Le CEET, nouveau-né du gouvernement dans la recherche

Intégré au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), le Centre d’études de l’emploi et du travail (CEET), anciennement CEE (centre d’études de l’emploi), aura pour but d’améliorer la transversalité et le partage de la recherche entre organisations.

ecran et graphique avec personnes en fond
Le CEET est désormais intégré au Cnam.

Adieu le CEE et bonjour le CEET. Myriam El Khomri, ministre du Travail et Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’enseignement supérieur, ont installé le conseil d’orientation du CEET dans le Cnam. Peu de changement mais une transversalité accrue avec le Conservatoire national des arts et métiers.

Le CEET, c’est quoi ?

Concrètement, le CEET est chargé de réfléchir sur des enjeux contemporains du monde du travail, espar conséquent de la formation. Elle s’appuie sur :

  • l’enrichissement du débat public
  • l’éclairage de politiques publiques grâce à des travaux
  • des liens avec le Ministère du Travail et des chercheurs
  • l’évaluation et l’expérimentation des politiques pour comprendre les mutations du monde du travail et de l’emploi

Ses recherches portent notamment sur :

  • les inégalités, discriminations et le genre
  • les politiques publiques, l’emploi et le travail
  • les parcours professionnels et de travail
  • les transformations des organisations, le changement technologique et les évolutions du travail et de l’emploi

Outre la diffusion de ses travaux, le CEET participe aussi à la formation de doctorants autour de ces sujets.

Pour Thierry Mandon, « le CEET peut être pionnier dans le renforcement des liens entre la recherche et l’action publique, qui est un sujet majeur pour notre pays ».

En lien avec le Cnam

Désormais, le CEET est rattaché au Cnam. Ce rapprochement a un lui permettra de se rapprocher des laboratoires du Cnam : le CRTD (Centre de recherches sur le travail et le développement), le Lirsa (Laboratoire interdisciplinaire de recherche en sciences de l’action) et le Lise (Laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique). Les personnels du CEET (25 chercheurs et 45 chercheurs associés) seront intégrés à ces laboratoires, comme certains enseignants chercheurs ou chercheurs d’autres établissements. Ils sont statisticiens, juristes, socioéconomistes, ergonomes, etc.

Soizic Meur