Élections et emploi : y a-t-il un lien  ?

Qu’elles soient américaines ou primaires pour la France, nous sommes dans une période d’élections. Le site de recherche d’emploi Qapa.fr a comparé les données sur l’emploi en septembre et octobre 2016 avec les chiffres de 2015 pour mesurer l’impact de ce contexte.

Les périodes d'élection semblent être des périodes d'incertitude pour les recruteurs.

Moins de CDI, des changements dans les postes et les compétences recherchés et une incertitude des recruteurs palpable : la période des élections semble avoir un impact sur l'emploi.

La chute des CDI

Du côté des candidats, le constat est clair : il n’y a pas de changement de recherche dû aux élections. Il est tout autre du côté des recruteurs. En effet, les recruteurs cherchaient pour 72 % d’entre eux des CDI en septembre et octobre 2015. En 2016, ils ne sont plus que 48 % à proposer des contrats à durées indéterminées… On remarque aussi dans l’étude de la plateforme d’emploi que les recruteurs cherchent plus d’intérimaires qu’en 2015 sur la période septembre-octobre : 29 % en 2016 contre 20 % en 2015. Même constat pour les CDD qui ne constituaient que 3 % des contrats proposés en 2015, contre 16 % en 2016. « L’incertitude des employeurs quant aux conséquences économiques que peuvent avoir les élections aussi bien en France qu’à l’étranger, se traduisent réellement dans les faits et ont donc un impact immédiat sur l’emploi », analyse Stéphanie Délester, fondatrice de Qapa.fr.

De nouveaux postes proposés

Au niveau des postes proposés, on note quelques différences entre septembre-octobre 2015 et 2016. Le secteur de l’hôtellerie-restauration est passé à la deuxième place avec 10 % des postes proposés. Il s’agissait de commerce et de la vente, avec 9 %, en 2015. La première place est toujours occupée par le secteur de l’industrie, malgré une petite baisse (12 % des emplois proposés en 2015, contre 10 % en 2016).

Là encore, les recherches des candidats sont les mêmes d’une année sur l’autre. Mais chez les recruteurs, les besoins ont changé. En septembre-octobre 2015, les trois postes les plus recherchés par les employeurs étaient dans la garde d’enfants à domicile (10 %), dans le domaine technico-commercial (7 %) et des caristes (7 %). Sur la même période, en 2016, les postes les plus demandées sont des postes d’assistant administratif (19 %), de comptable (9 %) et d’assistant commercial (7 %), avec l’apparition dans le classement des restaurateurs à la quatrième place (7 % des recherches).

Plus de diplômes supérieurs recherchés

Dans l’analyse menée par Qapa.fr, on note aussi que les recruteurs cherchent de plus en plus de personnes avec un bac+2 : 32 % des recherches contre 27 % en 2015. Le niveau CAP/BEP est de moins en moins demandé, passant de 20 % des recherches à 13 % en 2016. Même cas pour le niveau bac où les recherches d’employeurs tombent de 19 à 11 %.

Autre fait, les recruteurs cherchent de plus en plus de compétences en utilisation d’outils bureautiques chez les candidats, alors que ce chiffre n’augmente pas chez les demandeurs d’emploi.

Retour en haut de page