Le concours de professeur des écoles plus sélectif

Il sera plus difficile de devenir professeur des écoles cette année. En effet, le concours devrait devenir plus sélectif.

Le concours de professeur des écoles plus sélectif

Davantage de candidats

La majorité des candidats qui envisagent de se présenter au concours externe de professeur des écoles en 2016 ont prévu une alternative au cas où ils échoueraient, il s’agit du concours spécial organisé par l’académie de Créteil dont les inscriptions viennent de commencer.

Et ils ont bien raison d’avoir pensé à tout maintenant que l’on sait que le concours classique risque de devenir plus difficile. En comparant le nombre d’inscrits au nombre de postes ouverts, on s’aperçoit rapidement qu’il y aura quelques déçus cette année !

Si au niveau national le nombre de postes ouverts au concours externe de juin est de 11 858 (en hausse de 6,6 % par rapport à l’an dernier), le nombre d’inscrits est lui aussi en augmentation, passant de 61 788 l’an dernier à 68 616 cette année, soit 11,4 % de plus.

Que les candidats se rassurent toutefois, il existe une vraie différence entre le nombre d’inscrits et le nombre de personnes se rendant réellement au concours. En juin dernier, ils n’étaient ainsi que 45,9 % à s’être présentés aux épreuves.

Le ministère de l’Éducation nationale se réjouit de ce « nombre de lauréats à la hauteur des besoins de recrutement »

Des répartitions de postes qui diffèrent

Toutes les académies ne se valent pas en terme de répartition des postes. On constate par exemple que celle de Montpellier passe de 308 postes à 520 alors que Clermont-Ferrand en proposera deux fois moins que l’année précédente (95 contre 220).

Le concours supplémentaire de l’académie de Créteil est donc une sorte de « repêchage » pour les candidats qui auraient échoué à l’examen principal. Il a été cré l’an dernier afin de répondre aux manques d’enseignants dans les écoles de Seine-Saint-Denis. À noter qu’il est le seul à accepter des candidats déjà inscrits au concours classique dans l’une des académies.

L’an dernier, il avait permis de pourvoir 500 postes. 

Retour en haut de page