Le match des études : France VS Croatie

Préparez-vous, le match... Des études entre la France et la Croatie est là ! Des études croates à la vie quotidienne, en passant par les conditions d'études pour les étrangers, Diplomeo vous explique tout... Qui gagnera le match ?

Crédit Diplomeo

Le saviez-vous ? La Croatie possède le taux le plus bas de décrochage scolaire d’Europe et a déjà atteint son objectif fixé pour 2020.

Enseignement supérieur en Croatie

Deux types d’études supérieures sont possibles pour les étudiants croates : les études universitaires ou les études professionnelles.

Les établissements croates

Les étudiants croates disposent de 122 établissements de l’enseignement supérieur dans leur pays, privés comme publics. En France, ils sont dénombrés à 233.

Les études croates

Depuis 2005, l’enseignement supérieur en Croatie est structuré selon le processus de Bologne, afin de faciliter les équivalences d’études entre les différents pays européens. Ainsi, la Croatie comme la France ont toutes deux trois grades de qualification supérieurs et des crédits ECTS (European Credits Transfer System).

Les études supérieures universitaires sont donc réparties sur trois cycles : le premier s’exécute en trois ou quatre ans d’études, c’est la licence. Le second cycle permet d’obtenir un niveau master et se fait en un ou deux ans. Enfin, le troisième cycle se compose de deux branches :

  • La spécialisation professionnelle : elle dure entre un et deux ans et prépare à une profession particulière.
  • La préparation d’un doctorat, quant à elle, dure trois années. Elle se finit par la soutenance d’une thèse de doctorat.

Les études professionnelles sont les équivalents d’un DUT ou BTS pour nous, ou encore d’un bachelor : elles durent deux ou trois ans (parfois quatre, exceptionnellement) et permettent aux étudiants d’obtenir rapidement des compétences et connaissances techniques, visant une insertion professionnelle rapide. Par la suite, s’ils le désirent, les étudiants en études professionnelles peuvent encore se spécialiser durant une ou deux années. Enfin, les études professionnelles spécialisées durent maximum deux ans et donnent entre 60 et 120 crédits.

Diplômes

Deux types de diplômes existent : universitaires et professionnels. 

Universitaires

  • Premier cycle : à la fin, vous obtenez le niveau licence et le titre de « bachelier universitaire » (prvostupnik) mentionnant leur spécialité. Et de 120 à 240 crédits ECTS.
  • Second cycle : vous obtenez le titre de « maître » (struke magistar) mentionnant la spécialité ainsi que entre 60 et 120 crédits ECTS.
  • Troisième cycle : titre de « docteur ès sciences/lettres/arts » ou « Spécialiste universitaire » avec le nom de la profession.

Professionnels

  • Un ou deux ans : titre de « spécialiste de la profession »
  • Deux ans : « Titre professionnel » (strucni pristupnik) avec mention de la spécialité.
  • Trois ou quatre ans : titre de « bachelier professionnel » (strucni prvostupnik) avec mention de la spécialité.

Rythme scolaire

L’année scolaire se décompose en deux semestres : le semestre d’hiver qui débute fin septembre/début octobre et va jusqu’à fin février, et le semestre d’été de début mars à fin juin. Les examens ont lieu en général à la fin de chaque semestre.

Cours

De nombreuses possibilités de parcours existent en Croatie, des études d’art aux études de médecine, diverses et variées.

Les autres établissements du supérieur

Les écoles polytechniques : majoritairement publiques, elles donnent un enseignement professionnalisant de premier et second cycles.

Les collèges de sciences appliquées : généralement privés, ce sont des établissements universitaires spécialisés dans les sciences offrant un enseignement professionnel de premier et second cycles.

Les écoles supérieures : rares en Croatie, elles sont spécialisées dans des enseignements en particulier, comme le commerce ou l’économie. Elles sont privées.

Accès à l’enseignement supérieur

Le recrutement n’étant pas uniformisé en Croatie, l’admission et la sélection des candidats dépendent des critères décidés par chaque établissement : cela peut se faire sur dossier, sur concours/examens, entretien

Sélection

L’admission au premier cycle d’études supérieures passe par un portail unique en ligne : Postani Student… Un peu l’équivalent de Parcoursup ! En Croatie, pour remplir la demande d’admission, les futurs étudiants du supérieur doivent communiquer :

  • Leurs coordonnées
  • Leurs cursus scolaires
  • Leurs activités extrascolaires

Ils devront remplir un formulaire et sélectionner un maximum de dix programmes d’études qu’ils souhaiteraient effectuer dans un établissement supérieur de Croatie, tout en les classant par ordre de préférence...

Attention cependant, les admissions sont limitées : le nombre maximal de places dans un parcours spécifique est décidé chaque année par les établissements d’enseignement supérieur.

Coût de l’université

Les frais de scolarité sont chers en Croatie. Par exemple, pour un programme de premier cycle en sciences humaines et sociales, cela peut aller de 800 jusqu’à 2 200 euros de frais de scolarité par année, alors qu’une année de licence en France en 2018 coûte 170 euros.

Les bourses

Les bourses d’études sont réservées aux étudiants croates, qu’ils peuvent obtenir pour des établissements publics comme privés.

