Amoureux de sport mais sportifs du dimanche, ces métiers sont faits pour vous

Si vous vouez une passion immodérée à tout ce qui touche à l'univers sportif sans pour autant pouvoir vous targuer d'être vous-même un grand athlète, pas de panique : il existe des professions pour vous. En voici quelques exemples.

Trouvez votre formation en sport

Découvrez la liste des formations en sport

Vous vous sentez l’âme d’un grand sportif, mais n’avez pas mis les pieds dans une salle de sport depuis une douzaine d’années (et plus si affinités) ? Vous adorez le football, mais vous sentez plus à l’aise avec une pizza et une bière dans la main plutôt qu’avec un ballon aux pieds ? En somme, le sport est fait pour vous, mais pas vraiment par vous ? Rassurez-vous, nul besoin d’avoir la rapidité d’un Usain Bolt ou la carrure d’un Teddy Riner pour s’épanouir professionnellement dans l’univers sportif. La preuve avec ces exemples de métiers qui pourront satisfaire votre soif de sport sans avoir besoin de mouiller le maillot.

Vendeur d’articles de sport

Allier la passion du sport avec celle du commerce ? C’est possible !

Quelles seront vos missions ?

Le vendeur d’articles de sport a pour mission principale, comme son nom l’indique, de commercialiser auprès de ses clients de la marchandise ayant un lien avec l’univers sportif. Équipement, matériel, vêtements… Le vendeur peut travailler pour de grandes enseignes spécialisées, au sein d’un rayon dédié à une activité sportive, par exemple : la randonnée, le football, le tennis, la natation, etc. Mais il peut aussi exercer dans des petites structures telles que des magasins indépendants.

Au sein de son lieu de travail, cet expert en vente d’articles sportifs a plusieurs activités. Il doit passer et réceptionner les commandes pour alimenter ses stocks — la gestion des stocks comprend également les inventaires de fin d’année —, puis ranger et étiqueter tous les produits, pour ensuite les disposer en rayon selon une stratégie établie. Une fois les clients arrivés en boutique, le vendeur a pour mission de les accueillir puis de les conseiller au mieux pour les accompagner dans leurs achats. Il doit ensuite réaliser l’opération de vente en encaissant les règlements puis comptabiliser en fin de journée les recettes réalisées, pour bien tenir les comptes de l’établissement à jour.

Êtes-vous fait pour ce métier ?

Les qualités requises pour exercer le métier de vendeur d’articles sportifs sont avant tout d’avoir un sens du relationnel et du commercial très développé, mais pas seulement. Il est impératif qu’il connaisse sur le bout des doigts les produits vendus dans l’enseigne dans laquelle il travaille et le sport auquel ils sont rattachés, pour pouvoir conseiller au mieux les clients et éventuellement leur faire une démonstration du fonctionnement d’un article. C’est donc là que votre passion du sport va prendre tout son sens : par votre fine connaissance du secteur et votre enthousiasme à son égard, vous saurez être le guide parfait pour des acheteurs potentiels ! D’autre part, des compétences administratives vous seront également demandées : rigueur, organisation et méthodisme sont nécessaires pour la bonne santé économique d’un commerce.

Comment accéder à cette profession ?

Pour devenir vendeur d’articles sportifs, vous pourrez passer par un CAP vente, un bac pro commerce, un BTS commerce, ou encore une licence STAPS.

Trouvez votre formation en vente

Découvrez la liste des formations en vente

Médecin du sport

Vous vous verriez mieux travailler en blouse blanche plutôt qu’en chasuble floquée, mais sans renoncer à ces deux passions ? Sachez qu’elles ne sont pas incompatibles !

Quelles seront vos missions ?

Le médecin du sport est un professionnel ayant en charge la bonne santé des athlètes. Il occupe les mêmes fonctions qu’un médecin généraliste, mais ses patients sont tous des sportifs, de haut niveau ou non. En tant que médecin sportif, vous allez donc effectuer des consultations régulières de vos patients pour établir un suivi médical ainsi qu’un bilan de santé essentiel pour la bonne conduite de leurs activités physiques. Vous serez aussi celui qui allez établir un pronostic en cas de pathologies ou blessures propres à la pratique du sport. Mais le rôle de ce pro de la santé va au-delà de la prescription d’un traitement ou de soigner une maladie. Le médecin a aussi le rôle d’un conseiller et d’un coach de vie pour les athlètes qu’il suit : recommandations en termes d’hygiène de vie, d’alimentation, soutien moral en cas de baisse de régime ou d’incertitudes diverses… On comprend ainsi l’étendue du champ d’action de cette profession.

