Comment préparer l’oral d’entrée en école d’ingénieurs ?

par Wally Bordas

Comment réussir l'oral d'entrée en école d'ingénieurs ? Voici tous les conseils dont vous aurez besoin pour préparer votre oral de motivation.

L'étudiant passe son oral d'admission
L'étudiant passe son oral d'admission

L’oral de présentation : bien souvent, cette épreuve est très redoutée par les candidats qui souhaitent intégrer une école d’ingénieurs. Pourtant, dans de très nombreux établissements, c’est une étape incontournable. Les écoles post-bac comme les écoles post-prépa demandent souvent aux candidats de se présenter lors d’un entretien de motivation.

Comment préparer cet oral ? Comment faire bonne impression lors de l’entretien ? Quels sont les pièges à éviter ? Voici quelques éléments de réponse.

Bien préparer l’oral, en amont !

Avant toute chose, il est important que vous vous prépariez à cet entretien déterminant. Si vous parvenez à faire bonne impression, vous aurez toutes vos chances d’accéder à la formation souhaitée.

Se renseigner sur l’école et la formation

« Avant l’oral, il est conseillé de se rendre sur le site de l’école pour consulter la plaquette, précise Bernard Ruffieux, directeur de Grenoble INP - Génie industriel. Si les étudiants sont informés sur la formation et sur ce que nous proposons, ils auront de meilleures chances », ajoute-t-il. Un avis partagé par Olivier Paccaud, directeur des études à l’EIGSI : « Il faut avoir une idée claire de ce qu’est l’école avant de se rendre à l’entretien. La qualité de l’entretien en pâtira si l’étudiant ne sait pas pourquoi il est candidat dans l’école », estime-t-il.

Pour cela, posez-vous plusieurs questions :

  • Quelle est l’école pour laquelle vous allez passer cet oral ?
  • Combien d’étudiants accueille-t-elle chaque année ?
  • Quelles sont les différentes formations qu’elle propose ?
  • Quelle est sa réputation ?
  • En quoi se démarque-t-elle des autres ?
  • Quelles sont les spécificités de la formation que vous souhaitez intégrer ?

En cherchant les réponses à toutes ces questions avant l’oral, vous pourrez montrer au jury que vous savez où vous mettez les pieds et que vous n’êtes pas là par hasard.

Réfléchir à son projet professionnel

Et qui dit préparation, dit également réflexion sur le projet professionnel. Même si vous ne savez pas encore quel métier vous souhaitez faire plus tard, réfléchissez à ce qui vous plaît, au secteur vers lequel vous souhaiteriez vous orienter.

Au cours de l’entretien, le jury essaiera de cerner votre profil, de comprendre les raisons qui vous poussent à vouloir intégrer une école d’ingénieurs. « L’élève ne doit pas forcément savoir la profession qu’il veut exercer plus tard, il doit avoir un projet de formation », explique Olivier Paccaud.

Alors, réfléchissez-y avant l’oral. Quelles sont vos aspirations professionnelles ? Quels sont les domaines qui vous attirent particulièrement ? En répondant à ces questions, vous vous donnerez plus de chances de convaincre le jury que cette école est faite pour vous.

Se renseigner sur les modalités d’évaluation

Attention : les modalités d’évaluation varient en fonction des écoles. Certaines proposent seulement un entretien de motivation, d’autres veulent également tester les candidats en anglais. Enfin, certaines écoles proposent d’autres types d’épreuves orales.

Soyez informé des modalités de l’épreuve avant de vous y rendre ! « Il est arrivé que des candidats découvrent qu’ils ont plusieurs épreuves orales le jour même, témoigne Olivier Paccaud. Ils ne le savaient pas avant de venir, alors que toutes ces informations sont présentes sur notre site », ajoute-t-il.

Un comportement qui vous pénalise et renvoie une mauvaise image de vous à vos examinateurs.

Comment marquer des points à l’oral ?

Comment réussir son oral ? Comment faire bonne impression auprès du jury ? Voici quelques petits conseils pour marquer des points lors de l’entretien de motivation.

Rester soi-même

Si un conseil revient le plus souvent dans la bouche des différents jurys, que ce soit pour intégrer une école d’ingénieurs, ou pour entrer dans toute autre formation sélective, c’est incontestablement celui de « rester soi-même ».

« Nous leur demandons surtout de répondre avec sincérité aux questions qu’on va leur poser, de rester eux-mêmes », souligne Bernard Ruffieux. Une « authenticité » que recommande également Olivier Paccaud. « Lors d’un entretien de motivation, nous essayons de nous assurer que l’étudiant ne surjoue pas. Nous devons également faire en sorte qu’il se livre et qu’il nous parle de lui. L’idéal est qu’il sache relater avec les bons mots les expériences positives qu’il a pu capitaliser », conseille le directeur des études de l’EIGSI.

Il est important, avant de se rendre à l’oral, de comprendre que les examinateurs ne sont pas là pour vous couler. Ils souhaitent juste discuter avec vous afin d’apprendre à vous connaître. Restez donc vous-même, montrez-leur vos qualités, ils vous verront alors sous votre meilleur jour.

