Nordine est l’étudiant le plus drôle de France

par Soizic Meur

Élu par un jury de pros, le bordelais Nordine Ganso est désormais l’étudiant le plus drôle de France. Reportage lors d’une soirée hilarante où humoristes reconnus et étoiles montantes étudiantes étaient parfois difficiles à différencier…

Il n’en restait que 5 (ou plutôt 6, car il y avait un duo). 5 étudiants venus des 4 coins de la France pour faire rire plus de 800 personnes en 4 minutes, dans le 18e arrondissement de Paris. Vous suivez ? Diplomeo s’est faufilé à la Cigale, samedi 15 avril 2017, pour la finale du Campus Comedy Tour.

19 h. Une queue s’est déjà formée devant la Cigale. À ne pas confondre avec la queue de rockeurs blousons cuir et bandanas qui semble attendre une idole rock devant la sale voisine de la Boule noire. La nôtre, c’est pour entrer à la finale du Campus Comedy Tour. Appelons-le le CCT.

Le Campus Comedy Tour, c’est quoi ?

Le Campus Comedy Tour, c’est un concours d’étudiants humoristes. Première étape : des humoristes débarquent dans plusieurs amphis d’écoles et des étudiants font leurs premières parties. À la fin, un gagnant est désigné et son sketch fera partie d’un concours de vidéos.

Ensuite, les étudiants gagnants de chaque campus se mettent en compétition pour un vote sur internet. Celui qui récolte le plus de likes est assuré d’accéder à la finale. Les 4 autres sont sélectionnés par un jury.

Dernière étape, et c’est là qu’on a pointé le bout de notre nez, la finale à la Cigale. Les 5 sélectionnés se lancent sur scène avec un sketch de 4 minutes. Entre chaque prestation, des humoristes reconnus prennent le relais. On s’est donc bien marré avec :

  • Tom Villa
  • Thomas Wiesel (tu sais le Suisse qui passe dans l’émission de Yann Barthès)
  • Waly Dia
  • Rachid Badouri
  • Maxime Gasteuil
  • Alex Ramires
  • Alex Vizorek
  • Bérangère Krief (tu sais la fille dans Bref)

Alors, cette soirée à la Cigale ?

En maître de cérémonie : le chroniqueur de France Inter, Tom Villa. On a vite compris qu’on n’allait pas vraiment s’ennuyer. Pendant près de deux heures, humoristes pros et étudiants ont balancé leurs vannes devant un public très chaud ! À l’énonciation des noms des participants, de petits groupes crient : ce sont les clans de supporters de chaque école. Près de nous, un rang se compose d’hommes et femmes qui tiennent des pochettes : c’est le jury. Pendant le spectacle, on les scrute pour tenter d’apercevoir les rictus… Et nous ne sommes pas les seuls. La salle est pilonnée par des caméramans qui, parfois, s’approchent un peu près de nos visages pour à leur tour déceler les rictus. Le gala sera retransmis sur Comédie + bientôt. Dernière humoriste à se produire : Bérangère Krief. En attendant, le jury choisi a qui il va attribuer le chèque de 5 000 euros. Nous, on avait deux chouchous : Nordine et Mazine.

Musique de suspens, lumière tamisée, et même si on est là pour rigoler, d’un coup, une brise de tension s’empare de la Cigale. Le nom de Nordine est annoncé, checks de joie, remise de chèque et… lacs du Connemara. Michel Sardou résonne tandis que Tom Villa annonce la fin de cette belle soirée. Rendez-vous l’année prochaine pour découvrir de nouveaux talents !

Qui a gagné cette année ?

Cette sixième édition du Campus Comedy Tour était organisée en faveur de Zup de Co, une asso qui met en lien des étudiants et des collégiens en difficulté pour du soutien scolaire.

Les humoristes étudiants participants étaient (de gauche à droite sur la photo) :

Le jury était composé de professionnels de l’enseignement supérieur et de producteurs. Et il a désigné un gagnant, qui était aussi dans nos deux préférés : Nordine Ganso, de l’Inseec Bordeaux ! Il remporte 5 000 euros et le titre d’étudiant le plus drôle de France. Quelques jours après avoir reçu son chèque géant, il a répondu aux questions de Diplomeo.

