Les universités sélectionnent-elles leurs étudiants ?

C'est en tout cas ce que pense savoir l'Unef. Le syndicat étudiant fait le point cette année encore sur les pratiques des universités et cette fois-ci, ce sont 54 établissements qui sont pointés du doigt pour les sélections pratiquées à l'entrée.

universités

C'est en tout cas ce que pense savoir l'Unef. Le syndicat étudiant fait le point sur les pratiques des universités et cette fois-ci, ce sont 54 établissements qui sont pointés du doigt pour les sélections pratiquées à l'entrée.

Des pratiques interdites

"Tirage au sort", mise en place de "capacités d'accueil" réduites ou encore développement de "bi-licences" sélectives, d'après l'Unef, les universités seraient nombreuses à contourner l'obligation d'accueil de tous els bacheliers en ayant recours à des moyens de sélections détournés.

Ainsi, pour le syndicat étudiant, 54 universités pratiqueraient une "sélection illégale", c'est vingt de plus que l'an passé. Parmi les concernées, Paris IV Sorbonne, Paris 1 ou encore l'université de Cergy.

Les "bi-cursus" sont des parcours exigeants qui demandent des "prérequis", obligeant les jury à effectuer des choix sur dossier, notes ou entretien : "une démarche élitiste qui empêche des bacheliers d'accéder aux études" dénonce l'Unef, ce à quoi les universités répondent qu'il s'agit plus d'une "orientation active".

Justifier des erreurs d'orientation ?

D'après une étude, la moitié des bacheliers généraux obtient la licence en trois ou quatre ans, les bacheliers technologiques ne sont que 10 à 15% et les bacheliers professionnels 6%.

Dans le même temps, les demandes d'inscription en université ont augmenté de 6,5%, ce qui entraine la mise en place de "capacités d'accueil", un dispositif légal qui permet de limiter le nombre d'inscrits. A Besançon cela concerne 31 filières, à Limoges 25 au lieu de 4 en 2014.

"Dans un contexte de pénurie budgétaire, les universités utilisent tous les moyens possibles pour refermer leurs portes" déclare l'Unef qui attend que le ministère fasse respecter la loi. 

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page