Comment entrer au conservatoire  ?

Chaque année, des milliers de passionnés passent les concours pour entrer dans un conservatoire, et devenir artiste à part entière. Danse, art dramatique ou musique, les disciplines sont diverses, mais les épreuves restent des moments stressants et décisifs.

Le conservatoire. Ce lieu de formation qui fait rêver les musiciens, acteurs ou danseurs en herbe… Hormis la grande passion que vous devez ressentir pour votre art, voici quelques conseils pour les épreuves des concours d’entrée dans ces centres de formation d’artistes.

Les conservatoires, comment ça marche ?

Des conservatoires, il en existe plusieurs. Certains, comme le prestigieux Conservatoire national de Paris sont des établissements de formation professionnelle supérieure, d’autres sont destinés aux amateurs.

On trouve donc, en France, des :

  • conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal (CRC)
  • conservatoires à rayonnement départemental (CRD)
  • conservatoires à rayonnement régional (CRR)
  • conservatoires nationaux

Les CRC et CRD étant plutôt destinés à la formation des artistiques amateurs et notamment aux enfants et adolescents, nous allons ici nous concentrer sur les concours d’entrée dans les grands conservatoires qui nécessitent le passage d’un concours d’entrée sélectif et mènent à des formations professionnelles : les conservatoires régionaux et nationaux.

Là encore, une division est à faire entre les établissements. En effet, vous ne suivrez pas la même formation si vous voulez devenir chef d’orchestre ou acteur. Certains conservatoires proposent plusieurs domaines de formations, c’est notamment le cas du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Globalement, on trouve des conservatoires pour :

  • les métiers de la musique
  • les métiers de la danse
  • les métiers des arts dramatiques

Ces conservatoires ne forment pas que des personnes qui seront sur le devant de la scène. Ils abritent aussi des formations techniques, à des métiers de coulisses : ingénieur du son, chorégraphe, compositeurs, régisseurs, etc.

Les formations des conservatoires

Les conservatoires divisent leurs formations en cycles :

  • le 1er cycle est consacré aux bases et à l’éveil musical pour les jeunes
  • le 2e cycle : pour se perfectionner et obtenir un premier diplôme (le BEM, brevet d’études musicales, pour la musique par exemple)
  • le 3e cycle, amateur ou spécialisé (pour devenir professionnel) : pour obtenir un diplôme supérieur (le CEM, certificat d’études musicales en musique)

En plus de la pratique en conservatoire, la plupart des étudiants font partie de groupes, de troupes ou d’associations de pratiques de leur art.

Trouvez ici la bonne formation en Art

Qu’est-ce qu’un concours d’entrée au conservatoire ?

Concrètement, un concours d’entrée au conservatoire est une audition, voire plusieurs. Dans les conservatoires nationaux, ces concours sont généralement ouverts aux bacheliers de 18 à 25 ans. Notez que certains conservatoires demandent des diplômes avant de passer le concours, certains conservatoires de musique demandent par exemple une licence 1 de musicologie ou un diplôme de premier cycle amateur.

Pour les conservatoires d’art dramatique

Pour entrer au conservatoire d’art dramatique, les programmes de concours sont différents d’un conservatoire à un autre. Parfois, vous allez pouvoir présenter un programme libre de plusieurs scènes de votre choix, parfois des scènes imposées et des scènes libres, etc. Certains conservatoires demandent une scène classique, une scène contemporaine et une scène en alexandrins. Attention, vous n’avez que 3 à 5 minutes pour présenter vos scènes et convaincre un jury de professionnels. Dans certaines épreuves, vous pourrez également être jugé par les étudiants d’une promotion en cours.

Dans le cas des arts dramatiques, il est important de vous faire accompagner par un partenaire qui vous donnera la réplique durant les scènes. Dans l’idéal, choisissez quelqu’un avec qui vous êtes à l’aise et qui sait jouer.

Certains conservatoires divisent les auditions en plusieurs phases de sélection. Au prestigieux conservatoire d’art dramatique de Paris, seuls 15 filles et 15 garçons (sur près de 1 000 candidatures) sont retenus chaque année.

Pour les conservatoires de musique

Un peu de la même manière, les conservatoires de musique vont demander aux musiciens de jouer des morceaux. Avec leur instrument de prédilection ou leur voix, ils vont devoir convaincre le jury de leur potentiel. La technique est jugée à égal de l’interprétation. Les épreuves dépendent des établissements et peuvent notamment être des épreuves de déchiffrage de partitions ou de solfège.

Pour les métiers d’écriture ou de régie de la musique comme compositeur, vous allez passer des épreuves également. Elles sont plus tournées vers la théorie que la pratique.

Pour les conservatoires de danse

En ce qui concerne les métiers de la chorégraphie, vous allez également devoir montrer de quoi vous êtes capable. Que ce soit pour devenir danseur ou chorégraphe, vos connaissances en culture de la danse et en techniques seront testées. Certains conservatoires vous donneront des chorégraphies imposées, à exécuter avec votre sensibilité, mais tout en restant dans les clous. D’autres vous laisseront le champ libre pour une de vos créations, ou vous demanderont d’improviser. Normalement, pour entrer au conservatoire de danse, vous devez maîtriser plusieurs types de danse : contemporaine et classique à la fois. Même si vous pouvez avoir une préférence et spécialité, vous devez être en mesure d’appréhender l’art de la danse dans sa globalité.

Quelques conseils pour préparer les concours d’entrée au conservatoire

On ne va pas se le cacher, les concours sont toujours stressants. Mais quand il s’agit de passer un concours qui pourrait vous amener à vivre de votre passion, ce stress peut être démultiplié…

Voici quelques conseils pour bien appréhender les épreuves et mettre un maximum de chances de votre côté :

  • Sentez-vous légitime. Si vous en êtes là, c’est que vous ou votre entourage avez jugé que vous pouviez le faire. Dans ce cas, quelqu’un croit en vous, et c’est très important.
  • Entraînez-vous. Il est presque inutile de vous le préciser car si vous êtes passionné, vous vous entraînez déjà. Bien connaître les scènes ou les morceaux que vous allez jouer est indispensable. Préparez également des morceaux que vous aimeriez présenter au cas où on vous pendrait de cours avec une demande surprise.
  • Sortez des clous, mais… Pour les arts dramatiques par exemple, on va généralement vous demander de présenter des scènes de votre choix. Et ce choix est très important. Si le conservatoire vous laisse cette liberté, c’est aussi pour juger votre capacité à sélectionner une pièce pointue et votre culture théâtrale. Ne choisissez pas un morceau ou une scène très connue, entendue et réentendue par le jury, de Mozart ou Molière. Faites des choix qui correspondent à vos compétences, dans lesquels vous allez vous sentir bien et pouvoir exprimer le meilleur de votre art.
  • Montrez votre passion. S’il y a bien une chose que le jury sait de vous avant que vous entriez, c’est que vous êtes passionné, comme tous les candidats. Vous allez alors devoir montrer, lors de la phase de questions, mais aussi lors de l’audition, que ce n’est pas seulement un projet professionnel, mais aussi un projet personnel, le projet d’une vie !
  • Restez vous-même. Même si vous devez vous mettre dans la peau d’un personnage, ne vous cachez pas derrière celui-ci ! Vous ne devez pas imiter un artiste, mais prouver que vous en êtes un à part entière. Dans votre danse, musique ou façon de jouer, le jury doit percevoir votre sensibilité, vos convictions et votre personnalité.

Et enfin, le dernier conseil qu’aurait (presque) pu prononcer Molière : « Couvre donc ce stress que je ne saurais voir » !

Retour en haut de page