« Dans le web, les perspectives sont immenses »

Nicolas est en deuxième année à l'EEMI (Ecole Européenne des Métiers de l’Internet). Pour lui, le web est un secteur d'avenir dans lequel les jeunes bacheliers passionnées de l'internet ne devraient pas hésiter à se lancer.

Interview de Nicolas, étudiant à l'EEMI

Nicolas, 22 ans, est en 2e année à l’EEMI (Ecole Européenne des Métiers de l’Internet). Passionné depuis près de dix ans par internet et par le webdesign, il ne regrette pas de s’être engagé dans ces études qui représentent pour lui le tremplin idéal vers le monde professionnel.

Comment vous est venue cette passion pour le web ?

Ça m’est venu très tôt, quand j’avais 13 ans. J’étais passionné de jeux vidéo et j’ai créé un forum sur internet pour discuter, échanger des vidéos et des photos avec mes amis qui partageaient ma passion. Après, j’ai découvert le logiciel Photoshop qui m’a donné envie de faire du design. J’ai monté une autoentreprise quand j’avais 17 ans et j’ai travaillé dans une grande agence web à Strasbourg. C’est là que je me suis vraiment dit que je voulais faire ça de ma vie. Aujourd’hui, je collabore ponctuellement avec deux agences web et je m’occupe de la communication, du design et du marketing digital d’une agence évènementielle autour de l’automobile d’exception.

Quel a été ton parcours scolaire avant d’intégrer l’EEMI ?

J’ai fait une seconde générale. Ça ne s’est pas très bien passé, j’ai donc choisi de poursuivre en STG. Ensuite, j’ai fait une année à l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia). C’était un peu trop technique pour moi, on faisait beaucoup de code notamment. Je cherchais une formation davantage axée sur la gestion d’une entreprise web, la création, le design... Dans mes recherches, je suis tombé sur Diplomeo. J’ai rempli un formulaire avec mes attentes et un conseiller m’a rapidement rappelé pour m’aider à affiner mon projet. Il m’a mis en relation avec les responsables de quelques établissements qui correspondaient à mes attentes et j’ai choisi l’EEMI (École Européenne des Métiers de l’Internet).

Est-ce que vous pouvez nous présenter votre école ?

L’EEMI est une école qui forme aux métiers de l’internet. Elle se fait en trois ans. La première année est générale, on apprend à faire du code, à maitriser Photoshop et on a des cours de gestion et de management. Pour les deux autres années, on doit choisir une spécialisation : soit le marketing, le développement ou le design. Comme j’avais déjà de bonnes bases en design, j’ai préféré choisir la spécialisation marketing. L’option développement me parait moins intéressante. À mon sens, pour apprendre à faire du code, il vaut mieux intégrer une école d’ingénieur.

Recommanderiez-vous aux étudiants de faire une école web ?

Oui, la formation que j’effectue nous forme vraiment à notre futur métier. Les professeurs sont tous des professionnels du secteur et nous apportent leurs connaissances et leur expérience. Ce qui m’a vraiment plu c’est qu’on nous apprend à travailler en équipe comme on devra le faire dans notre futur métier. On a des projets de création de produits à mener de A à Z. C’est très motivant et impliquant. Je conseillerais vraiment ce type de formations aux lycéens qui cherchent une école web postbac. On nous apprend à nous ouvrir vers le monde tout en continuant de nous encadrer.

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour travailler dans le web ?

C’est avant tout un secteur de passionnés. Si vous vous lancez dans le web par défaut, vous ne réussirez pas. Ensuite, il faut être créatif, mais aussi rigoureux. Les entreprises recherchent des professionnels force de propositions, mais qui sachent aussi être minutieux et pointilleux. Autre prérequis, comme pour beaucoup de professions, il est important d’être autonome.

Qu’envisagez-vous de faire après cette formation ?

Mon école propose un Master axé sur le management (ndlr : en partenariat avec la Grenoble Ecole de Management), mais je ne pense pas que je le ferai. J’ai envie de rentrer directement dans le monde professionnel. Ce qui est important dans le web ce sont les compétences et de moins en moins les diplômes. Je pense que ma formation m’a appris à avoir un esprit créatif, à avoir de bonnes idées et à maitriser tous les outils pour les mettre en pratique. Aujourd’hui, je me sens prêt à quitter les études et à me lancer.

Comment voyez-vous votre vie professionnelle dans une vingtaine d’années ?

Je ne sais pas du tout. Mon rêve est de travailler pour la communication et le marketing digital d’une grande marque, si possible d’automobile de luxe. Les seules certitudes que j’ai c’est que dans le web, les perspectives sont immenses et qu’il y aura toujours du travail pour les professionnels motivés, travailleur et rigoureux. Il est important que les jeunes qui hésitent à se lancer dans des études dans le web sachent qu’énormément d’entreprises recherchent des professionnels du web, du design ou du webmarketing. Dans ce domaine, tout reste à faire !

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page