Êtes-vous fait pour ce métier ?

Votre goût pour le sport va ici s’exprimer de façon plus « scientifique » : il va s’agir de connaître sur le bout des doigts la discipline sportive de ses patients, mais aussi les pathologies et risques divers qui y sont liés. L’amour du sport va aussi vous permettre de créer des liens avec vos patients, un aspect essentiel de la profession : votre sens du contact et du relationnel va être primordial, car il vous faudra gagner la confiance des sportifs pour pouvoir prendre le rôle de conseiller et de coach mental. D’autre part, il vous sera demandé une grande discrétion sur l’état de santé du patient, d’autant plus s’il s’agit d’un sportif célèbre dont les déboires sont particulièrement susceptibles d’être étalés au grand jour.

Comment accéder à la profession ?

Pour devenir médecin du sport, il est nécessaire d’avoir suivi une formation de médecin généraliste : neuf années de médecine, en somme. C’est au cours de la huitième année que l’étudiant va se spécialiser vers le sport en préparant un Diplôme d’Études Spécialisées Complémentaires (DESC) en médecine du sport, pendant deux ans. À l’issue de ce cursus, il va s’agir de passer un certificat de capacité en médecine et biologie du sport.

Trouvez votre formation en médecine

Découvrez la liste des formations en médecine

Chargé de communication pour une marque de sport

Le sport vous passionne et vous voulez en faire la promotion auprès du plus grand nombre ? Voilà qui est possible en devenant chargé de communication ou attaché de presse.

Quelles seront vos missions ?

Le chargé de communication a pour objectif de gérer et défendre l’image d’une entreprise, d’une personne, d’une entité pour laquelle il travaille. Les tâches de ce professionnel peuvent être diverses en fonction du poste exact occupé : chargé de communication interne, chargé de communication externe, attaché de presse… Dans le cadre sportif, il peut notamment s’agir de faire connaître une marque d’équipement sportif émergente ou d’une équipe de sport fraîchement composée, ou gérer la notoriété d’un sportif de haut niveau, par exemple. Pour ce faire, le chargé de communication exerce des activités quotidiennes diverses : réaliser des revues de presse pour évaluer le taux de célébrité de l’entité pour laquelle il travaille, écrire puis diffuser des communiqués de presse dans un but de promotion auprès des journalistes ou du grand public, organiser des événements — conférences de presse, projections, soirées de gala, séminaires, happenings divers, etc. — pour attirer l’attention du plus grand nombre… C’est aussi l’attaché de presse qui va par exemple donner des conseils à un sportif de haut niveau sur l’attitude à adopter en termes de communication : les choses à dire ou ne pas dire, le comportement à avoir en public… 

Êtes-vous fait pour ce métier ?

Pour être chargé de communication d’une marque sportive, il vous faudra réunir plusieurs qualités. Il est demandé d’avoir une jolie plume et d’être créatif et inventif pour pouvoir créer des messages percutants et des slogans et discours attractifs autour de l’entité que l’on souhaite promouvoir. D’autre part, une réactivité et une efficacité sans pareilles sont demandées à l’attaché de presse, qui doit être prêt à affronter tous les rebondissements possibles et imaginables en termes d’images, d’événements inattendus et de « bad buzz » éventuels. Il vous faudra être plein de ressources et avoir la tête sur les épaules ! Enfin, votre goût et votre connaissance du sport seront primordiaux pour être un interlocuteur crédible auprès de professionnels de ce milieu. Mieux vous connaîtrez votre cible et l’univers dans lequel elle évolue, plus votre message sera efficace ! Bien entendu, inutile de préciser que le relationnel et le sens du contact sont indissociables du métier de chargé de communication.

Comment accéder à la profession ?

Il existe beaucoup de voies d’accès au métier de chargé de communication et d’attaché de presse. En voici quelques exemples : le BTS communication, le DUT information et communication, la licence infocom, le master communication… 

Trouvez votre formation en communication

Découvrez la liste des formations en communication

Nutritionniste sportif

L’hygiène de vie et le sport sont indissociables à vos yeux ? Devenez nutritionniste sportif !

Quelles seront vos missions ?

