« Être esthéticienne, c’est avant tout s’occuper des autres »

Nicole Tonnelle, blogueuse beauté et bien-être, a répondu à une interview pour Diplomeo. Passionnée d’esthétique depuis toujours, elle nous parle de son parcours et nous livre ses conseils pour les plus jeunes souhaitant faire carrière dans le secteur de l’esthétique.

« J’ai toujours aimé ce que je fais »

Nicole Tonnelle tient depuis 2012 un blog beauté et bien-être dédié aux plus de cinquante ans, www.bellesetbiendansvotrepeau.fr. Riche de partenaires prestigieux tels que L’Oréal et d’une communauté fidèle, la belle esthéticienne nous livre une interview et nous parle de ses études, son parcours, mais offre aussi ses conseils pour les jeunes passionnés d’esthétique qui souhaiteraient marcher sur ses pas !

Quelles études avez-vous effectuées ?

Je n’aimais pas l’école j’ai passé un CAP de vendeuse stage parfumerie, puis un CAP d’esthéticienne manucure.

Si c’était à refaire, est-ce que vous vous lanceriez dans des études de beauté ?

Oui je choisirais le même métier, car cela a été, et est toujours une passion.

Est-ce que vous avez travaillé dans la beauté avant de créer votre blog ?

Je travaille dans l’esthétique depuis mes 19 ans et j’ai arrêté à mes 60 ans. J’ai créé mon blog en prenant ma retraite, car c’est une passion, et obtenir des conseils gratuits aide beaucoup de femmes.

Est-ce que votre blog est votre activité principale ou exercez-vous un autre métier en parallèle ?

Je suis en retraite et le blog est mon activité à part entière.

Avez-vous toujours eu un intérêt pour le domaine de la beauté ?

Oui depuis mon choix à l’adolescence, j’ai toujours aimé ce que je fais. Ce qui m’a poussé à créer un blog sur la beauté, c’est le constat qu’il n’y avait rien sur internet, par exemple sur YouTube, pour les femmes de plus de 50 ans. Tout est axé sur les jeunes et j’avais envie de parler et d’aider les femmes de plus de 50 ans.

Qu’est-ce que vous conseilleriez à un jeune qui voudrait se lancer dans le domaine de l’esthétique ?

Je conseillerais à un jeune de ne choisir ce métier que par passion. Le métier d’esthéticienne n’est pas de se coiffer ou de se maquiller. Il est avant tout important de s’occuper des autres, de les écouter, de les rassurer. Il faut être disponible — la cliente est exigeante —, les horaires sont variables : si une cliente arrive en retard, alors on termine plus tard. Au niveau salaire, ce n’est pas flamboyant. Maintenant il faut que le jeune ait au moins un BPC ou plus pour pouvoir s’installer à son compte s’il le veut.

Retour en haut de page