Une étudiante porte plainte contre sa fac et obtient une place en deuxième année de Master

Les étudiants sont de plus en plus nombreux à aller devant la justice pour refuser la sélection qui s’opère en Master. Porter plainte contre les universités est le seul moyen pour ces étudiants de décrocher une place en Master.

L'université de Tours

Des universités de plus en plus sélectives

S’inscrire à l’université est devenu de plus en plus compliqué pour de nombreux étudiants. Les universités sont effet nombreuses à pratiquer une sélection illégale. Selon l’Unef (l’Union nationale des étudiants de France): « Les universités sont de plus en plus nombreuses à mettre en place une sélection illégale dans certaines filières. Une démarche élitiste qui empêche les bacheliers d’accéder aux études et qui concerne 334 formations ». Par ailleurs, pour sélectionner les étudiants, certaines facultés ont recours au tirage au sort.

Une étudiante porte plainte contre l’université de Tours

Une étudiante qui s’est vue refuser son inscription en deuxième année de Master de psychologie pathologique et de psychologie clinique a décidé de porter plainte contre le tirage au sort pratiqué par l’université de Tours. Seuls 25 dossiers sont retenus pour accéder à ce Master. Elle avait obtenu la moyenne mais ce n’était pas suffisant pour être parmi les 25 sélectionnés. Face à une telle sélection drastique, l’étudiante a pris la décision de saisir le tribunal administratif qui lui a provisoirement donné raison. Le tribunal lui permet également de s’inscrire comme elle le souhaitait en deuxième année de Master. L’étudiante a fait appel à la justice pour pouvoir suivre son cursus. L’affaire sera jugée sur le fonds le 27 octobre 2015.

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page