Le nutritionniste sportif ne doit pas être confondu avec le diététicien du sport, qui ne requiert pas la même formation. C’est un professionnel de la santé qui a pour principale mission le suivi de l’alimentation d’athlètes de tous niveaux. L’objectif dans ce métier : s’assurer que les sportifs qui viennent consulter aient une hygiène alimentaire irréprochable. Le nutritionniste sportif doit donc, pour chaque personne, prescrire le régime alimentaire le plus adapté en fonction de la physionomie, mais aussi de l’activité sportive exercée et à quel niveau. Un programme personnalisé en fonction de tous ces facteurs va donc être mis en place et permettre au patient de perdre du poids, en gagner, se stabiliser… Et ainsi permettre d’optimiser ses performances sportives, mais plus important encore, prévenir certaines pathologies directement liées à la mauvaise hygiène de vie.

Êtes-vous fait pour ce métier ?

Si vous voulez devenir nutritionniste sportif, une double compétence essentielle vous sera demandée. Dans un premier temps, bien sûr, il vous faudra être un expert dans le domaine de la santé et de la nutrition en général, mais pas seulement : l’univers du sport ne devra avoir aucun secret pour vous ! En tant que passionné, vous serez certainement à même de remplir cette condition. Il vous faudra avoir des connaissances très pointues sur les disciplines sportives de vos patients pour gagner en crédibilité auprès d’eux et pour qu’ils puissent vous faire confiance. Là se trouve le deuxième point essentiel de la profession : encore une fois, le relationnel et le sens du contact seront vos meilleurs alliés, car ils vous permettront de nouer un lien avec les sportifs qui vous consulteront, qui seront ainsi plus à même d’écouter vos conseils et mettre en application vos recommandations.

Comment accéder à cette profession ?

Comme le nutritionniste sportif est un médecin spécialisé, il lui faut suivre un cursus spécialisé en faculté de médecine pour avoir accès à ses fonctions. Dans le cas du diététicien du sport, un BTS diététique ou un DUT génie biologique option diététique sera généralement suffisant.

Trouvez votre formation en nutrition

Découvrez la liste des formations en nutrition

Journaliste sportif

Fan inconditionnel de sport, vous voulez vous immerger dans ce milieu, en parler au quotidien, écrire à ce sujet, et que l’on puisse vous entendre et vous lire ? Vous êtes peut-être fait pour être journaliste sportif.

Quelles seront vos missions ?

En tant que journaliste sportif, vous aurez pour mission d’informer vos lecteurs/téléspectateurs/auditeurs sur l’actualité du monde sportif en général, ou une discipline en particulier. Vous pourrez travailler pour divers supports : le papier (print), la télévision, la radio, ou encore un site internet par exemple. Vos tâches quotidiennes seront très diverses en fonction du média pour lequel vous travaillerez, et selon si vous êtes spécialisé ou non. Mais de façon globale, on peut considérer que vous serez amené à rédiger des articles, une chronique ou monter des sujets en lien avec l’univers sportif — écrire une actualité sur Roland-Garros, commenter un match de football pendant la Coupe du Monde, etc. — mais aussi réaliser des interviews de personnalités du monde du sport, vous rendre à des événements sportifs pour en faire un compte-rendu auprès d’un public… L’objectif étant bien sûr au final de délivrer l'nformation la plus claire, la plus juste et la plus adaptée possible à ceux qui la recevront.

Êtes-vous fait pour ce métier ? 

Pour être journaliste sportif, il vous sera demandé d’avoir de grandes capacités d’analyse, de compréhension et de synthèse pour mettre en forme l’information de la façon la plus rapide possible : l’actualité n’attend pas ! La plupart du temps, il vous faudra avoir une belle plume et un ton et un style à l’écrit plaisant et attractif pour capter l’attention du plus grand nombre. D’autre part, vous devrez être réactif et avoir la tête sur les épaules pour être prêt à faire face aux imprévus de l’information et du monde sportif. Le journaliste sportif a ça de particulier qu’il est absolument impératif qu’il soit un véritable expert dans son domaine : en effet, il s’adresse la plupart du temps à de véritables passionnés exigeants, qui ne peuvent laisser passer une erreur de sa part. Être un grand passionné de sport est donc un prérequis immanquable ! D’autre part, le milieu du sport de haut niveau étant assez fermé, avoir de bonnes relations, savoir les créer puis les entretenir est également très important.

Comment accéder à cette profession ? 

Voici plusieurs exemples de formations qui pourront vous mener jusqu'au métier de journaliste sportif : un cursus en école de journalisme, une école spécialisée dans le sport, un DUT information/communication, entrer en classes préparatoires littéraires

Trouvez votre formation en journalisme

Découvrez la liste des formations en journalisme

Amandine Martinet