Liste des formations pour devenir administrateur judiciaire

 

Formation susceptible de vous intéresser
Formation professionnelle Secrétaire Juridique
proposé par EFC - Ecole française de comptabilité

Le métier d'Administrateur Judiciaire

Lecture

Le milieu judiciaire vous attire sans pour autant avoir envie de revêtir la robe ? Administrateur ou mandataire judiciaire vous ira comme un gant !

Administrateur judiciaire : définition

Son rôle est d’assister les sociétés en difficultés financières, touchées par une sauvegarde ou un redressement judiciaire. Son but est de faciliter la poursuite d’activité. Pour cela, il réalise un diagnostic complet dans l’objectif de rétablir les comptes et de limiter le nombre de licenciements. Soumis au tribunal, il exécute sa stratégie si elle est acceptée. Son activité est donc contrôlée en permanence. De plus, son statut de profession libérale ne lui procure pas de clientèle propre. Il est rattaché au Tribunal de commerce ou civil dont le président lui confie une affaire et une mission bien précise. L'administrateur judiciaire intervient également de manière privilégiée en matière de prévention des difficultés des entreprises (conciliation, mandat ad hoc).

Les mandataires judiciaires (ou liquidateur) exercent un métier proche de celui des administrateurs judiciaires. Il apparaît en temps de crise, lorsque toutes les procédures de sauvegarde d'entreprise ont échoué. Il est désigné par le tribunal pour procéder à la liquidation et vendre aux meilleures conditions le patrimoine de l’entreprise afin de rembourser au mieux les créanciers.

Les qualités et compétences requises pour exercer cette profession

À chaque métier ses spécificités. Voici celles qui feront de vous un bon administrateur judiciaire.

Qualités

Diplomate, négociateur, conciliateur, endurant, orateur et grande capacité d’analyse sont les clefs pour percer dans ce métier. L’administrateur judiciaire assiste des entreprises en difficulté. Il doit donc savoir expliquer et faire accepter avec diplomatie les mesures appliquées tout en tenant compte de la dimension humaine. Les solutions doivent préserver les intérêts de chacun : ceux des débiteurs comme ceux des créanciers. Son rôle de négociateur, d’orateur, de conciliateur comme sa grande capacité d’analyse sont souvent mis à rude épreuve. À cela s’ajoutent la teneur et la longueur des procédures de liquidation ou de redressement d’entreprises. L’administrateur judiciaire est donc endurant pour faire face au stress.

Compétences

Droit civil, droit commercial, droit du travail, fiscalité, comptabilité générale, gestion financière ou encore droit européen sont tous des domaines que l’administrateur judiciaire doit maîtriser pour mener à bien sa mission quotidienne. En effet, au long de sa carrière, il sera appelé à exécuter différentes tâches qui en dépendent directement :

  • Établir un contrat
  • Conseiller un client sur des questions d’ordre juridique
  • Négocier le montant d’honoraires
  • Accomplir les formalités nécessaires aux procédures juridiques auprès de services compétents
  • Archiver des dossiers et documents de référence
  • Recevoir un mandat de gestion des affaires de clients
  • Remplacer des chefs d’entreprise dans le cadre de procédures de redressement judiciaire
  • Assister un chef d’entreprise dans le cadre d’une procédure de redressement judiciaire
  • Veiller au déroulement d’audiences judiciaires
  • Etc.

Comment devenir Administrateur Judiciaire ?

Futurs professionnels de l’économie et de la finance, plusieurs cursus vous ouvrent cette fonction.

Un parcours bac+4 (M1) pour se spécialiser en administration judiciaire est possible. Dans ce cas, vous aurez par exemple :

Si vous préférez un parcours bac+5, vous trouverez notamment :

  • Le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et gestion)
  • Le parcours « administration et liquidation des entreprises en difficulté » d'école de commerce

Dans tous les cas, vous devrez poursuivre en passant un examen sélectif d’accès au stage professionnel. Un nombre maximum d’essais est fixé. À la fin de celui-ci, vous serez évalué sur votre aptitude aux fonctions d’administrateur judiciaire par le biais d’un nouvel examen, lui aussi limité en nombre d’essais. Ce stage (d’une durée variable) se compte en années.

Salaires et perspectives d'évolution d'un administrateur judiciaire

Les honoraires déterminent votre salaire comme dans le cadre du métier d’avocat. Calculé en fonction d’un barème (qui prend par exemple en compte le nombre d’employés de la société), le salaire annuel brut moyen est de 201 574 €.
Au bout de plusieurs années d'expérience, l'administrateur judiciaire peut espérer ouvrir son propre cabinet.

Insertion professionnelle

Les administrateurs judiciaires sont très peu nombreux en France, un peu plus d’une centaine. C’est donc un métier difficile d’accès. Ils peuvent intervenir sur tout le territoire national et ne manquent pas de travail. En temps de crise, l’administrateur judiciaire voit son activité exploser.

Consultez la liste des 1684 formations pour devenir administrateur judiciaire

Note moyenne des Formation

3.6/5


363 avis d'étudiants

Donnez votre avis