Bac : 10 conseils pour réussir l’épreuve de langue vivante

Qui a dit que les langues ne se révisent pas au bac ? La LV1, la LV2 voire la LV3 sont des matières tout aussi importantes que la philo ou les maths et qu’il ne faut pas laisser de côté durant l’année. Diplomeo vous livre 10 conseils pour bien réussir ces épreuves.

Repeat after me !

Le bac, c’est très bientôt. Les révisions du bac, c’est maintenant. Vous devrez bientôt vous confronter aux épreuves de langue. Qu’il s’agisse du bac anglais, du bac espagnol, du bac allemand ou du bac italien, que vous passiez des épreuves écrites ou orales, ou bien les deux, selon votre filière ou votre spécialité, l’épreuve de langue n’est pas à prendre à la légère ! Voici dix conseils pour bien réussir son épreuve de langues au baccalauréat.

Bien réviser l’épreuve de LV1 et de LV2

Alors que certains devront constituer un dossier ou présenter uncorpus de texte qu’ils devront connaître sur le bout des doigts ou presque, d’autres devront davantage exercer leur expression et leur compréhension orale, et d’autres les deux. Voici 5 conseils pour réviser au mieux le bac de langues vivantes.

1) Pratiquez en groupe et à l’oral

La révision avec d’autres personnes est essentielle pour bien réviser les langues, surtout dans le cas des oraux. Vous pourrez alors aussi bien réviser en binôme ou en groupe, en vous entraidant à propos de sujets ou de détails que vous ne parvenez pas à assimiler, qu’organiser des sessions où vous communiquerez exclusivement dans la langue en question. Mais le bon plan utile, c’est avant tout le tandem, des sortes d’ateliers d’échange linguistique entre élèves et étudiants, qui vous permet non seulement de rencontrer de nouvelles personnes, parfois venues de l’étranger, mais en plus de vous entraîner à la langue dans laquelle vous souhaitez vous améliorer, le tout dans une ambiance détendue, très loin de la rigidité du cadre scolaire.

2) Révisez quotidiennement

Si on a dû vous le dire pour toutes les matières du baccalauréat, il est d’autant plus vrai concernant les langues ! L’anglais, l’allemand ou l’espagnol ne s’apprennent pas en trois jours, mais s’intègrent au fur et à mesure de leur pratique. Même si cela ne relève que de 5 ou 10 petits mots de vocabulaire appris chaque semaine, une révision régulière et quotidienne paiera forcément à l’arrivée de l’épreuve.

3) Cherchez davantage de contenus pour réviser

Plutôt que de simplement vous limiter à vos cours, vous pouvez élargir vos révisions du bac à d’autres contenus comme les annales et leurs corrigés, mais aussi les MOOCS. Les annales vous permettront de vous préparer aux conditions de l’épreuve, tandis que les MOOCs seront de bons moyens de revoir votre cours différemment ou de découvrir de nouveaux termes ou de nouvelles expressions.

4) Faites des fiches

Les fiches de révision sont importantes pour réviser le bac de langues vivantes et revoir toutes les connaissances vues au cours de l’année en classe, notamment si vous devez effectuer un travail basé sur un corpus (en spécialité de langue), un dossier ou des connaissances de votre cours. Même pour le vocabulaire, il pourrait être intéressant de rédiger des fiches par thème.

5) Faites de vos loisirs un bon moyen de vous exercer

Réviser le bac en s’amusant, il n’y a que ça de vrai ! Profitez au maximum de ce que vous aimez pour vous entraîner dans la langue que vous étudiez ! Visionnez vos séries préférées, écoutez vos chanteurs favoris, lisez des histoires, même courtes, qui vous transportent ou jouez aux jeux vidéo, tout cela en version originale : toutes ces activités sont des moyens extrêmement ludiques de pratiquer votre langue vivante. Alors, ne vous retenez plus de vous passer le dernier épisode de Game of Thrones, le dernier album de Rihanna ou le dernier opus de Final Fantasy, tout en restant raisonnable tout de même !

Bien réussir le jour de l’épreuve de LV1 et de LV2

Il est maintenant temps de passer cette satanée épreuve ! Après vous avoir délivré cinq conseils pour bien réviser, Diplomeo vous donne cinq nouveaux conseils pour assurer le jour de l’épreuve !

6) Pensez au matériel essentiel

Comme pour toutes les autres épreuves du bac, n’oubliez pas les documents essentiels : convocation et carte d’identité. Pour le reste, pensez toujours à faire votre trousse et votre sac la veille de l’épreuve afin de vérifier que vous n’avez rien oublié : stylos, surligneurs, crayons, gomme et tout autre outil important pour que votre performance soit à son maximum durant l’examen !

7) Gérez votre stress

Techniques de respiration, homéopathie ou encore étirements, tout est bon pour combattre le stress ! S’il est important de le maîtriser lors de l’épreuve écrite, il est impératif de ne pas se noyer dans la panique lors de l’oral sous peine de bafouiller et mélanger toutes vos idées. Pour éviter ce genre de scénario catastrophe, vous pouvez consulter les conseils de spécialistes, comme par exemple Annie Reithmann, spécialiste de l’apprentissage et directrice de l’IPECOM Paris.

8) Structurez au mieux vos idées

À l’écrit comme à l’oral, bien structurer le fil de vos idées est très important pour que le correcteur ou le jury parvienne à vous suivre. Dans cette optique, ne négligez pas de formuler des paragraphes et des parties clairement distinctes, qui s’enchainent de manière logique entre elles. Lorsque cela est judicieux, annoncez un petit plan de vos idées avant de vous lancer dans votre tirade shakespearienne ou issue d’une autre langue. Cela n’aidera que d’autant plus votre lecteur ou votre auditeur à suivre votre raisonnement.

9) Maintenez un bon timing

Bien gérer son temps au baccalauréat est un problème aussi ardu que celui de gérer son stress. Qu’il s’agisse d’une épreuve écrite de deux à trois heures ou d’une épreuve orale de 30 minutes, pensez toujours à avoir un œil sur votre montre (et par extension, de ne pas oublier d’apporter votre montre !) ainsi qu’à consacrer un temps approprié à chaque étape de l’épreuve. Par exemple, ne consacrez ni pas assez ni trop de temps pour le brouillon à l’écrit, et accordez un temps égal à chaque partie de votre présentation à l’oral.

10) Soyez vous-même et faites preuve d’humour

Pour sortir votre correcteur de la monotonie, permettez-vous quelques touches d’humour discrètes dans votre copie ou votre propos, mais attention : elles doivent être pertinentes et en lien avec le sujet ! Cela sera bien sûr plus aisé lors de la partie d’entretien de l’oral où vous pourrez plus facilement mettre en avant votre personnalité. Une pointe d’originalité et surtout, de naturel, pourrait bien vous aider à gagner quelques points ! Trop de candidats cherchent à prétendre être ce qu’ils ne sont pas, et ça se voit...

Retour en haut de page