Quel programme en école de commerce pour une carrière à l'international ?

Les écoles de commerce sont célèbres grâce à leur palmarès parmi les meilleures écoles du monde, leurs diplômés remportant des salaires conséquents et leur ouverture internationale ! Diplomeo vous fait découvrir quels sont les programmes et business school pour envisager des études, voire une carrière à l'étranger.

globe et passeport

Si vous hésitez entre les écoles de commerce afin d’intégrer une formation en marketing, distribution, communication, finance ou encore management, il est probable que l’ouverture internationale soit le point qui vous aide à vous décider. En effet, nombreuses sont les business schools à permettre de partir à l’étranger.

Cependant, les conditions ne sont pas toujours les mêmes. Certaines possèdent des campus dans des grandes villes, des accords avec des établissements transnationaux tandis que d’autres ont un vaste réseau d’entreprises partenaires. Par ailleurs, il n’y a pas seulement l’école en tant que telle qui compte, mais bien ses programmes, car certains sont reconnus dans le monde entier, facilitant réellement l’expatriation pour ceux qui désirent faire rimer voyage et travail.

Vous cherchez une école de commerce international ?

Les différentes opportunités pour partir

Les Grandes Écoles de Commerce sont reconnues à l’international. HEC, Essec, Iéseg, Skema, Audencia… Elles sont nombreuses à faire partie des classements mondiaux déterminant les meilleurs établissements et les accréditant de labels comme EQUIS, EPAS, AACSB ou encore AMBA-MBM. Ces derniers sont le symbole d’une qualité d’enseignement reconnue dans le monde permettant aux diplômés de profiter d’une excellente insertion professionnelle et d’avoir des salaires élevés dès la fin du cursus. Outre l’entrée dans la vie active, la possibilité de partir à l’étranger peut s’effectuer bien avant grâce aux différents avantages qu’offrent les business school.

Les partenariats avec des établissements à l’étranger

À l’instar des universités, les business schools ont des listes d’établissements partenaires dans le monde entier. Lors de séjour à l’étranger, séminaires ou encore échanges universitaires, il est possible de voyager afin d’étudier le commerce ailleurs, un vrai bénéfice pour les personnes souhaitant se tourner vers le commerce international, le webmarketing ou la distribution, des secteurs qui requièrent des connaissances sur différents marchés.

Que ce soit en Asie, Afrique, Amérique, Australie et Europe, les 5 continents sont accessibles avec les différentes écoles de commerce. Bien entendu, certaines possèdent plus de partenariats dans certaines zones géographiques tandis que d’autres ont des contacts partout. C’est le cas de Neoma Business School, de l’ISC Paris avec un choix de 51 pays et de l’ESCE et ses 180 partenariats, rien que ça ! Par ailleurs, si vous souhaitez partir dans le cadre d’un programme, beaucoup d’écoles de commerce peuvent proposer de voyager avec Erasmus +, comme l’EMLV ou l’ESCI spécialisé dans le commerce international.

Les business schools avec des campus internationaux

San Francisco, Londres, Prague, Belo Horizonte, des plages brésiliennes aux mégapoles de la finance, les business schools possèdent des campus dans différentes villes du monde. Ainsi, pour choisir un établissement, il est bénéfique de se renseigner sur sa présence dans les métropoles à l’étranger et surtout sur son projet professionnel. Londres est connue pour son important développement dans le secteur financier et bancaire tandis qu’étudier à San Francisco avec l’INSEEC peut vous permettre de vous rapprocher des start-up de la Silicon Valley. Avec Skema, il est possible de s’orienter vers la technologie en partant à Suzhou, la ville chinoise à l’affût de la nouveauté digitale. Certains établissements sont à mi-chemin entre le partenariat et le campus comme Ipac Bachelor Factory permettant aux élèves d’étudier au sein de l’Université de Finance et Administration à Prague ou encore à l’Institut Technologique de Carlow en Irlande.

Les partenariats avec des entreprises transnationales

Partir un semestre à l’étranger est bénéfique pour apprendre la langue, élargir sa culture personnelle, mais aussi avoir une première opinion sur le pays d’accueil afin d’envisager de s’y expatrier. Ce processus est d’autant plus facilité au sein des écoles de commerce qui profitent de leur renommée également auprès de multinationales et autres entreprises. En effet, certains programmes sont créés en collaboration avec des entreprises partenaires pour préparer les étudiants au monde du travail.

D’autres se déplacent lors de séminaires et journées de recrutement afin de rencontrer les futurs diplômés et leur proposer un poste au sein de leur société. Beaucoup de partenaires sont présents dans le monde entier permettant d’envisager une carrière à l’international. Ainsi, si vous souhaitez absolument travailler pour Google, Chanel, Amazon, L’Oréal ou encore Toyota, parmi tant d’autres, il faudra vous renseigner sur le réseau d’entreprise de l’école.

Les programmes tournés vers l’international

Les licences et masters permettent de s’évader vers d’autres horizons tout en poursuivant ses études lors d’un échange. Toutefois, certains cursus sont pensés pour préparer les élèves à une carrière internationale. Programme entièrement en anglais, acquisition de compétences professionnelles, rencontres avec des experts durant des colloques, workshops… Les écoles de commerce misent très souvent sur la professionnalisation des étudiants et l’ouverture transnationale.

