Good Game for Students : du tournoi e-sport à la cause étudiante

Lecture

Tournoi e-sport en ligne, Good Game for Students a été aussi l’occasion pour des entreprises de se mobiliser pour la cause étudiante !

Crédit Diplomeo

Le e-sport est aujourd’hui une discipline à part entière. Terrain de jeu et de détente pour les jeunes, elle permet également de rapprocher la communauté et de créer des liens entre les salariés dans les entreprises. Cependant, un nouveau concept vient de voir le jour : Good Game for Students. Sur un principe de rapprochement entre entreprises et jeunes, cette initiative a pour but de mettre en relation des sociétés avec des jeunes. Se basant sur une compétition de e-sport en ligne, cet événement a permis de mettre en avant différentes écoles, mais également plusieurs entreprises… 

Un tournoi et des participants 

Le principe de Good Game for Students est simple. 12 équipes, constituées chacune de 5 joueurs (filles et garçons) d’une école ou d’une entreprise s’affrontent lors d’un tournoi d’e-sport sur le jeu League Of Legends. Tout comme une compétition sportive, les échéances virtuelles se basent sur un principe de phases de poules dans lesquelles 6 équipes s’affrontent. La première est constituée des teams Wild Reufs, STUDENT POP, Team 9 (A1), ING, SPVIE ASSURANCES et Henkel Pro Gamers, tandis que la seconde est elle formée de EBP, Les Lessiveurs - Henkel, Red GOAT, FULL, Evermore, JOBTEASER.

Au cours des premières heures, chaque équipe s’affronte et un classement est réalisé. Ainsi, à la fin des phases de poule, ce dernier permet de distinguer quelles équipes s’affronteront pour la finale. En effet, ce sont les premiers de chaque groupe qui peuvent prétendre à devenir les grands gagnants. Pour l’occasion, les Wild Reufs ont tiré leur épingle dans le chapo 1, tandis que les EBP sont eux arrivés premiers du leur. Après une longue attente, c’est bien les Wild Reufs qui se sont imposés lors de cette grande finale sur un score de 3-0 !

Un jeu qui rapproche les gens 

League Of Legends est un jeu mondialement connu. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe de ce MOBA (Multiplayer Online Battle Arena), LoL est un jeu de stratégie en équipe dans lequel deux teams de cinq champions s’affrontent dans une arène pour détruire la base adverse. Les joueurs peuvent faire leurs choix parmi plus de 140 champions disponibles, pour partir au combat, éliminer leurs adversaires avec adresse et détruire les tourelles ennemies pour décrocher la victoire. Chaque joueur d’une équipe est important, ce qui signifie qu’une cohésion d’escouade est plus que nécessaire pour réussir à venir à bout de ses adversaires. 

Ce jeu semble être le meilleur choix pour Good Game for Students. En effet, il permet aux participants de chaque équipe de créer un lien entre eux. Il permet également de tester l’esprit d’équipe de chaque membre, ce qui permet aussi de voir à petite échelle si les coéquipiers pourraient éventuellement travailler ensemble un jour. Chaque personne a sa mission et chaque mission doit être réussie pour décrocher la victoire. Ce jeu peut ainsi être imagé comme une entreprise, dans laquelle chaque salarié aurait son rôle à jouer dans son bon fonctionnement. Une bonne idée pour un jeu qui rassemble étudiants et sociétés.

Un événement caritatif, mais pas seulement…

Plus qu’un événement sportif vidéoludique, les organisateurs ont voulu marquer le coup : entraîner une mobilisation forte au nom de la sécurité de l’emploi des étudiants qui cherchent à se faire une place dans le monde du travail.

Des entreprises et assos qui se mobilisent

« Envie de stages ? De jobs ? D’alternances ? Marre de la précarité ! » tel est le dicton de Good Game For Students. C’était l’occasion pour les entreprises et associations d’apporter des solutions concrètes aux étudiants à travers plusieurs offres : des stages/alternances/CDD/CDI, etc

Tout avait pour but de se mobiliser pour les plus précaires en participant à la collecte de fonds qui s’est réalisée au profit de l’association « Du Beurre dans leurs Épinards ! ».

Leurs missions au quotidien : venir en aide aux étudiants démunis en contactant des entreprises françaises pour collecter des biens de première nécessité, organiser la logistique, la collecte et la distribution de colis chez les étudiants. Le mouvement a pu compter sur la mobilisation des étudiants qui ont souhaité eux-mêmes rejoindre l’équipe de bénévoles pour créer des points de distribution au sein de leurs propres résidences !

Grâce au tournoi Good Game For Students, l’association va pouvoir continuer ses missions et aider de plus en plus d’étudiants touchés par la crise sanitaire.

Laure Guéguen, chef de projet « Du Beurre Dans Leurs Epinards », en est restée émue : « Nous sommes heureux de faire partie de cette belle aventure et de ce tournoi e-sport qui va pouvoir aider des milliers d’étudiants, grâce à nos distributions de colis de première nécessité ».

En bonus : des tips pour les recrutements de futurs travailleurs !

Good Game For Students, c’était aussi le moyen pour des jeunes étudiants de découvrir les petits tips du monde du travail, en particulier celui des entretiens d’embauche ! Salomé Lagresle, journaliste, a animé une table ronde avec certains professionnels pour en parler en détail.

Comment s’habiller ? Comment parler ? Comment ne pas se louper ? Depuis la crise  sanitaire liée au coronavirus, les normes sociales ont été bousculées, chamboulées. Certains chargés de recrutement ont voulu partager certaines valeurs communes, souvent demandées auprès des futurs travailleurs.

Des règles élémentaires sont appréciables, que cela soit en digital ou en physique, selon Raphaël Mashal, responsable en affaires sociales d’ING Bank France. Pour cela, il est important de se rappeler qu’il faut :

  • Bien se renseigner sur l’entreprise
  • Etre honnête et transparent
  • Considérer l’entretien comme un vrai échange, et poser toutes les questions possibles si nécessaire
  • Ne pas mettre des freins et se lancer dans la discussion
  • Soigner sa tenue vestimentaire

« En clair, on est tous humains », confirme Raphaël. Justine Morice, chargée des ressources humaines à EBP Informatique ajoute que le « naturel”  est primordial lors d’une présentation. « Évitez d’en faire trop. On sait que les étudiants n’ont pas forcément le CV parfait. Il faut juste ne pas hésiter à mettre en avant toutes les expériences de la vie ! »

Yanis Saidi et Tristan Alirezai

Partager