Classement Shanghaï 2016 : 22 universités françaises sur 500

Le fameux palmarès international des meilleures universités au monde de Shanghaï révélait hier ses favorites. Les établissements américains en tête, 22 français dans le top 500, qu’y a-t-il à retenir du ranking de 2016 ?

La vôtre, en fait-elle partie ?

Ce classement sonne chaque année comme une rengaine : le 15 août, l’Academic Ranking of World Universities liste les établissements étant parvenus à s’insérer ou à conserver leur place parmi les 500 meilleures universités des 5 continents. Si Harvard étincelle, le podium, Pierre et Marie Curie fait briller la France dans le top 100.

Des universités stars un jour, stars toujours

On ne le sait que trop, les universités américaines ne trouvent pas de compétiteurs à leur taille. Cette année encore, Harvard, la meilleure élève, tient ses dizaines de camarades étatsuniens par la main dans le classement. On cite notamment Stanford (2e), Berkeley (3e) ou encore le MIT (5e).

Des établissements non américains ne manquent cependant pas non plus de se distinguer. Sans surprise aucune, on note la présence de l’université de Cambridge, quatrième et donc première non-américaine dans le classement, suivie d’Oxford, 7e. Parmi les 20 leaders, L’University College de Londres peut sourire à la 17e place, à l’instar de l’Institut fédéral de technologie de Zurich (19e) ou l’Université de Tokyo clôturant le top 20.

Des françaises qui ont la côte

22. C’est le nombre de facs françaises jouissant en 2016 d’une place privilégiée dans le classement de Shanghaï. Parmi celles-ci, l’Université Pierre et Marie Curie semble cette année encore avoir tout d’une grande. En effet, se positionnant à la 39e place, le plus grand complexe scientifique et médical de France gagne 4 places par rapport à l’an dernier. Paris-Sud (46e) et l’École normale supérieure (87e) assurent également leur présence dans le top 100.

Si ces universités ne bénéficient pas d’un bouleversement total dans le classement, d’autres institutions comme Paris-Sorbonne (Paris 4) et l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines font une entrée en douce.

22 en 2015, 22 en 2016, la France maintient son nombre d’établissements dans le tableau du classement de Shanghaï. Avec deux entrées et deux sorties du ranking, il semblerait que les atouts des universités de l’Hexagone ne soient pas suffisants aux yeux du classificateur chinois pour permettre à la France d'être davantage représentée dans le top 500.

PositionUniversitésRang 2015
39 Pierre et Marie Curie (Paris VI) 36
46 Paris Sud (Orsay Paris XI) 41
87 École normale supérieure Paris 72
101-150 Aix-Marseille =
101-150 Université de Strasbourg  87
101-150 Paris-Diderot (Paris V) =
151-200 Grenoble Joseph-Fourier  =
151-200 Bordeaux 201-300
151-200 Paris-Descartes (Paris V) =
201-300 Claude-Bernard (Lyon I) =
201-300 Paul Sabatier (Toulouse III) =
201-300 Toulouse School of Economics =
201-300 Lorraine =
301-400 École normale supérieure Lyon 201-300
301-400 École polytechnique =
301-400 ESPCI Paris Tech  =
301-400 Paris Dauphine =
301-400 Montpellier 201-300
401-500 Mines ParisTech =
401-500 Université Paris Sorbonne entrée 
401-500 Nice Sophia-Antipolis =
401-500 Saint-Quentin-en-Yvelines entrée 

Sources : Academic Ranking of World Universities. 

Retour en haut de page