Interview de Nordine, étudiant le plus drôle de France

Tu viens de remporter la finale du Campus Comedy Tour, peux-tu nous raconter comment tu en es arrivé là ?

Je suis étudiant en BTS AG PME PMI et notre centre de formation réfèrent est l’Inseec Bordeaux pour le Campus Comedy Tour. J’ai entendu parler du concours via un ami qui est lui en école de commerce à l’Inseec.

J’ai ensuite demandé à participer au BDA de l’Inseec. J’ai fait la première partie de Paul Séré dans un amphi, pour pouvoir être sélectionné et représenter l’école. Puis j’ai participé au fameux vote vidéo, que j’ai gagné et qui m’a propulsé directement à la Cigale.

Je monte sur scène depuis un peu plus d’un an donc j’ai eu le temps de consolider mes sketches et mon aisance sur scène au fur et à mesure du temps.

Pour la Cigale j’ai eu une approche un peu différente de d’habitude, car c’était pour la télé (le gala était enregistré pour la chaîne Comédie +), et on avait que 4 minutes donc j’ai dû être très efficace et aller à l’essentiel pour être le plus drôle possible.

Et l’humour, c’est venu comment ?

L’humour c’était un peu mon seul moyen d’exister quand j’étais ado, car j’étais gros. Et quand t’es ado et gros, si tu veux être apprécié de tous, il faut être marrant.

Du coup, je faisais tout pour me faire remarquer et ça a marché ! Je faisais marrer les gens. Quelques années plus tard, j’ai vu une affiche de scène ouverte à Bordeaux (le Gavé Style) et j’ai demandé à jouer, c’est là que tout a commencé.

As-tu des modèles en humour ?

J’ai toujours été fan du stand-up, avec, en France, des précurseurs comme Jamel Debbouze, Fabrice Éboué, Thomas N’Gijol.

J’aime beaucoup Gad Elmaleh, mais les gens qui m’ont aussi beaucoup inspiré sont les comiques américains comme Louis C. K., Kevin Hart ou Dave Chappelle qui sont les rois de cet art du stand-up.

Pour suivre Nordine

Nordine a une page Facebook 
où vous pourrez retrouver
ses actus et ses dates,
à Bordeaux et ailleurs

Comment t’es-tu organisé pour préparer ce concours ? Est-ce que l’Inseec t’a soutenu ?

L’Inseec a été très cool avec moi, ils m’ont mis en avant sur de nombreux évènements, notamment lors de leur gala de fin d’année, quelques jours avant mon passage à la Cigale.

Je tiens à les remercier de leur soutien durant tout le concours, notamment pour les votes pour la vidéo. Ils m’ont été d’une grande aide !

Tu as déjà une idée de ce que tu veux faire plus tard ? Tu veux devenir humoriste professionnel ?

Aujourd’hui encore plus qu’hier, je veux faire de la scène et de l’humour. Je veux en faire mon métier. Le fait d’avoir réussi à gagner ce concours, sachant que se sont des professionnels du secteur qui ont voté, me montre encore plus que j’ai sans doute une carte à jouer dans ce milieu.

Je vais travailler sur un spectacle, continuer à m’exercer lors de scènes ouvertes et sans doute quitter Bordeaux pour Paris, afin de vraiment pouvoir faire ce métier.

Les 5 000 euros, tu comptes en faire quoi ?

Je pense passer mon permis, en donner un peu à ma famille pour faire plaisir à mes proches, et sans doute mettre le reste de côté pour mon projet d’installation à Paris.

Une blague de fin ?

Anecdote vraie : après la finale, j’ai pris le métro avec le chèque géant. À un moment, un SDF m’a demandé 2 euros, j’étais super gêné. Je pouvais pas dire que j’avais rien alors que j’avais 5 000 euros sous le bras…

Retour en haut de page