Quel programme en école de commerce pour se lancer dans l'entrepreneuriat ?

Vous souhaitez créer votre entreprise ? Même en possédant la meilleure idée pour révolutionner le monde des affaires, il est impératif d'être un manager en gestion, finance, ressources humaines. Les écoles de commerce françaises l'ont d'ailleurs compris et proposent aujourd'hui de nombreux programmes en Entrepreneuriat.

créateur d'entreprise tenant un journal sur le business

Depuis quelques années déjà, les start-up françaises sont parvenues à changer la vision entrepreneuriale, un peu vieillie, que se faisait la France. Aujourd’hui, les étudiants entrepreneurs sont de plus en plus nombreux. En effet, dès la sortie de business schools, voire dans le cadre de leurs études, ils n’hésitent plus à se lancer et à créer leur entreprise. Toutefois, afin de réussir dans un secteur compétitif, celui des affaires, il est nécessaire d’être bien formé. Les écoles de commerce proposent aux quatre coins de la France de devenir un entrepreneur à succès dès le niveau post bac à bac+5.

Choisissez votre École de commerce

Les formations pluridisciplinaires

Pour devenir un créateur d’entreprise, il est nécessaire d’avoir une bonne idée d’entreprise afin de se positionner sur un secteur, un produit, un service mais cela ne suffit pas toujours. Des notions de gestion, de management, de communication ou encore sur les ressources humaines sont requises afin de comprendre les différents pôles, d’être capable de les gérer avant d’engager des experts de ces disciplines. Les jeunes entrepreneurs se retrouvent souvent à la tête de plusieurs pôles les premiers mois, voire les premières années.

Ainsi, les business schools l’ont bien compris tout comme les étudiants, les formations pluridisciplinaires sont l’avenir du développement commercial. Souvent inspirées par des programmes internationaux que l’on retrouve en particulier dans les pays anglophones, notamment les États-Unis l’un des leaders dans la création d’entreprise, les établissements de commerce proposent des cursus généraux qui s’axent sur l’élaboration d’un projet professionnel jusqu’à son éventuelle réalisation grâce aux enseignements théoriques et pratiques.

Le BBA

Après un DUT ou un BTS, les élèves peuvent intégrer un BBA, Bachelor of Business Administration. Pour l’école Audencia, il s’agit avant tout d’aider les élèves à développer des compétences managériales et opérationnelles grâce à une pédagogie tournée vers la professionnalisation. Les étudiants peuvent aussi choisir des cours sectoriels dans l’agroalimentaire, dans l’achat ou encore dans le management international, un atout pour ceux qui veulent créer une entreprise dans ces domaines.

Le programme Grande École

En général, le Programme Grande École de Commerce forme des managers et présidents à la tête de multinationales. Il est possible de le rejoindre à partir du niveau bac+2 dans de nombreuses business school. À Grenoble École de Management, ce cursus pluridisciplinaire permet de comprendre les enjeux d’une société en effectuant des stages dans les entreprises partenaires. Les étudiants apprennent autant sur le terrain qu’en classe ce qui leur permet de constituer un panel de connaissances variées sur l’entrepreneuriat.

D’ailleurs, au sein de cette business school, la création d’entreprise est fortement encouragée dès la 1ère année. Les élèves possédant une idée de développement commercial peuvent choisir leur parcours mais aussi bénéficier du programme IncubaGEM. En soumettant leur projet à cette structure d’accompagnement, les étudiants profitent d’expertises sur le management, la technologie, l’aspect administratif jusqu’au lancement de leur boîte.

Les MBAs

Équivalent d’un BBA au niveau Master, le Master of Business Administration se concentre également sur le management stratégique et commercial. Il peut viser la spécialisation dans un secteur mais rester général. Les écoles de commerce françaises sont nombreuses à en proposer pour différents profils. Par exemple, les professionnels souhaitant développer leur leadership peuvent s’orienter vers un Executive MBA. À l’IESEG, il sert à booster sa carrière tandis qu’à l’école SKEMA, les étudiants découvrent les nouveaux enjeux du monde des affaires internationales. Toutefois, seule la pédagogie change selon les écoles car l’Executive MBA reste similaire en termes de programme avec des modules sur le leadership.

Si vous êtes particulièrement intéressé par le lancement de votre entreprise à l’étranger, EDHEC dispense un Global MBA qui permet d’effectuer, selon sa spécialisation, un séminaire dans un pays leader d’une discipline commerciale. Pour « l’entrepreneurship », c’est dans la région des start-up les plus connues, la Silicon Valley, que les étudiants passent une semaine. Pour s’orienter vers la finance internationale et ouvrir une entreprise révolutionnaire dans ce domaine, EDHEC organise un séminaire à Londres.

Les formations spécialisées dans l’entrepreneuriat

Il existe des formations spécialisées dans l’innovation entrepreneuriale dès le niveau post bac, bien qu’il soit fortement conseillé d’obtenir un bac+5 pour lancer sa société.

Les cursus bac+3

Pour les bacheliers décidés à se lancer dans l’entrepreneuriat, il est possible d’intégrer l’Ipag et son Bachelor Entrepreneuriat et innovation. Cependant, il faut savoir que pour être pris au sérieux par des actionnaires, les investisseurs et banques, il est recommandé d’être titulaire d’un niveau bac+5, une manière de se spécialiser et d’acquérir une formation solide.

Les formations bac+5

S’ouvrir à l’international, obtenir une double compétence, bénéficier d’un partenariat avec une grande entreprise… Les possibilités sont multiples pour les étudiants désirant poursuivre leurs études en bac+5 afin de créer leur entreprise. Après une formation en commerce de niveau bac+3, ou une expérience professionnelle, ils peuvent choisir un cursus correspondant à leur projet professionnel.

Pour perfectionner son niveau d’anglais et augmenter ses chances de créer une entreprise sur le plan international, le Master of Science est idéal. Dans la capitale bretonne, le MSc Innovation et entrepreneurship est proposé à la Rennes School of Business. Il accueille des étudiants internationaux et des élèves français qui souhaitent établir un Business plan. Les enseignements théoriques sont donc essentiellement basés sur le développement d’une entreprise avec un projet à réaliser par groupe d’étudiants.

Bien que l’innovation est au cœur de tous les programmes bac+5, certains cursus proposent des séminaires pour se diversifier dans un secteur de l’avenir : l’e-commerce. Avec le Mastère spécialisé Entrepreneurs à l’EM Normandie, les futurs entrepreneurs apprennent les bases du codage, du développement web durant une semaine, des notions utiles voire indispensables car aujourd’hui, l’avenir des entreprises se joue principalement sur Internet et les réseaux sociaux.

Pour comprendre la French Tech et surtout la rejoindre, le Mastère spécialisé Entrepreneuriat et management de l’innovation à l’EM Lyon est également une solution envisageable. L’étude de l’écosystème des start-up est au cœur du programme afin de s’inspirer de ce modèle de croissance rapide pour lancer sa propre entreprise. Au sein de cette même école de commerce, il est aussi possible de suivre le programme Grande École et de se spécialiser pour devenir chef d’entreprise avec le parcours I.D.E.A, une formation incubatrice reconnue pour les projets des étudiants.

Janis Koparanian