Bien expliquer son projet professionnel

Puisque vous avez réfléchi à votre projet de formation ainsi qu’à vos aspirations professionnelles avant de vous rendre à l’oral, vous allez maintenant pouvoir expliquer vos motivations au jury.

« Nous accordons une importance particulière à la cohérence du projet professionnel, exprime Olivier Paccaud. Cela exige un travail de projection du candidat qui n’a pas forcément toujours la maturité pour cela. L’objectif est qu’il arrive à nous expliquer qui il est, qui il souhaite devenir et comment il analyse le marché. Mais évidemment, l’argumentation ne peut pas être la même à 18 ans qu’à 23 ans », précise-t-il.

Même si votre projet professionnel n’est pas encore fixe, vous devez bien expliquer votre cap, vos motivations, ce qui vous pousse à vouloir faire ces études.

Parler de ses initiatives extrascolaires

La plupart du temps, les écoles d’ingénieurs cherchent des candidats qui sont dans l’action, des étudiants qui mettent tout en œuvre pour réussir.

« Nous cherchons des étudiants qui sont curieux, ouverts, audacieux, lance Bernard Ruffieux, qui ont une capacité de créativité. Des jeunes engagés dans l’action, qui ont réalisé des choses, pris des initiatives. Nous leur demandons de nous raconter cela lors de l’entretien », poursuit-il.

Quels types d’initiatives ? Quels projets peuvent-ils être mis en avant lors de l’entretien ? « Les activités extrascolaires remarquables : sportives, humanitaires, associatives. Cela fait partie des éléments différenciants que l’on aime écouter », répond Olivier Paccaud.

Montrer son intérêt pour l’école

Puisqu’avant de vous rendre à l’entretien de motivation, vous vous êtes bien renseigné sur l’école et sur la formation, vous allez maintenant pouvoir le montrer aux examinateurs. Et cela vous permettra de marquer des points !

« Montrer que l’on s’est renseigné sur l’école, même modestement, permet de se différencier du plus grand nombre », confirme Olivier Paccaud.

Il est également recommandé d’aborder les raisons pour lesquelles vous souhaitez intégrer l’école et la formation. « Pouvoir montrer le lien entre sa candidature et l’école peut-être une excellente méthode pour convaincre le jury », précise le directeur des études à l’EIGSI.

« Nous aimons la proactivité, ajoute Olivier Paccaud. Nous apprécions lorsque l’étudiant prend le leadership au cours de l’entretien, qu’il pose des questions, même si cela ne lui est pas proposé. »

Un comportement exemplaire pour réussir l’épreuve

Pour ne pas être pénalisé au cours de l’épreuve orale, un comportement exemplaire est recommandé.

Être dans de bonnes dispositions

Cet oral est une étape importante de votre vie. Si vous le réussissez, vous pourrez commencer vos études dans l’école d’ingénieurs qui vous intéresse.

À quelques minutes de l’entretien, lorsque la pression commencera à monter, ne perdez pas pied. Vous n’êtes pas un cas à part, tous les candidats sont stressés avant un oral. Respirez donc profondément, dites-vous que tout va bien se passer et entrez dans la salle.

« Ce que nous aimons voir, c’est de la sincérité, même dans la communication non verbale, explique Olivier Paccaud. Il n’y a pas de standard, de conventions ou de normes. Lorsque l’on souhaite intégrer une école d’ingénieurs, il faut se préparer au statut de futur cadre, et donc ne pas être décalé de cela lors de l’oral. Un candidat qui ne serait pas souriant ne serait pas éliminé pour autant. Quelqu’un qui affiche de la bonhomie positive serait salué de la même façon. En clair, les candidats doivent se présenter dans de bonnes dispositions à l’heure et au lieu de l’entretien fixé », termine-t-il.

Tenue correcte exigée

Lors d’un oral d’entrée en école d’ingénieurs : évitez absolument les tenues décontractées ou négligées. Il ne s’agit pas pour chacun des candidats de venir en costume-cravate ni à toutes les candidates de mettre un tailleur-jupe. Il s’agit simplement de porter une tenue qui vous permette de faire bonne impression au jury.

« Il faut venir dans une tenue correcte, dans un état d’hygiène correct, qui soit valorisant, confirme Olivier Paccaud. Le candidat doit venir dans une tenue qui soit le reflet de ce qu’il est », ajoute-t-il. Une opinion partagée par Bernard Ruffieux : « Nous ne sommes pas une école de commerce, les candidats n’ont pas besoin de venir en costard. Il faut être correct, mais aucun dress code n’est exigé », précise-t-il.

Le petit plus : le mail après l’entretien

Dernière petite astuce : une fois rentré chez vous, n’hésitez pas à écrire un petit mail au responsable de la formation pour lui répéter votre motivation. « Ce qui est très apprécié, déclare Olivier Paccaud, c’est qu’une fois l’entretien terminé, l’étudiant confirme sa volonté d’intégrer l’établissement par un mail expliquant qu'il a apprécié l’entretien. En situation de ballotage ou de liste d’attente, cela peut être le petit plus », conclut-il.

Retour en haut de page