10 conseils pour bien réussir son oral de français au bac

Les épreuves anticipées du baccalauréat approchent à grands pas et vous vous sentez démuni face à l’adversité à venir ? Vous craignez l’infortune, la disgrâce, la débâcle !? Ne craignez point ce que l’avenir vous réserve : Diplomeo éclaire votre route avec plusieurs conseils, pour mener votre oral de français de main de maître.

Difficile de rester concentré, parfois...

Ça y est, vous y êtes. Vous êtes en première et vous devrez bientôt passer les épreuves anticipées du baccalauréat, dont le tant attendu — ou pas — oral de français. Vous avez des sueurs froides et les jambes qui tremblent ? Pas de panique ! Diplomeo vous donne dix conseils utiles pour réussir votre oral de français en première !

Bien réviser l’oral

Avant de penser à ce qui se passera le jour de votre présentation, il faut d’abord penser à bien réviser vos textes et vos auteurs. Voici 5 conseils pour s’assurer de tout connaître sur le bout des doigts, ou presque, lors de l’oral !

1) Faites des fiches

Afin d’avoir une bonne vue d’ensemble sur les éléments essentiels de chaque texte que vous avez étudié en cours, faites des fiches ! Cette pratique est d’autant plus recommandable si vous avez une bonne mémoire visuelle. Séléna, étudiante en deuxième année de licence à la Sorbonne Nouvelle, se rappelle bien de ses révisions pour l’oral de français au bac : « J’ai fait une fiche bibliographie par auteur, je m’en rappelle très bien. Les professeurs aimaient bien poser des questions pour savoir de qui on parlait, donc j’assurais mes arrières. J’ai fait une fiche avec les différents plans que notre enseignant nous avait donnés et je les ai tout simplement apprises avec les idées dans chaque partie. ».

2) Travaillez en binôme ou en groupe

Si la révision à plusieurs pour l’oral du bac vous motive davantage, n’hésitez pas à travailler avec vos camarades de classe ! Vous pouvez notamment vous diviser les tâches : au lieu de passer un temps fou à rédiger une vingtaine de fiches à vous seul pour appréhender l’oral, faites les fiches à plusieurs et partagez-les. Comme le dicton l’exprime si bien, « l’union fait la force ».

3) Entraînez-vous à l’oral

Que vous travailliez en solitaire ou avec des partenaires, que vous rédigiez des fiches ou non, il est primordial de vous entraîner à l’oral puisque l’épreuve met justement votre éloquence au défi. Le but n’est en effet pas seulement de bien connaître vos textes, les auteurs et les différents mouvements de la littérature française, mais aussi de pouvoir convaincre un interlocuteur face à vous. Ne négligez pas non plus la lecture du texte : « De temps en temps je relisais aussi les parties du livre qu’on avait a étudier pour avoir plus de fluidité à l’oral. », affirme Séléna. Vous devez ainsi vous entraîner à l’oral, et au mieux, simuler de manière la plus réaliste possible les conditions de l’examen : face à votre binôme, à vos proches ou, pourquoi pas, votre chat, qui sera ravi de vous écouter parler d’Edmond Rostand ou Voltaire !

4) Ne vous y prenez pas au dernier moment !

On ne peut pas bien réviser son oral de français pour le bac si on s’y prend deux jours avant l’épreuve ! Pour réussir votre épreuve anticipée en littérature, vous devez donc réviser régulièrement vos textes et vos cours. Séléna, qui avait choisi la méthode des fiches, en témoigne : « Je relisais mes fiches tous les soirs jusqu’à l’arrivée des épreuves. Le jour J, tout est ressorti très facilement de ma mémoire. Au final, j’ai obtenu la note de 14 ! ». Travailler un peu tous les jours vaut donc bien plus le coup, sans compter que tout réviser dans l’urgence ne vous apportera que davantage de stress.

5) Ne faites pas d’impasse !

Il est évident que vous connaîtrez toujours un texte mieux qu’un autre, notamment par goût. Cependant, même si un texte vous désintéresse ou vous rebute au plus haut point, assurez-vous d’avoir le maximum de connaissances possibles à son sujet. Ne vous retrouvez pas devant l’examinateur sans rien avoir à lui exposer. Autrement dit, ne jouez pas avec le feu, surtout si vous êtes mal à l’aise à l’oral. Bref, ne tentez pas le destin !

Le passage à l’oral

Ça y est, c’est le jour J, et vous avez l’impression d’avoir oublié tout ce que vous avez appris durant des heures ? Pas de panique, lisez nos cinq autres conseils pour bien réussir l’épreuve de l’oral de français pour le bac.

