Les incontournables pour bien gérer son temps au bac !

par Alice Meyer & Anaïs Quillié dans réussir le bac

Élèves de terminale, vous qui êtes plongés depuis déjà plusieurs semaines dans vos révisions, savez-vous au moins comment finir en temps et en heure lors de vos épreuves ? Diplomeo vous livre de précieux conseils pour savoir gérer votre temps pendant les épreuves du baccalauréat.

Même pas peur du tic tac !
Même pas peur du tic tac !

Faire des fiches de révision est une chose, intégrer les concepts en est une autre et appréhender correctement les épreuves en est encore une autre. Pour une bonne composition au bac, il est nécessaire de connaître le programme mais aussi de savoir comment gérer son temps. Pour une épreuve de 2h, combien de temps faut-il consacrer à la lecture du sujet ? A la rédaction du brouillon ? À l’écriture définitive ? Pas de panique, Diplomeo est là !

Munissez-vous de différentes couleurs 

Afin de ne pas perdre de temps pendant la composition, préparez à l’avance les objets nécessaires dans votre trousse pour votre bac.

Parmi les classiques, on compte les stylos, l'effaceur (bien mieux que le blanc correcteur qui laisse des traces pas jolies), la règle pour souligner les oeuvres et les titres. Les surligneurs de couleurs sont très utiles lors de la phase de lecture du sujet pour mettre en valeur les mots clés et phrases importantes dont vous vous servirez plus tard lors de l'écriture, et bien évidemment : la montre !

N'oubliez pas d'emporter une montre !

Comment parler de gestion du temps sans citer la montre, instrument essentiel pour se repérer tout au long d’une épreuve du bac ! Elle semble dépassée aujourd'hui car nous avons tous notre portable dans la poche, mais les téléphones sont bien évidement éteints et dans le sac à dos durant les épreuves de bac. Il faudra donc demander une montre analogique à vos parents ! C’est celle avec les aiguilles qui est la plus pratique car elle permet de mieux matérialiser le temps imparti. Ainsi, vous pourrez savoir exactement à quel moment vous avez passé la moitié de l’épreuve et adapter votre allure.

Adaptez la durée de lecture de votre sujet

Afin de savoir combien de temps accorder à chaque étape, il faut avoir en tête combien de temps vous disposez pour l’épreuve. Élémentaire, mon cher Watson, certes. Mais il est important de comprendre que la durée de lecture du sujet est proportionnelle à celle de l’épreuve du bac.

Par exemple, pour une épreuve de 2h de littérature, consacrez un quart d’heure à la lecture du sujet, alors que pour une épreuve de quatre heures d’histoire géo, cette étape sera plus longue, allant jusqu’à 30 minutes. 

Lisez la totalité du texte, en restant concentré. Pour gérer son temps, il est important de se lancer directement à la rédaction du brouillon, savoir que vous disposez d’une durée de 10, 20 ou 30 minutes pour la lecture vous permettra de vous fixer une limite et de ne pas vous affoler.

Ne cédez pas à la panique

Pour + de conseils

La directrice de l’IPECOM livre ses réponses face au stress durant les examens.

Même si l’on vient de vous conseiller au-dessus de ne pas perdre trop de temps à la lecture du sujet, si la compréhension du texte ou du sujet vous paraît encore floue au bout d’une ou deux lectures, relisez-le encore plusieurs fois si nécessaire. Il faut éviter à tout prix une mauvaise compréhension qui pourrait finir en hors sujet. Le temps est un facteur important de stress, mais il vaut mieux perdre quelques minutes et être sur de soi avant de commencer à écrire sur sa copie.  

Évitez d'écrire trop sur votre brouillon

Le brouillon a une fonction bien particulière et beaucoup d’élèves perdent du temps à sa rédaction lors du bac !

Au fur et à mesure que vous lisez un texte et que vous percevez une notion importante et à développer, notez-là au brouillon. Il est important que vous n’oubliez pas vos idées et que vous ne brouilliez pas votre texte avec des annotations.

Ensuite, le brouillon vous servira à la rédaction de l’introduction et de la conclusion. Le brouillon n’est pas fait pour rédiger entièrement le corps d’une dissertation ou d’un commentaire. Faites apparaître le plan de votre composition, très détaillé, illustré d’exemples. Ne perdez surtout pas de temps à faire des phrases. Lors de la phase d’écriture, si votre plan est correctement réalisé, rien ne vous sera plus aisé que de former des phrases !

Ne négligez pas la relecture

Il vous reste 5 minutes. Quel est votre réflexe ? Essayer d’ajouter des phrases afin d’étoffer votre conclusion ? Partir? Se relire ? La meilleure alternative est assurément la dernière !

Écrire au dernier moment ne vous garantira pas la qualité de vos ajouts. De plus, il se peut que vous n’ayez pas de temps pour terminer votre paragraphe.

Favorisez donc la relecture au détriment de toute autre activité. Une copie bien écrite et sans faute d’orthographe sera toujours très appréciée des correcteurs et saura leur donner, dès les premières lignes, une bonne impression de vous. Aussi, il est possible que vous ayez procédé à certaines suppressions de mots lors de la rédaction et que vous ayez oublié de les remplacer. Oui, on connait les quelques 5 cm de blanc correcteur n’ayant pas trouvé mot pour les combler… 

Pour tout examen, ce n’est pas la quantité qui prévaut, mais bien la qualité ! Pour tirer votre épingle du jeu, utilisez un vocabulaire travaillé, sans écrire des phrases trop compliquées à comprendre (surtout pour vous), et soignez votre copie.

Et surtout, n’oubliez pas de respirer et de vous dire que rien ne sert de trop stresser. L’angoisse n’est pas synonyme de réussite !

Retour en haut de page