une électromécanicienne est la polyvalence. En effet, son métier lui impose de travailler sur plusieurs domaines de compétence. Et ça ne s’arrête pas à l’électronique ou la mécanique.
L’électromécanicien doit bien entendu s’y connaître en électricité, en mécanique, en chaudronnerie, en informatique industrielle... Bref, il dot être curieux et soucieux d’apprendre sans arrêt dans de nouveaux domaines. Il ne connaît pas la routine !

Il doit savoir un peu tout faire, en comprendre le fonctionnement, et être capable de réparer des éléments en cas de dysfonctionnement. Il a donc un bon esprit d’analyse et d’abstraction.

Quelle formation pour devenir électromécanicien ?

La principale voie d’accès au métier d’électromécanicien est le bac pro électrotechnique, énergie, équipements communicants, ou encore le bac pro maintenance industrielle.

Il est aussi possible d’accéder à ce métier par la formation CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques.

Salaire et perspectives d’avenir de l’électromécanicien

Les débutants peuvent accéder à l’emploi grâce à une formation proposant de nombreux stages en entreprise. l’exercice de cette profession se fait principalement au sein d’entreprises de grande taille, mais aussi chez des prestataires de services.

Avec plus d’expérience, le débutant deviendra chef d’équipe, ou pourra s’orienter vers un poste d’électromécanicien d’entretien.
Le salaire d’un électromécanicien débutant est d’environ 1700 €.

Consultez la liste des 123 formations pour devenir électromécanicien

Les autres métiers ingénieur électronicien

Les filières du métier électromécanicien