Etudiants, créez votre entreprise !

Geneviève Fioraso a dévoilé son plan en faveur de l'entrepreneuriat étudiant. L'objectif est de faire de l'entrepreneuriat un levier de changement pédagogique. Le statut d'étudiant entrepreneur est aujourd'hui en place.

Les nouveaux étudiants-entrepreneurs

20 000, c’est l’objectif annoncé sur 4 ans par Geneviève Fioraso concernant le nombre de créations ou de reprises d’entreprises par des jeunes issus de l’enseignement supérieur. En effet, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a dévoilé mardi 22 octobre le plan en faveur de l’entrepreneuriat étudiant.

Annoncé en avril 2013 par François Hollande lors des Assises de l’entrepreneuriat, le nouveau statut d’étudiant-entrepreneur est aujourd’hui en place. Cette semaine, Geneviève Fioraso a en effet dévoilé les 4 mesures phares de son plan d’actions en faveur de l’entrepreneuriat.« Le constat que nous faisons, c’est celui d’un déficit de la culture entrepreneuriale en France, notamment lié au manque de formation à l’innovation et à l’entrepreneuriat des jeunes, » explique la ministre. 

20 000 créations d’entreprises par les jeunes

Renforcer le nombre et l’ampleur des actions engagées dans les écoles et universités, faire de l’entrepreneuriat un levier de changement pédagogique dans l’enseignement supérieur sont les objectifs de ce plan d’action. D’ici 4 ans, le nombre de créations ou reprises d’entreprises par des jeunes issus de l’enseignement supérieur devrait pouvoir atteindre la barre des 20 000. De plus, les projets entrepreneuriaux des étudiants en cours de formation pourront être pris en compte dans la validation de leur diplôme. 

Un défi de taille 

Geneviève Fioraso a donc mis en avant 4 mesures qui devraient permettre d’accéder aux objectifs d’ici 2017. Ce programme vise dans un premier temps la généralisation des formations à l’entrepreneuriat et à l’innovation dans toutes les filières, dès la licence. L’autre mesure essentielle est le lancement d’un appel à projets pour la constitution d’une trentaine de Pôles Etudiants Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat (PEPITE). Ainsi, l’enjeu est de créer une trentaine de PEPITE sur les trois prochaines années. De plus, le statut « étudiant-entrepreneur » pour les étudiants ou jeunes diplômés porteurs de projets de créations d’entreprises va voir le jour. Il permettra, entre autres, aux jeunes diplômés de continuer à bénéficier du statut étudiant et des droits qui lui sont affiliés. Pour finir, un soutien financier sera accordé aux meilleurs projets grâce à la création d'un prix « Tremplin Entrepreneuriat Etudiant ». 

Retour en haut de page