Les jeunes français toujours attachés à l’écriture manuscrite

Souvent utilisée dans un cadre scolaire et malgré l’importance des claviers, l’écriture manuscrite se révèle importante et irremplaçable pour les jeunes, interrogés dans une étude Ifop/Oxford.

72 % des personnes interrogées se déclarent plus concentrées en écrivant à la main.

Ils sont 75 % de Français de 12 à 25 ans à la juger irremplaçable. L’écriture manuscrite a toujours la cote chez les jeunes. Selon une étude Ifop, avec la marque de cahiers Oxford, elle les rendrait aussi plus créatifs et plus concentrés.

Souvent à l’école

L’étude montre que le papier et le crayon sont principalement utilisés dans le cadre scolaire : 64 % les utilisent lors des cours et 59 % lors des devoirs à la maison. L’usage personnel de l’écriture manuscrite, pour faire une liste, écrire une lettre,… ne concerne que 34 % des sondés, âgés de 12 à 25 ans. Notons une différence d’usage personnel de l’écriture manuscrite entre les filles : 44 %, et les garçons : 18 %. En tête des utilisations non scolaires, on retrouve l’écriture de liste : 61 %.

Avec l’âge, l’utilisation de l’écriture manuscrite diminue, notamment avec l’entrée en études supérieures et dans le monde du travail. Le clavier prend alors le pas sur le crayon. En revanche, c’est la tranche des 18–25 ans qui semble trouver davantage de plaisir et d’importance à écrire à la main, plus que les 12–18 ans.

À noter que la moitié des personnes interrogées sont intéressées par la numérisation des notes manuscrites si possible, notamment pour les consulter partout ou gérer des documents administratifs.

Plus concentrés, plus créatifs

Pour prendre en note leurs cours, 46 % déclarent utiliser un ordinateur mais 45 % d’entre eux concèdent qu’il est plus difficile de se concentrer dans ce cas de figure. Au total, 75 % des jeunes interrogés se sentent plus concentrés en écrivant à la main que via un clavier. Aussi, ils sont près de la moitié à penser que l’on mémorise mieux une note manuscrite qu’une note sur ordinateur et 69 % à se sentir plus créatifs. « La capacité de mémorisation et de synthèse semble accrue lorsqu’on engage la main qui vient activer des zones spécifiques dans notre cerveau », note les auteurs de l'étude. 47 % déclarent même que l’écriture manuscrite fait partie de leur personnalité.

L’écriture, ça compte !

L’étude Ifop/Oxford révèle aussi des chiffres sur l’importance de maitriser l’écriture manuscrite. Parmi les jeunes interrogés, 95 % pensent qu’il est essentiel de savoir bien s’exprimer à l’écrit, 92 % de bien prendre des notes à l’écrit et 95 % de maîtriser l’orthographe. Avoir un écriture soignée compte pour 88 % des sondés, exactement au même niveau que savoir taper rapidement au clavier.

La qualité du support d’écriture a aussi son importance : 74 % y sont attentifs. Pourtant, ils ne sont que 29 % à déclarer prendre du plaisir à écrire à la main. 22 % d’entre eux trouve même cela contraignant (42 % pour les plus jeunes, âgés de 12 à 18 ans).

Retour en haut de page