Ecoles de commerce : comment payer les frais de scolarité ?

Si de nombreux élèves envisagent de faire une école de commerce après le baccalauréat ou un IUT, beaucoup déchantent lorsqu'ils découvrent le coût des études dans ces établissements. Alors que les frais de scolarité de cessent de grimper, il existe des façons d'économiser tout en intégrant l'école de son choix

frais ecole de commerce

Le choix de l'emprunt

On estime que les frais de scolarité dans les écoles de commerce ont augmenté de 20 % entre 2011 et 2015. Ainsi, il n'est pas rare de devoir débourser pour trois années d'études plus de 30 000 € voir jusqu'à 45 000 € dans certaines écoles.

Ces montants découragent de nombreux étudiants ou les poussent à opter pour la solution de l'emprunt. En règle générale, les banques permettent à ces jeunes d'emprunter la totalité de la somme que représentent les frais de scolarité et leur demandent de payer l'assurance du prêt pendant leurs années d'études. Ce n'est qu'une fois diplômés qu'ils devront rembourser, souvent sur 4 ou 5 ans, les milliers d'euros empruntés.

Les écoles ont développé des partenariats avec certaines banques qui autorisent des emprunts sans caution parentale ou encore à des taux très intéressants.

Plusieurs établissements proposent également l'apprentissage, un cursus lors duquel l'élève est en entreprise, touche un salaire et voit sa scolarité prise en charge par la société qui l'emploie. Les places sont malheureusement limitées.

Associations ou césure

Autre possibilité pour les élèves afin d'obtenir de l'argent et intégrer une école de commerce, l'année de césure. Cette pratique est de plus en plus courante, les étudiants prennent une année de césure pendant leurs études, en profitent pour travailler et faire des économies. En plus de l'argent gagné qui va servir à payer les frais de scolarité, ces étudiants ajoutent quelques lignes à leurs CV et font souvent la différence au moment des entretiens d'embauche.

Au sein des écoles de commerce, il est aussi possible de solliciter les junior-entreprises, des associations auxquelles des entreprises proposent des missions rémunérées. Les places là aussi sont rares.

Enfin, restent les bourses d'Etat, calculées selon certains critères sociaux ou offertes aux élèves qui obtiennent la mention " très bien " au bac. 

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page