Plus de la moitié des bacheliers envisagent d’aller jusqu’au master

par Soizic Meur dans orientation

Une note du ministère de l’Éducation nationale vient de laisser apparaître des chiffres à propos des bacheliers 2014, de leur poursuite d’études et des voies qu’ils suivent une fois le diplôme obtenu.

jeune qui lit
86 % des bacheliers sont assez ou très satisfaits de leur nouvelle formation supérieure.

De nombreux constats se dégagent de la note du ministère. Elle évoque la cohorte des bacheliers diplômés en 2014 et la compare à la promotion 2008. Parmi les éléments à retenir : la satisfaction des bacheliers concernant leurs choix d’orientation qui augmente, tout comme leur envie de poursuivre de longues études.

Des différences selon les filières

Certains chiffres de l’étude concernant les bacheliers 2014 sont stables par rapport à 2008 (précédente étude), d’autres évoluent. C’est le cas notamment du nombre de jeunes qui s’inscrivent dans une formation de l’enseignement supérieur après le bac : 79 % en 2014, contre 85 % en 2008. La raison ? Une augmentation du nombre de jeunes en filière technologique du bac. Ces bacheliers sont moins enclins à poursuivre les études, notamment parce que leur formation est professionnalisante et spécialisée. Ils font, par voie de fait, baisser la moyenne des poursuites d’études.

Toujours dans cette thématique de la poursuite d’études, l’analyse montrer que les bacheliers sont plus nombreux qu’en 2008 à envisager des études longues : jusqu’au master ou plus.

40 % envisagent d’aller jusqu’au bac+5 et 14 % envisagent d’aller au-delà ! Contre respectivement 39 et 9 % en 2008 : 

  • 73 % des bacheliers généraux envisagent d’aller jusqu’au bac+5 ou plus
  • les bacheliers technologiques envisagent en majorité un niveau bac+3 pour 45 % d’entre eux, 24 % envisagent le bac+5
  • les bacheliers professionnels visent plutôt le bac+2 à 39 % et le bac+3 pour 36 %. Seuls 11 % envisagent le niveau master.

Une satisfaction toujours en hausse

L’étude a demandé, en mars 2015, aux néobacheliers qui venaient d’entrer dans leur première année d’enseignement supérieur, leur niveau de satisfaction sur le contenu de leur nouvelle formation. Résultat : 86 % sont assez ou très satisfaits. En 2008, ils étaient 83 % à exprimer ce ressenti, et 82 % en 2002.

Quand on leur demande s’ils sont satisfaits de l’encadrement et du suivi de leur nouvelle formation, là encore les étudiants ont le sourire : 74 % se disent satisfaits, contre 59 % 6 ans plus tôt. Cette évolution positive de la satisfaction des étudiants se note particulièrement en licence, même si c’est la filière où la satisfaction est la plus faible sur le contenu (82 %). Peut-être la preuve d’une évolution des formations universitaires…

Les formations qui apportent le plus de satisfaction à leurs étudiants sont les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles). 94 % des élèves sont satisfaits du contenu de leurs études.

En somme, les étudiants semblent de plus en plus satisfaits à la sortie du bac, du choix de formation qu’ils ont fait. On peut y voir une amélioration du système d’orientation, avec des outils de plus en plus efficaces pour éviter les mauvaises orientations !

Retour en haut de page