Le lexique des termes de l'enseignement supérieur

Lecture

Qui n'a pas rencontré au cours de ses études un acronyme barbare et autres initiales mystérieuses ? Pour vous, Diplomeo s'emploie à lever le mystère sur les abréviations aussi courantes qu'énigmatiques que vous pourrez trouver dans le milieu de l'enseignement supérieur.

Il n'est pas toujours évident de déchiffrer les nombreuses abréviations que vous pouvez être amené à rencontrer au cours de vos études supérieures. Pour vous aider, Diplomeo vous présente un dictionnaire inédit, simplifié et clarifié celui des acronymes de l'enseignement supérieur. En espérant que vous en ferez bon usage !

  • AES : attestation d'entrée en stage de formation. Délivrée par Pôle Emploi, elle permet d'assurer que le stagiaire perçoive ses allocations. Ce dernier soit la faire signer par son Centre de formation. 
  • AFAF : aide aux frais associés à la formation. Il s'agit d'une prise en charge partielle de certains frais de formation (frais de transport, de restauration, d'hébergement…) proposée et financée par Pôle Emploi. Le demandeur d'emploi doit en faire la demande auprès de PE.
  • AFC : action de formation conventionnée par Pôle Emploi. Il s'agit d'une formation visant à aider les demandeurs d'emploi à retrouver un poste plus rapidement, en leur faisant acquérir de nouvelles compétences ciblées.
  • AFPR : action de formation préalable au recrutement. Son but ? Combler l'écart entre les compétences d'un demandeur d'emploi et celles qui sont requises dans un poste donné. Elle est proposée par Pôle Emploi et ne peut excéder une durée de 400 heures en entreprise.
  • AIF : aide individuelle à la formation. Il s'agit d'un dispositif de financement pour les frais pédagogiques d'une formation d'un demandeur d'emploi. Pour l'obtenir, il faut faire valider son projet de formation auprès de son conseiller PE.
  • AIS : attestation d'incription en stage. C'est un document attestant qu'un demandeur d'emploi est bien inscrit dans une formation donnée. Il est rédigé d'une part par PE et de l'autre par l'organisme délivrant la formation en question.
  • CBC : congé de bilan de compétences. Il a pour objectif de permettre à un salarié d'analyser ses compétences (professionnelles mais aussi personnelles), mais aussi ses points fort et points faibles, ainsi que ses motivations : ainsi, il pourra mieux définir son projet professionnel.
  • CEC : cadre européen des certifications. Créé en 2004, il s'agit d'un cadre de référence pour toutes les certifications de l'enseignement supérieur et la formation professionnelle : il définit des normes auxquelles pourront être comparées les différentes certifications existantes.
  • CPA : compte personnel d'activité. Il se compose du compte personnel de formation CPF, du compte professionnel de prévention C2P et du compte d'engagement citoyen CEC. Il s'adresse aux salariés et aux demandeurs d'emploi à partir de 16 ans.
  • CPF : compte personnel de formation. On le nomme désormais Projet de transition professionnelle (PTP) : il remplace l'ex-CIF. Il permet au salarié de s'absenter de son poste le temps de suivre une formation qui lui permettra d'acquérir de nouvelles compétences pour évoluer dans son corps de métier ou accéder à un poste à plus hautes responsabilités, par exemple.
  • CQP : certificat de qualification professionnelle. Il s'agit d'une certification créée et délivrée ar une branche professionnelle, qui atteste qu'une personne détient les compétences requises pour tel ou tel poste.
  • DIMA : dispositif d'initiation aux métiers en alternance. Il sera remplacé par la classe de troisième "prépa-métiers" à la rentrée 2019. Il s'agit d'une formation délivrant des enseignements préparant à l'intégration au monde professionnel, avec notamment des visites et stages en milieu professionnel, pour les jeunes âgés de minimum 15 ans.
  • DILF : diplôme initial de langue française. C'est un diplôme évaluant un niveau acquis en langue française. Suivent le DELF puis le DALF.
