Bac : quelles épreuves choisir pour les rattrapages ?

Convoqué aux rattrapages, vous devez choisir deux matières pour l'oral. Il s'agit là d'un choix stratégique à faire et vous hésitez : vos matières préférées ou d'autres ? Diplomeo vous aide dans ce choix cornélien !

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !"

Philo, histoire-géo, physique-chimie, maths, un large choix de matières s’offre à vous… et là est bien le problème ! Vous ne savez pas sur quelles matières jeter votre dévolu pour les épreuves orales.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne suffit pas de choisir LA matière dans laquelle on est le plus à l’aise. Alors, une idée, jeune stratège ?

Pensez aux coefficients pour choisir vos matières 

Lors de la journée de résultats, la fameuse feuille vous est confiée. Oui, celle sur laquelle figurent les notes que vous avez obtenues dans toutes les matières du baccalauréat... et qui n’a de cesse de vous hanter ! C’est bien grâce à elle que vous allez construire votre réflexion : vous devez choisir deux des matières qui y sont répertoriées pour l’oral de rattrapage du bac !

Les coefficients des matières au bac

Pour choisir sur quelles matières vous allez plancher et donc tout miser, posez-vous d’abord la question : de combien ai-je besoin de points pour obtenir mon bac ? Ainsi, faites la liste de vos matières suivies des coefficients. Si vous avez obtenu une mauvaise note dans une matière à gros coefficient, il est plutôt judicieux de choisir cette dernière pour les oraux de rattrapage.

Récapitulatif des coeff' !

Vous avez oublié les coefficients
des matières du bac ?
On vous les rappelle !

Diplomeo vous explique : vous avez 30 points à rattraper. Si vous êtes en terminale économique sociale, l’histoire géographie est coefficient 5 et les mathématiques 5 également. Faisons l’hypothèse que vous choisissez ces deux matières pour les rattrapages.

Calculer le nombre de points manquants

Si vous avez obtenu un 5 en histoire-géographie et obtenez un 8 à l’oral, vous gagnez déjà 15 points. En effet, faites la différence entre votre note du bac et votre hypothétique nouvelle note des rattrapages (8–5=3) et multipliez-la par le coefficient qui y est associé (3x5=15). Vous obtenez alors le nombre de points gagnés !

Autre exemple, si vous avez obtenu un 7 en maths et parvenez à atteindre 10, vous récupérez l’autre moitié des points et décrochez donc votre bac ! Rattraper 30 et 60 points n’étant pas la même chose, à vos calculatrices pour ne pas vous tromper !

Soyez conscient de vos connaissances

Décider de repasser à l’oral les matières que l’on a le moins réussies au bac pour gagner le plus de points possible est bien un choix stratégique… mais pas toujours !

Vous êtes en terminale littéraire, avez obtenu un 7 en philosophie et n’êtes en aucun cas surpris : vous n’aviez pas révisé le moins du monde et Sartre est pour vous un philosophe de la Grèce antique ! Mais vous réfléchissez : vous avez beaucoup de points à rattraper et une meilleure note coefficient 7 ne serait pas de refus. Vous pensez donc choisir la philo pour l’oral ?

Savoir se remettre en question : le début de la sagesse

Halte-là, camarade ! Êtes-vous réellement en mesure d’estimer pouvoir faire mieux ? Oui, il est important de se remettre en question. Non, cela ne veut pas dire que vous êtes nuls. Mais il est risqué de se lancer dans une épreuve pour laquelle on n’a pas la moindre connaissance. Et en philo, vous ne pouvez pas vous permettre d’y aller en mode champion si vous n’avez aucune connaissance. Si vous n’avez pas ouvert un livre ou rédigé une seule fiche de philo pendant votre année de terminale, il est inutile de penser duper l’examinateur avec des discours spirituels sans référence ! Il faut que vous soyez à peu près sûr de rattraper vos points manquants, sinon, cela ne servira à rien. 

Positiver les rattrapages 

Alors oui, il est important de privilégier les moins bonnes notes et les gros coefficients, mais seulement si on se sent capable de gagner un certain nombre de points. Faire un bilan de vos compétences vous permettra aussi de voir ces rattrapages de façon positive, c’est-à-dire de mettre toutes les chances de votre côté

Vos mauvaises notes au bac ont peut-être suscité en vous différentes émotions. Des bonnes : « 10 en maths ? J’y crois pas ! Et moi qui pariais sur 5 ! » Mais aussi des mauvaises : « 5 en histoire… je pensais pourtant ne pas avoir fait de hors sujet ». Et là est justement votre force ! Si vous pensez ne pas mériter votre désastre en histoire, les rattrapages sont une occasion de prouver vos connaissances ! Belle revanche, non ? 

Contactez vos professeurs avant l’oral 

Ayant passé une année à vos côtés, à vous préparer au bac comme à vous remettre sur le droit chemin, le moins que l’on puisse dire est que vos professeurs vous connaissent et connaissent votre niveau. Se fier à leurs conseils pour les rattrapages du bac peut en ce sens être une excellente idée !

Ils sont de bons conseillers

Pour votre oral de rattrapage, vos professeurs n’hésiteront pas à vous déconseiller une matière, s’ils estiment qu’il vous sera compliqué de grappiller quelques points ! Un conseil : dans un premier temps, élaborez votre propre choix de matières, si vous vous en sentez capable, puis dirigez vous vers vos professeurs pour avoir leur avis. Ne vous inquiétez pas, ils se montreront forcément bienveillants, car, malgré tout ce que vous pouvez parfois penser... vos profs ne veulent que votre réussite ! 

Ils peuvent vous entraîner

En dehors des simulations devant le miroir et des cafés-révisions-détente avec vos amis, vos professeurs peuvent s’avérer de très bons coachs : ils seront neutres et sauront vous orienter au mieux pour votre réussite. Les épreuves orales arrivent très vite après les résultats, vous n’aurez donc pas le temps de jongler entre les différents conseils de tous ceux qui pensent s’y connaître parfaitement parce qu’ils ont eu leur bac. 

Alice Meyer & Alice Claux