Les nouveautés de la rentrée à Panthéon Sorbonne

Première université française de sciences humaines et sociales, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a fait sa rentrée. L’occasion de faire le point sur les nouveautés de la rentrée 2014 ainsi que sur la création de nouveaux diplômes. Par ailleurs, la faculté parisienne devrait s’agrandir grâce à deux projets immobiliers.

42 000, c’est le nombre d’étudiants qu’accueille l’Université Paris 1. Parmi eux, près de 8 000 étudiants étrangers. Cette forte attraction s’explique notamment par une offre de formation très complète. 20 licences, 16 doubles licences, 3 licences professionnelles, 93 masters de recherche, 113 masters professionnels se répartissent sur 27 sites d’études. Au 23 septembre 2014, les chiffres d’inscription ne sont encore que provisoires puisque la clôture des inscriptions administratives n’est fixée qu’au 15 octobre. Néanmoins, le premier bilan est positif puisque la direction de l’Université Paris 1 constate d’ores et déjà une augmentation de 18% des candidatures en 1ère année de licence et de 27% concernant les doubles diplômes, ce qui démontre l’attractivité des trois pôles majeurs de formation (Sciences humaines, Sciences juridiques et science politique et Sciences économiques et gestion). Malgré quelques difficultés financières, l’université a choisi de renforcer cette année ses activités de formation initiale et continue à travers notamment la création de deux nouvelles licences et une double licence.

Double licence : acquérir deux diplômes

Les doubles licences sont actuellement très prisées par les étudiants. Elles permettent en effet de décrocher deux diplômes en même temps et sont possibles grâce au croisement de deux disciplines complémentaires. Ce double diplôme augmente véritablement les chances d’intégrations professionnelles, mais ouvre également plus facilement l’entrée en Master. C’est donc pour répondre à une forte demande que l’université francilienne a lancé une double licence en cinéma et gestion, une formation unique en France. « La mise en place de cette formation répond à une vraie demande et tient compte du fait que le cinéma est devenu une véritable industrie aujourd’hui : cela dépasse la simple dimension artistique, et tout étudiant souhaitant s’insérer dans ce monde doit maîtriser un minimum d’outils techniques et de prérequis, comme au niveau de la gestion, » explique Soraya Messaï-Bahri, vice-présidente de la Commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU). Pour ce nouveau cursus, l’université a déjà reçu 1 885 candidatures.

Des L1 en Sciences Sociales et Science politique

Si ces deux cursus n’existaient que pour la 3e année de licence, il sera désormais possible d’intégrer directement en post bac une licence de Sciences Sociales et une licence de Science politique. Elles ont respectivement reçu 3 000 et 5 000 candidatures pour cette première rentrée. Une forte attractivité qui vient donc renforcer le choix de l’université d’étendre ces deux formations. Au cours de leur formation, les étudiants vont acquérir des compétences solides dans leur discipline et se spécialiseront progressivement en troisième année. La licence en Sciences sociales offre la possibilité aux diplômés de candidater aux différents Masters professionnels ou recherche en sciences humaines et sociales, ainsi qu’aux Masters d’ingénierie sociale, notamment au sein de l’Université Paris 1 ou dans les autres établissements de la Communauté d’universités et d’établissement héSam. Concernant la licence en Science Politique, les étudiants pourront s’orienter vers un Master et pourront bénéficier des nombreux partenariats conclus avec des établissements comme American University of Paris, Columbia University, le Centre de Formation des Journalistes (CFJ)…

La charte de l’étudiant salarié

Votée à l’unanimité par la Commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU) en mars dernier, la nouvelle charte de l’étudiant salarié a pour but de favoriser la réussite des étudiants inscrits en formation initiale ayant en parallèle une activité salariale. En effet, comme l’explique Philippe Boutry, Président de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, « la crise actuelle a développé le travail étudiant. Il fallait que l’université puisse répondre à cette difficulté en rendant possible la poursuite d’études des élèves dans les meilleures conditions. » Ainsi, afin de faciliter l’assiduité des cours et de s’organiser au mieux, les emplois du temps des enseignements sont dévoilés le plus rapidement possible. Cette charte permet également aux étudiants salariés de choisir prioritairement les groupes de travaux dirigés dont les horaires correspondent à leurs disponibilités. La charte prévoit par ailleurs une durée de prêt des ouvrages empruntés plus longue ainsi que de nombreux éléments d’enseignement sous format numérique.

Enfin, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a dévoilé lors de sa conférence de presse de rentrée deux projets immobiliers qui viendraient répondre aux nombreuses contraintes liées à la capacité d’accueil de l’université. La Caserne Lourcine et le campus Condorcet (La Chapelle et Aubervilliers) devraient donc, d’ici 2017-2018, permettre d’accueillir des milliers d’étudiants supplémentaires.