Les prépas préfèrent les plus petites entreprises

Le groupe de l’EDHEC publie sa troisième édition « À quoi rêvent les prépas » et révèle que les élèves de classes préparatoires en management ont de plus en plus de goût pour les petites et moyennes entreprises au détriment des grands groupes.

La start-up bientôt privilégiée par les prépas ?

Si la prépa est parfois vécue comme un calvaire, on peut tout de même si adonner à la rêverie, voire imaginer son futur ! En mai dernier, l’EDHEC a lancé sa troisième enquête « À quoi rêvent les prépas » auprès d’un échantillon de 2930 étudiants de classes préparatoires aux grandes écoles de management pour connaître leurs envies et leurs espérances. Qu’est-ce qui les motive ? Comment leur vision a-t-elle évolué en quelques années ? Zoom sur les chiffres.

Un désir croissant d’entreprendre

Les élèves de prépa en management ont apparemment de plus en plus envie d’entreprendre : alors qu’en 2014, seulement 22% des sondés déclaraient souhaiter créer leur entreprise, aujourd’hui, ils sont 36% ! Et les raisons invoquées sont très motivantes : 90% d’entre eux affirment vouloir devenir entrepreneur pour le challenge et pour observer directement l’impact de leur travail. Seulement 4 sur 10 évoquent quant à eux leur volonté de « gagner plus d’argent ». Qui a dit que les élèves en commerce et en management étaient matérialistes ?

Des grands groupes qui attirent moins mais…

Autre constat flagrant de l’enquête de l’EDHEC NewGen Talent Centre : les petites entreprises et les start-ups gagnent du terrain dans le coeur des jeunes prépas. Alors qu’en 2014, seulement 15% des futurs managers préféraient les plus petites entreprises aux grands groupes, ils sont cette année 29%. Et pourtant, paradoxalemnet, lorsqu’il leur est demandé de citer leur entreprise de rêve, ce sont ces grands groupes qui s’imposent : Chanel, Goldman Sachs, Danone, mais surtout le grand favori de tous, Google, sont cités par les étudiants.

L’international : un passage oblige ?

Alors que les voyages à l’étranger se présentent comme un passage oblige dans toutes les écoles de commerce et de management, sept élèves de prépa sur dix se voient débuter leur carrière à l’étranger, notamment les femmes. Si les États-Unis sont encore l’une des destinations fantasmées par les jeune, les pays d’Europe figurent également dans leurs plans de carrière, notamment l’Allemagne et…le Royaume Unis. Avec l’annonce du Brexit, ils doivent désormais être particulièrement déçus !

Retour en haut de page