Le B2i va disparaître

par Soizic Meur

À l’occasion du salon Educatec Educatrice, la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a levé le voile sur deux nouveaux outils : la plateforme PIX qui se substituera au B2i et un site d’authentification des diplômes.

capture d'ecran de la plateforme PIX
Il est d'ores et déjà possible d'accéder à une version bêta de PIX.

Au collège ou au lycée, nous sommes presque tous passés par la case B2i. Cette initiation aux bases de l’informatique sera remplacée à la rentrée 2017, par PIX, une plateforme de certification de compétences grâce à un système de points.

Adieu le B2i, bonjour PIX

Son nom est PIX. C’est une nouvelle plateforme, destinée à évaluer et certifier en ligne ses compétences numériques. En ligne depuis ce mercredi 16 novembre, en version bêta, PIX est née d’un partenariat entre le ministère de l’Éducation nationale, le CNEE (conseil national éducation-économie) et le secrétariat général à la modernité de l’action publique. Avec une série d’épreuves, il sera possible de mesurer ses compétences informatiques en ligne. Cette plateforme est destinée aux étudiants et jeunes diplômés qui pourront ainsi obtenir une certification reconnue de leurs connaissances et compétences. L’évaluation portera sur les données, la création de contenus, la communication, la sécurité, et l’environnement numérique. J'ai testé pour vous la partie création de contenus. Bilan : c'est intuitif, presque ludique et ça rappelle des souvenirs de collège ! 

Ce parcours en ligne prendra la place de l’actuel B2i (brevet informatique et Internet) collège et lycée et de la C2i (certification informatique et Internet). Pour la ministre, PIX est « la première déclinaison concrète en Europe du référentiel de compétences européen permettant à chacun de mesurer ses compétences numériques tout au long de la vie ».

La différence majeure entre le B2i et PIX est que la nouvelle plateforme fonctionnera avec un système de points, un peu comme pour le TOEFL. Le score, sur 1024 points, sera conservé et pourra justifier du niveau de l’évalué, notamment auprès des employeurs. 

Diplome.gouv.fr : un outil pour authentifier ses diplômes

Dématérialiser. C’est bien là le but de l’autre outil présenté par le ministère de l’Éducation nationale lors du même salon. Le site diplome.gouv.fr sera opérationnel en janvier 2017. Il permettra d’authentifier les diplômes obtenus et de télécharger des attestations, notamment destinées aux employeurs. Dans un premier temps, le dispositif concernera les personnes ayant obtenu un bac ou un BTS en 2016. Académie par académie, le site va ouvrir ses portes et s’étoffer des diplômes de ces 15 dernières années., de l’enseignement secondaire et supérieur.

Concrètement, le site se présentera comme un moteur de recherche où l’internaute va entrer l’intitulé de son diplôme, son année d’obtention et son académie pour obtenir un certificat de validité de celui-ci. Il sera aussi possible d’avoir un code, à insérer sur le CV, et qui permet aux recruteurs d’avoir accès à un acte d’authentification sur diplôme.gouv.fr.

Un coffre-fort de documents

À cette plateforme, s’ajoute un système de coffre-fort numérique et en ligne où il sera possible de stocker des documents administratifs. Sa capacité maximum sera de 5 giga-octets. Pour la construction de cet espace très sécurisé, le ministère de l’Éducation nationale a signé un partenariat avec le groupe La Poste, ce jeudi 17 novembre.

Retour en haut de page