Liste des formations pour devenir architecte urbaniste

 

Formation susceptible de vous intéresser
Formation professionnelle Logiciel Revit
proposé par L'Ecole Française

Architecte-urbaniste

Lecture

Selon le constat du Conseil national de l’Ordre des architectes, l’activité a fortement diminué depuis le début des années 2010. Néanmoins, l’augmentation des constructions ces dernières années a relancé leur activité vers une nouvelle direction : des bâtiments plus verts.

Quelles sont les missions d’un architecte-urbaniste ?

Ce métier fait partie des spécialités de l’architecte. Il traite de la conception en milieu urbain. Au-delà des bâtiments, sa double-compétence lui permet d’intervenir dans l’aménagement d’une ville ou d’un territoire urbain de taille variable. Il peut toucher à des projets liés au nouvel agencement d’une ville et à son extension.  

Cette nomination provient de ses compétences : il a les caractéristiques d’un architecte et d’un urbaniste. En fonction de la demande de son client, il va imaginer un projet qui correspond aux attentes. Avec l’aide d’un géomètre-topographe et du maître d’œuvre, il réalise les plans du terrain délimité et de construction. Il va donc effectuer des études de faisabilité et de coût avec l’aide du métreur.

Après avoir livré sa proposition et qu’elle soit acceptée, c’est à lui de faire une demande de permis de construire auprès de la municipalité. Il assiste à la totalité du chantier. Il effectue un suivi pour garantir le bon déroulement, c’est l’équivalent d’un chef de projet. Avec l’ingénieur, il est responsable du chantier et est souvent celui qu’on appelle en cas de problème. Il communique régulièrement avec le chef de chantier et le conducteur de travaux.

Quelles sont les compétences requises ?

Le métier d’architecte urbaniste nécessite quelques compétences indispensables à l’exercice de son métier :

  • Être polyvalent : il doit avoir plusieurs compétences et connaissances assez diverses comme la maîtrise du dessin et des logiciels (CAO ou DAO), le droit immobilier et des connaissances sur l’architecture.
  • Avoir un esprit d’équipe : son travail ne peut s’effectuer seul. Il est toujours entouré d’une équipe avec qui ils discutent des plans ou du chantier. Une bonne écoute, un bon sens de la négociation et du compromis sont importants.
  • Savoir travailler sous pression : les chantiers sont souvent sujets au retard, ce qui signifie des coûts supplémentaires. L’architecte urbaniste doit pouvoir réagir lorsqu’un imprévu apparaît.

Comment devenir architecte-urbaniste ?

Cette profession n’est accessible après un bac +5, au minimum. Le Diplôme d’État d’Architecte (DEA), le titre d’architecte et le master d’architecte sont les issues possibles pour exercer ce métier. Ils sont tous les trois reconnus par l’État en tant que diplôme de niveau 1 au RNPC.

Après l’obtention d’un bac S, de préférence, les étudiants qui souhaitent suivre cette voie doivent intégrer une école d’ingénieurs, une école d’architecture ou une université.

Le passage dans une classe préparatoire est souvent l’entrée vers les écoles qui possèdent un programme de 4 ans. Autrement, les étudiants peuvent intégrer une licence de sciences de l’ingénierie, de mathématiques ou de physique avant l’entrée en master d’architecture. L’urbaniste est une spécialisation qui s’acquiert pendant les années d’étude en option ou en complément. Ainsi, pour devenir architecte-urbaniste, il suffit de suivre un cursus classique d’architecte.

Généralement, l’architecte-urbaniste travaille pour l’État, car c’est le seul à pouvoir aménager des territoires urbains. Mais le concours de l’Architecte et Urbaniste d’État (AUE) est accessible pour les personnes avec de l’expérience. Ainsi, avant de gagner le titre d’architecte-urbaniste, les jeunes diplômés sont architectes. 

Quel est son salaire ? Quelles sont ses perspectives ?

En fonction de son statut de salarié ou de libéral, il peut toucher autour de 2 000 € et 2 500 € au début de sa carrière. Son salaire peut vite monter avec l’expérience et la reconnaissance.

Les perspectives restent assez retreintes, car le métier d’architecte-urbaniste est l’un des plus élevés dans ce milieu. Il peut se mettre à son compte et ouvrir son propre bureau d’études.

Il peut changer de spécialisation et se tourner vers l’aménagement paysagiste (architecte paysagiste) ou la décoration intérieure (architecte d’intérieur).

Il peut utiliser son expertise sur des questions liées à la conservation de monuments ou pour devenir d’enseignant.

Consultez la liste des 285 formations pour devenir architecte urbaniste

Note moyenne des Formation

3.6/5


104 avis d'étudiants

Donnez votre avis