  • EAO : enseignement assisté par ordinateur. On comprend par là le fait d'apprendre cia l'informatique et les nouvelles technologies : cours en ligne, mooc, ressources documentaires, logiciels spécialisés, etc.
  • ECTS : système européen de transfert des unités de cours capitalisables. Les ECTS sont des crédits qui représentent un volume de travail fourni par un étudiant, qui vont lui permettre d'obtenir des équivalences et mesurer le niveau atteint dans les études. Ainsi, un BTS équivaut à 120 crédits ECTS, un bachelor, 180, etc.
  • FNDMA : financement national de développement et de modernisation de l'apprentissage. Il a pour mission de répartir équitablement les ressources entre les CFA des différentes régions de France.
  • FOAD : formation ouverte et à distance. Il s'agit comme son nom l'indique d'une formation que l'on peut suivre par correspondance et non en présentiel.
  • FPC : formation professionnelle continue. La formation professionnelle continue s'adresse aux personnes ayant terminé leur formation initiale et souhaitant entrer dans la vie active ou évoluer dans leur corps de métier, ou se reconvertir par exemple.
  • FPTLV : formation professionnelle tout au long de la vie. On peut la considérer comme un lien entre la formation initiale ou professionnelle et tous les autres moyens d'acquérir des compétences : activités professionnelles, associatives, bénévoles, etc.
  • IAE : insertion par l'activité économique. Il s'agit d'un accompagnement personnalisé vers la réinsertion sociale et professionnelle que proposent certaines structures pour de spublics ciblés : chômeurs de longue durée, bénéficiaires du RSA, jeunes en difficulté, travailleurs handicapés, etc.
  • PEC : parcours emploi compétences (ex-contrats aidés). Ils se dirigent vers les personnes qui ont le plus de difficultés à trouver du travail, en leur proposant un emploi spécialisé dans certaines compétences, un accès facilité à la formation et un accompagnement tout au long du processus.
  • PRO-A : promotion par l'alternance. Selon le ministère du Travail, ce système permet aux salariés de "favoriser leur évolution ou promotion professionnelle et leur maintien dans l'emploi" grâce à une formation en alternance spécifique, couplant expérience en entreprise et enseignements.
  • PIJ : projet initiative jeune. Son but ? Aider les 16-25 ans à trouver des informations sur les sujets qui les intéressent ou les concernent, pour une raison ou une autre (scolarité, formation, emploi, logement, etc.) Un professionnel sera donc dédié à vous donner la documentation adéquate.
  • POE : prépapration opérationnelle à l'emploi. Il s'agit d'une formation de préparation à la prise d'un poste donné, proposée par Pôle Emploi : elle permet donc d'acquérir les compétences nécessaires pour remplir les missions qui seront données au futur salarié.
  • PPAE : projet personnalisé d'accès à l'emploi. Cela revient pour le demandeur d'emploi à définir ses attentes, ses envies et ses différentes avancées dans la quête d'un job. Ce projet est déterminé en collaboration avec le conseiller PE.
  • R2F : rémunération de fin de formation. Elle peut être accordée ou non, sous certaines conditions, par le conseiller Pôle Emploi à la fin d'une formation qui vous a été prescrite par l'organisme.
  • RNCP : répertoire national des certifications professionnelles. Il permet de répertorier toutes les formations et les différents titres reconnus et certifiés par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) puis validés par le cabinet du Premier Ministre.
  • RSP : régime public de rémunération des stagiaires. Cela permet de présenter les différentes possibilités de rémunération des stagiaires non pris en charge par l'assurance chômage.
  • VAE : validation des acquis par l'expérience. Elle permet de valider un diplôme correspondant à l'expérience professionnelle acquise par un individu. Il s'agit d'un droit individuel inscrit dans le code du travail. 

Amandine Martinet

Partager