Vie quotidienne en Croatie

La monnaie officielle de la République de Croatie est le Kuna (en abrégé : « HRK » ou « kn »). Approximativement, un euro français est égal à 7,6 kunas croates. Selon le type de logement et la ville choisie par l’étudiant en Croatie, il dépensera entre 400 et 700 euros par mois, ce qui englobe toutes les dépenses de la vie quotidienne, du logement à la nourriture, en passant par les sorties et les transports. Mais voyons cela de plus près…

Logement étudiant

Plusieurs possibilités de logement étudiant existent, du dortoir étudiant au petit appartement privé.

Les résidences étudiantes

Les chambres dans les résidences sont généralement partagées entre deux personnes, et les salles de bain sont communes à plusieurs chambres. Certaines de ces résidences contiennent cafèt’, gymnases, labo informatique… Leur coût varie d’une ville à une autre, mais c’est dans tous les cas la solution la moins chère.

Le logement privé : une chambre ou un appartement

En fonction de la ville, de l’emplacement, de la taille et encore de la qualité de l’hébergement, le prix varie, mais approximativement, en Croatie, ce pourra être :

  • Pour une colocation (lit personnel, cuisine et salle de bain partagées), le prix sera de 150 euros.
  • Pour un studio complet, le prix sera de 250 euros.

Les services publics sont parfois inclus dans le loyer ou les étudiants les paient séparément. Le loyer en Croatie est donc en moyenne 58 % moins cher qu’un loyer en France.

Sorties et grandes soifs

La vie étant moins chère en Croatie qu’en France, les étudiants pourront sortir un peu plus facilement : par exemple, quand la pinte de bière en France coûte en moyenne 5 euros, elle ne coûte que 1,99 euro en Croatie… Une (très) bonne affaire, on vous dit ! De même, si vous préférez les cocktails, ce sera moitié moins cher en Croatie…

Transports

Métro ou bus, cela vous reviendra à 1,35 euro en Croatie et ce montant peut même baisser jusqu’à 54 centimes, selon les endroits. En France, le prix pour les transports en commun est de 1,90 euro pour un ticket à l’unité.

Météo

En Croatie, il y a deux climats très différents l’un de l’autre.

Un climat continental dans les terres : il se caractérise par un hiver très froid, où les températures peuvent rester en négatif pendant quelques jours et où les grosses chutes de neige sont très fréquentes. Quant aux étés, ils sont (très) chauds, avec néanmoins de fréquents gros orages en soirée.

Un climat méditerranéen sur le littoral : d’une grande douceur en hiver, les températures ne descendent que peu en dessous de 10 degrés. Les étés sont cependant très secs avec des températures allant parfois jusqu’à 30 degrés.

Étudiants étrangers : études en Croatie

À toi qui souhaites mettre les voiles depuis la France vers la Croatie, voici ce que tu dois absolument savoir et ne surtout pas oublier

Conditions d’admission dans des établissements d’études supérieures en Croatie

Tout d’abord, il sera important de faire reconnaître le diplôme du baccalauréat et pour cela, il faudra s’adresser à l’Agence de l’éducation qui indiquera à l’étudiant la démarche à suivre. Les notes du bac seront ainsi prises en compte pour l’admission. En général, les résultats d’admission sont diffusés six mois avant le début des études en Croatie. Enfin, l’admission dépend également des notes des concours d’entrée dans les établissements, si concours il y a eu.

Si jamais l’étudiant demande à entrer en second cycle, il faudra demander directement à l’établissement que vous souhaitez : d’autres éléments seront pris en compte comme la lettre de motivation, l’entretien…

La langue

Eh oui, ils parlent croate, une langue qui n’est pas souvent étudiée en France ! Heureusement, plusieurs écoles/universités proposent des cours de croate pour ne pas être trop perdu et se familiariser plus ou moins rapidement avec la langue…

Les bourses d’études pour l’étranger

Aucune offre de bourse n’existe pour les étudiants étrangers en Croatie. Cependant, vous pouvez disposer d’une aide de la France, comme notamment les bourses de mobilité CROUS.

Le visa

Si le séjour dépasse les trois mois (90 jours), un visa étudiant de longue durée doit être obtenu. Tu devras t’inscrire au registre des Français auprès de ton consulat : cette démarche te permettra de faire l’inscription consulaire et comme cela, tes démarches à l’étranger seront facilitées.

La santé

D’abord, il y a les vaccins. Et puis, il faut comprendre le système de santé croate aussi…

Vaccins

Pour aller en Croatie, le vaccin n’est pas obligatoire. Ceci dit, certains vaccins sont bien recommandés et celui qui pourrait concerner les jeunes venant faire leurs études en Croatie est le vaccin contre l’Hépatite B, en cas de séjours fréquents ou prolongés dans ce pays.

Sécurité sociale croate

Le système est géré par HZZO : c’est le fonds croate d’assurance maladie. Ce système est divisé en trois assurances :

  • L’assurance maladie (obligatoire)
  • L’assurance complémentaire
  • L’assurance maladie privée

Les étudiants à temps plein bénéficient de l’assurance maladie obligatoire ; elle prend en charge les soins de santé. L’assuré doit aussi choisir un médecin traitant pour une durée minimum d’un an.

Alice Claux