Bac 2016 : 10 conseils pour réussir vos oraux de rattrapages

Vous devez passer les oraux de rattrapages du bac mais rien n’est perdu. La seconde session donne la chance à ceux qui ont eu entre 8 et 10 de sauver leur année. Diplomeo vous donne dix conseils pour réussir au mieux vos épreuves, choisir vos matières et vous préparer.

Réviser entre amis : un bon moyen de réussir ses rattrapages !

Les résultats viennent de tomber : il vous manque quelques points pour décrocher le fameux sésame. Pas de panique, vous avez une seconde chance grâce aux oraux de rattrapages. Ils se déroulent de la même manière qu’un oral de langue : l’examinateur vous donne un sujet, vous avez 15 à 20 minutes pour le préparer pendant qu’un autre candidat fait son exposé. Ensuite, vous aurez un échange de 30 à 40 minutes avec l’examinateur. En philosophie par exemple, vous serez interrogé sur les œuvres au programme et vous devrez y expliquer les notions.

Après les résultats du bac

Vous venez d’avoir vos notes du bac, réagissez dès maintenant pour les rattrapages !

Choisissez bien vos matières

C’est le moment de choisir vos matières, et il faut faire vite. Privilégiez celles où vos notes sont les plus basses et où le coefficient est le plus fort. Deux possibilités s’offrent à vous : si vous avez peu de points à rattraper, vous pouvez vous permettre de prendre votre matière préférée. Par contre, si vous avez une aisance en mathématiques mais que votre note est correcte, préférez les matières à plus faible moyenne, quitte à travailler davantage.

Faites-vous aider !

N’hésitez pas à demander de l’aide. Vous avez peu de temps pour préparer les rattrapages, entrainez-vous avec vos proches voire même vos professeurs : lors des résultats, ils sont aussi là pour vous donner des conseils. Faites des simulations devant votre miroir et testez-vous devant vos amis !

Révisez, mais pas trop

Il est évident que vous devez mettre à jour vos connaissances depuis la fin des épreuves du bac, mais engranger trop d’informations sera contre-productif. Revoyez vos points faibles : apprenez des mots de liaison en anglais, faites des exercices courts de mathématiques sur les différentes techniques du cours, etc.

Pendant l’oral de rattrapage

Le jour de l’oral est venu, il est temps pour vous de donner votre maximum.

Soignez votre accueil

Factice pour certains mais primordial : la présentation. Soyez poli, « Bonjour Madame/Monsieur », ayez une tenue sobre sans pour autant venir en costume, soignez votre entrée et votre sortie. Un élève qui prend le temps d’être courtois gagnera la bienveillance de l’examinateur.

Gérer votre stress

Plus facile à dire qu’à faire, mais gérer son stress est essentiel. Vous aurez le trac mais faites-en votre force, utilisez-le comme énergie. Attention à ne pas parler trop vite, veillez à prendre votre temps mais aussi à occuper vos mains. Prenez une feuille de papier avec vous, elle vous empêchera de trifouiller votre stylo, révélateur pour l’examinateur de votre stress.

Soyez motivé !

Lors de l’oral, montrez votre détermination. Un élève démotivé n’est pas encourageant et met le doute sur son désir d’avoir le bac. Prenez de l’assurance, soyez souriant et force de proposition dans vos idées. N’oubliez pas d’être à l’écoute de l’examinateur pour lui montrer que vous voulez le bac !

Exprimez votre culture personnelle

Montrez vos connaissances si elles sont légitimes. Il est bienvenu de prouver que vous ne vous êtes pas arrêté au programme. Faites part de vos recherches et de vos lectures personnelles. Attention cependant à ne pas en faire trop : ne cherchez pas à placer à tout prix telle ou telle idée si elle n’est pas appropriée dans le sujet ou la question donnée.

Ne mentez pas

A contrariosoyez honnête. Si vous ne connaissez pas la réponse à une question, dites-le, n’essayez pas de mentir. Vous aurez tout le temps de vous rattraper après. N’oubliez pas que les examinateurs sont là pour vous aider, non vous piégier.

Orientez l’examinateur

Aiguillez votre examinateur. Essayez de l’amener sur le terrain de vos connaissances, permettez-lui de rebondir sur ce que vous dites. Contrairement à l’écrit, vous interagissez avec votre correcteur : profitez-en pour l’orienter vers vos points forts. Si vous ne connaissez pas bien la réponse, faites des allusions à d’autres textes, d’autres notions en lien avec le sujet donné.

Ne changez rien à vos habitudes

Refaites la même routine que pour la veille des écrits du bac. Détendez-vous de la même manière, gardez votre alimentationne brusquez pas vos habitudes : ne vous couchez pas à 22 h si vous avez coutume de dormir à minuit !

Retour en haut de page