Les profs d'histoire-géographie priés de noter gentiment le bac ?

La semaine dernière, une note publiée sur le site de l'académie de Versailles a créé la polémique. Elle préconisait en effet une indulgence dans la notation des copies du bac d'histoire-géographie sous peine de sanctions.

notes bac

La semaine dernière, une note publiée sur le site de l'académie de Versailles a créé la polémique. Elle préconisait en effet une indulgence dans la notation des copies du bac d'histoire-géographie sous peine de sanctions.

Avant même le début des épreuves du bac, un texte publié sur le site de l'académie de Versailles est venu perturber les professeurs. Ceux-ci ont en effet été invités à noter avec indulgence les élèves lors de l'examen d'histoire-géographie. Si cette note n'est depuis plus consultable, elle pose diverses questions.

Les consignes précisaient ainsi au correcteur "le recul critique, si la consigne n'y appelle pas explicitement, n'était pas attendu". L'absence de plan et d'introduction ne devait pas être pénalisée et "la présentation du document, d'essence universitaire, n'est pas demandée".

Ces recommandations n'ont pas plu aux professeurs concernés qui ont exprimé leur mécontentement : "On nous dit très explicitement que les élèves n'ont pas à faire de plan, ni à utiliser leur sens critique, c'est quand même une sacrée innovation" explique par exemple Bruno Modica, professeur agrégé d'histoire au lycée Henri IV de Béziers. Et d'ajouter : "Cela revient à renier notre métier, qui consiste justement à apprendre aux élèves à faire un plan, monter une argumentation, avoir du recul".

Pourtant, la menace a l'encontre de ceux qui ne voudraient s'y plier était bien réelle puisque des "recours et sanctions" étaient évoquées clairement.

On se souvient que le baccalauréat 2014 avait été un record de réussite, reste à savoir si ces consignes permettront un résultat encore meilleur cette année... Réponse le 7 juillet !

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page