Le Programme Grande École

Cette formation pluridisciplinaire se concentre sur le management, la gestion, la finance, le droit, le marketing ou encore l’économie. Accessible en admissions parallèles à partir du niveau bac+2 ou bac+3, elle permet d’acquérir un grade équivalent au master, c’est-à-dire bac+5. Ainsi, le Programme Grande École sert à former des managers opérationnels, que ce soit en France ou dans le monde entier, car ce cursus s’axe tout particulièrement sur l’obtention d’une expérience internationale. Certains programmes peuvent être entièrement dispensés en anglais, tandis que d’autres proposent des parcours trilingues avec l’espagnol ou l’allemand en plus de la langue de Molière et de Shakespeare.

Par ailleurs, la formation encourage les élèves à acquérir leur expérience dans le monde avec les stages en entreprise pouvant être effectués ailleurs qu’en France. Avec ces atouts, les étudiants rendent leur profil international, un aspect très recherché par les recruteurs en raison de la mondialisation, et du besoin d’avoir des personnes bilingues pour travailler dans le secteur du commerce.

Le BBA

Si vous n’envisagez pas d’acquérir un niveau bac+5, il est possible de se professionnaliser pour l’étranger dès l’obtention de votre baccalauréat avec le BBA, comprenez Bachelor of Business Administration. Moins connue que le MBA, Master of Business Administration, cette formation en gestion profite d’une certaine notoriété à l’étranger en raison de son intérêt pour la professionnalisation des étudiants. Particulièrement présente en Amérique du Nord, les écoles de commerce françaises ont gardé son esprit rigoureux pour préparer à la vie active.

Le BBA est idéal pour les personnes souhaitant poursuivre une formation calquée sur le modèle américain tout en incorporant des cours d’anglais, des stages en entreprise. Enfin, grâce à sa présence dans d’autres pays, il peut s’effectuer sur les divers campus transnationaux des business schools, une situation parfaite pour les bacheliers voulant partir à la découverte du monde après le lycée.

Le Bachelor

Plus général que son confrère le BBA, le Bachelor reste similaire sur l’ouverture internationale. Accessible en post-bac selon les établissements et en admissions parallèles à partir du niveau bac+2, il permet aux étudiants d’acquérir des connaissances théoriques et professionnelles. À l’instar des autres programmes, le Bachelor propose des séjours à l’étranger et la possibilité d’effectuer des échanges universitaires comme le fait l’école Burgundy School of Business. Cependant, il se démarque également avec son offre de formations spécialisées vers les marchés étrangers. Par exemple, l’EM Normandie permet d’obtenir un diplôme de niveau bac+3 en logistique internationalle ou business international.

Le MBA

Après un BBA, il est possible de se lancer dans l’équivalent du Master en gestion, le MBA. Tout comme le diplôme précédent, il permet de se professionnaliser et de partir à l’étranger. Avec des MBA français classés parmi les meilleurs au monde, il se calque lui aussi sur le modèle américain afin d’octroyer aux élèves des connaissances en gestion et management dans différents domaines avec un niveau bac+5. Effectivement, il est possible de suivre un MBA en commerce international, jeux vidéo, négociation, ressources humaines, finance ou encore communication visuelle.

Certaines business schools offrent même l’International MBA, dispensé entièrement en anglais et introduisant aux affaires internationales. Ainsi, le MBA permet d’obtenir une double compétence après l'obtention d’un Bachelor ou d’une formation de niveau bac+3 ou bac+4 en gestion et management. Certaines de ces formations demandent une expérience de 3 ans minimum dans un domaine compatible avec le cursus. Le MBA sert à se spécialiser afin d’accélérer son insertion professionnelle grâce à l’acquisition d’une expertise précise. Pour les étudiants français, il est très facile d’intégrer un secteur s’exportant très bien à l’étranger comme la mode, le digital, le luxe ou encore le tourisme.

Le MSc

À l’instar du MBA, le MSc, Master of Science est une formation diplômante et professionnalisante permettant d’acquérir une double compétence de niveau bac+5. Il a été conçu par la Conférence des Grandes Écoles (CGE), l’agence d’accréditation jugeant de la qualité des formations proposées par les écoles d’ingénieurs, de management et écoles de commerce.

Même si son nom semble l’indiquer, le Master of Science ne se spécialise pas uniquement dans les domaines scientifiques, mais demeure une formation pluridisciplinaire avec des cours axés sur la gestion de projet, le leadership, l’entrepreneuriat, le marketing ou encore le e-business selon la spécialisation choisie. Il est possible de se tourner vers la vente, l’économie, le droit, le contrôle de gestion, l’ingénierie parmi tant d’autres.

De plus, reconnu dans d’autres pays, ce programme est spécialement conçu pour l’insertion à l’étranger. Il accueille majoritairement des étudiants internationaux. Ainsi, les élèves français voulant profiter d’un environnement multiculturel seront conquis.

Vous cherchez une école de commerce international ?

Janis Koparanian