Des écoles d'ostéopathie perdent leur agrément

La polémique ne cesse d'enfler. La polémique ne cesse d'enfler. Sur les 37 écoles ayant soumis un dossier dans le but d'obtenir l'agrément du ministère, une dizaine d'établissements se le sont vu refuser.

ecole

La polémique ne cesse d'enfler. Sur les 37 écoles ayant soumis un dossier dans le but d'obtenir l'agrément du ministère, une dizaine d'établissements se le sont vu refuser.

David Dessauge, directeur adjoint d'Ostéobio, n'hésite pas à qualifier l'affaire de "cabale". Dans une interview, il dénonce des arguments "fallacieux" de la part du ministère, de quoi lui donner envie de porter l'affaire devant la justice.

Sur toutes les écoles d'ostéopathie ayant soumis leur dossier en vue d'obtenir l'agrément cette année, seules 23 ont pu le recevoir, avec pour conséquence que les établissements restants n'ont plus le droit de délivrer le fameux diplôme.

Il semblerait que les changements soient dus à la ministre de la santé Marisol Touraine qui, en 2013 organisait une concertation avec les organisations syndicales dans le but de redéfinir le contenu de la formation et les critères à remplir afin de pouvoir la dispenser.  Hors, des écoles n'auraient pas rempli ces conditions.

Face à la grogne, les syndicats d'ostéopathes ont demandé au gouvernement de rester ferme.

Il faut dire qu'au cours des dernières années, plusieurs formation d'ostéopathes ont vu le jour, faisant craindre une détérioration de la valeur de la formation et un marché surchargé.

Reste à savoir si les déçus auront recours à la justice. 

Retour en haut de page