6) Soyez ponctuel

Comme pour tout passage à l’oral ou entretien, la règle numéro 1 est de toujours se présenter à l’heure voire à l’avance : arriver en retard sera non seulement mal vu par l’examinateur, mais sera aussi une raison de plus pour vous d’angoisser et de stresser. Alors si vous n’êtes pas habitué à l’assiduité, tentez au moins d’être à l’heure une fois dans votre vie, et ce lors du bac (vous pourrez même le racontez à vos enfants ou vos petits-enfants !).

7) N’oubliez rien !

Pour l’épreuve orale de français, certaines pièces devront être obligatoirement présentées, et vous aurez grand besoin de certaines fournitures essentielles ! Pour ne rien oublier, tentez de tout préparer à l’avance, de préférence la veille de votre examen. Parmi les objets à absolument avoir sur soi : carte d’identitéconvocation, photocopies des textes étudiés durant l’année en deux exemplaires, et œuvres complètes en deux exemplaires. Parmi les outils de travail essentiels pour la préparation : crayon, stylos, gomme et les indispensable surligneurs pour mettre en valeur les passages importants de votre texte. Si vous êtes facilement déconcentré par le bruit, pensez à apporter vos boules quies puisqu’il est possible qu’un autre élève passe à l’oral à portée pendant votre préparation. Bref, venez armé de tout l’attirail nécessaire pour traverser ce premier combat pour obtenir le baccalauréat !

8) Montrez-vous sous votre meilleur jour

Par « se montrer sous son meilleur jour », on parle aussi bien de votre comportement que votre apparence physique ! En effet, votre tenue est un détail essentiel lors de votre passage à l’oral puisqu’elle déterminera la toute première impression que se fera de vous l’examinateur. Pensez donc à ne pas vous présenter en jogging, ni à vous habiller trop sérieusement avec le tailleur de votre grande sœur ou le costard de votre grand frère. Soyez présentable, sans pour autant être trop extravagant ou trop classe, ce qui vous décrédibiliserait.

Côté attitude, bon nombre d’entre vous auront du mal à gérer leur stress. Technique de respiration, entraînement à l’oral ou préparation psychologique, le stress se travaille de bien des manières. Si certains d’entre vous ont davantage de difficulté à dissimuler leur angoisse, tout le monde peut au moins faire l’effort de décrocher un sourire et quelques formules de politesse ! Dernier conseil : ayez l’air intéressé. Il n’y a rien de pire qu’un candidat peu impliqué dans ce qu’il raconte. Ces quelques détails pourraient déjà vous faire gagner quelques petits points !

9) Organisez bien votre temps de travail

Vous ne disposerez que d’environ trente minutes pour effectuer votre brouillon, c’est pourquoi vous devez pouvoir vous concentrer très rapidement sur le texte à présenter. Durant votre prestation orale, ne faites pas 5 ou 20 mais bien 10 minutes de présentation du texte. Il est donc important d’être concis tout en n’oubliant pas d’être précis dans votre analyse. Surtout, n’omettez aucune partie de votre exposé oral, par exemple la lecture de l’extrait, que les élèves oublient très souvent avec le stress, ou cela aura des conséquences non négligeables sur votre note !

10) Ne récitez pas tout par cœur

Si vous connaissez vos textes et analyses sur le bout des doigts, il est essentiel de ne pas simplement les recracher bêtement. La problématique proposée par le professeur en face de vous pourra effectivement être différente de celle de votre cours. Ainsi, pendant les trente minutes de préparation qui vous seront accordées, vous devrez mobiliser les connaissances utiles pour répondre à la problématique qui vous est posée. Cela nécessite un certain temps de réflexion pour trier et organiser ce que vous savez. Par ailleurs, s’il vous arrivait de repérer des analyses et figures de style par vous-même, n’hésitez pas les relever. Cassandre, qui passait son oral deux ans plus tôt, confirme : « Même si l’on ne connait pas toute la leçon, en ayant lu plusieurs fois le texte, on est toujours à même de rajouter des informations. ». Alors exprimez-vous : votre présentation n’en sera que plus étoffée, et surtout intéressante !

Avec tous ces conseils, vous avez toutes les clés en main pour bien réviser et réussir votre oral de français au baccalauréat. Et n’oubliez pas : l’oral de français n’est qu’une étape. Mieux vous le préparerez, plus vous serez d’attaque pour les autres épreuves orales et écrites qui vous attendront l’an prochain !

Retour en haut de page