Najat Vallaud-Belkacem assure la « bienveillance » en cas de retard au bac

Le dimanche 5 juin durant le journal de France 3, la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, a assuré que les services de centres d’examens du bac seraient bienveillants en cas de retard provoqué par les grèves ou les intempéries, mais a appelé les élèves à prendre leurs dispositions.

Vallaud-Belkacem a promis la "bienveillance".

On peut définitivement dire qu’il ne fait pas bon passer son bac en 2016 ! Avec les grèves de transport et les inondations qui ont récemment plongé la France dans un climat plus que morose, les bacheliers en subissent les conséquences de plein fouet. Ils doivent en effet supporter davantage de stress pendant cette période intense de révision du bac, en pensant notamment à la possibilité de retard le jour J des examens, en raison de ces problèmes !

Un message rassurant

Afin de tenter de rassurer les élèves de terminale de France, le jeudi 5 juin dernier, lors du journal télévisé de France 3, Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a tenté de rassurer les futurs diplômés et leurs parents, en affirmant prendre en compte « les problèmes climatiques et le climat social », et avoir demandé à ses « services et aux centres d’examen de faire preuve de bienveillance avec les élèves qui peuvent arriver en retard pour (raisons d’intempéries ou de grève) ».

Un effort demandé

Toutefois, la ministre de l’Éducation a invité les élèves concernés à faire de leur mieux pour arriver à l’heure, notamment à « bien se renseigner » afin d’appréhender les problèmes de transport potentiels le jour de l’épreuve. Bref, prenez de l’avance et gérez bien votre temps, dés votre réveil le jour J !

Retour en haut de page