40% des élèves de grandes écoles ont fait une prépa

Si la prépa n'est pas un passage obligé pour accéder aux grandes écoles de commerce et d'ingénieurs, elle conserve encore une bonne place dans la cursus des étudiants. Une récente étude menée par la Conférence des grandes écoles a montré que sur dix diplô

prépa

Si la prépa n'est pas un passage obligé pour accéder aux grandes écoles de commerce et d'ingénieurs, elle conserve encore une bonne place dans la cursus des étudiants.

La voie royale

Une récente étude menée par la Conférence des grandes écoles et intitulée "Les voies d'accès aux grandes écoles de la CGE" a montré que sur dix diplômés de grandes écoles, 4 sont issus de classes préparatoires, deux d'universités, deux d'autres voies comme les IUT et les BTS et deux de programmes de Bachelor post-bac.

Les élèves interrogés ont effectué leur rentrée en 2013 et ce chiffre de 40% n'évolue pas par rapport à l'enquête précédente (38.5% sur la rentrée 2010). Pour le délégué général de la CGE, ces conclusions prouvent que les classes, même si elles souffrent parfois d'une image négative, restent la voie royale "Quand vous rentrez en classe prépa, vous avez 90 chances sur 100 d’arriver en cinq ans au grade master. Et le taux d’emploi à la sortie de nos écoles d’ingénieurs ou de management est de plus de 80 % à six mois. En fac, 36 % arrivent en licence sans redoubler et à peine la moitié en quatre à cinq ans.".

D'autres solutions de recrutement

Ces dernières années, on assiste tout de même à une montée en puissance d'autres voies de recrutement. Les étudiants issus de formations universitaires et techniques sont nombreux à se présenter aux concours des grandes écoles et à réussir leur entrée. L'étude montre également que les étudiants issus de prépas dites ATS (adaptation technicien supérieur) sont de plus en plus fréquents.

Les grandes écoles demandent elles aussi plus de diversité dans leurs recrutements, ainsi le réseau des écoles Centrale ou Polytechnique donne davantage de chances d'année en année aux élèves qui tenteraient les concours passerelles. A l'ENS, des étudiants présentant un excellent niveau dans au moins une discipline peuvent aussi être retenus et la majorité d'entre eux viennent de l'université.

Diversifier les chemins est donc une volonté des grandes écoles, un constat à suivre pour la rentrée 2015 !

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page